lundi, juin 17, 2019

Moët Impérial 150th Anniversaire

Moët

MoëtGrand Day

De Douala à Lagos, de Johannesburg à New York, Ibiza, Londres, Tokyo etc. le Cameroun se joint au reste du monde pour célébrer le 150ème anniversaire de son emblématique cuvée non millésimée à travers une méga soirée au Twist Night Club à Douala le 22 juin 2019...

Accueil WandaMania WandaNews News : Les causes du crash d’Ethiopian Airlines révélées

News : Les causes du crash d’Ethiopian Airlines révélées

-

Le crash du Boeing 737 d’Ethiopian Airlines le 10 mars dernier est l’une des tragédies le plus meurtrières ayant touché l’Afrique ce début d’année Wanda Peeps. Après le choc d’apprendre l’accident d’un avion de cette compagnie aérienne très réputée, est venue l’incompréhension quant aux causes encore inconnues du drame. Heureusement, un rapport préliminaire est venu éclaircir tout ça et la Wanda Team vous donne les détails.

Des centaines de personnes de par le monde se sont réveillées dans l’inquiétude et la douleur le lendemain du 10 mars 2019 en apprenant le crash du vol ET302 de la Compagnie Ethiopian Airlines, vol qui transportait un membre de leur famille. En effet, après seulement six minutes de vol, l’avion s’est inexplicablement écrasé, arrachant la vie à la totalité des passagers et de l’équipage. Par ailleurs, la Wanda Team partageait dernièrement une simulation explicative de l’accident.

 
 

Après plusieurs jours de recherche, les boîtes noires de l’avion ont été retrouvées et ont été soumises à un examen minutieux pour en obtenir les informations sur les causes du crash.

En l’essence, le rapport retire toute responsabilité tant à l’entreprise Boeing qu’à Yared Getachew, pilote de ligne émérite et Commandant de Bord du l’avion de la tragédie. Selon les résultats du rapport, les capteurs qui déterminent l’angle d’attaque du décollage de l’avion ont été abimés par un objet qui s’est écrasé dessus à grande vitesse, la thèse la plus plausible parlant d’un oiseau.

Suite à ce choc ils ont envoyé des signaux au pilote qui a suivi la procédure indiquée par le constructeur de l’avion en désactivant certains paramètres du vol. Le décollage s’est passé sans souci mais quelques minutes après, l’avion en plein vol a commencé à plonger vers la terre : il ne répondait plus aux actions du pilote, et a fini par s’écraser.

Si le rapport donne enfin une idée du dysfonctionnement rarissime qui a entraîné le drame, il n’est pas parvenu à expliquer certains éléments fournis par les boîtes noires. En effet on ignore toujours pourquoi l’avion n’a pas répondu aux actions du pilote, ni pourquoi quelque minutes après avoir désactivé certains paramètres de vol avant le décollage, l’équipage a décidé de les réactiver, violant ainsi les instructions du constructeur de l’avion.

Face à ces incompréhensions, le directeur de la commission éthiopienne d’enquêtes sur les accidents aériens a précisé que ce n’est qu’un rapport préliminaire, que la rédaction du rapport complet devrait prendre « entre six mois et un an », et que la recherche d’autres problèmes ayant pu affecter l’avion se poursuit. À sa suite, la ministre éthiopienne des Transports Dagmawit Moges a déclaré que l’objectif majeur de l’enquête n’était pas de « blâmer » mais elle a demandé à Boeing que « le système de gestion de vol de l’avion soit revu », sans mentionner le paramètre défectueux qui a causé le crash.

C.D.E

 

Laisser un commentaire

 

Ça chauffe en ce moment !

Wandayant !

WandNews

Wand'Event

WanDiscovery

#Bestof

Chronique

Vidéo

TV