mercredi, juillet 24, 2019

Il était une fois le cinéma camerounais…

Moët Impérial 150th Anniversaire

Accueil People People : Quand le père de Beyoncé affirme que le succès de...

People : Quand le père de Beyoncé affirme que le succès de sa fille est en partie dû à sa peau claire

-

Super star mondiale de la chanson, Beyoncé est une artiste confirmée, Wanda People. Mais aurait-elle eu autant de succès si elle n’avait pas eu la peau aussi claire ? C’est en tout cas ce qu’affirme son père, Mathew Knowles. D’après lui, les femmes noires réussissent mieux dans le show-business si elles n’ont pas la peau trop foncée.

Ancien manager des Destiny’s Child, Mathew Knowles, le père de Beyoncé, était l’invité de la chaîne de radio SiriusXM Urban View, mardi 18 mai 2019. Persuadé que la majorité des femmes noires à la peau claire réussissent mieux que celles à la peau plus noire aux Etats-Unis, l’homme de 67 ans a partagé avec le public son opinion sur le « colorisme » dans l’industrie musicale américaine, entendez cette forme de discrimination favorisant les peaux noires plus claires à celles foncées.

 
 

Pour lui, et il en est certain, sa fille n’aurait pas eu autant de succès si elle avait été «plus noire».  Et il met dans le même panier les chanteuses Alicia Keys, Mariah Carey, Rihanna ou encore Nicki Minaj dont les peaux sont aussi claires que celle de Queen B et qui connaissent elles aussi un franc succès. Il explique pourquoi :

« Dans l’industrie musicale, il y a toujours de la ségrégation. Les programmes, surtout dans la pop radio, ont une image de ce à quoi la beauté doit ressembler. Regardez en arrière pour Whitney Houston. Regardez ses photos et comment ils l’ont éclaircie pour la rendre plus pâle. Parce qu’il y a une perception et un “colorisme” : plus tu es pâle, plus tu es intelligente et tu as un avantage économique. Il y a une perception autour du monde de la couleur, même chez les Noirs eux-mêmes.»

À titre comparatif, Mathew Knowles s’appuie sur le succès plus restreint qu’a connu Kelly Rowland, laquelle n’a pas eu autant de popularité que Queen B après la fin des Destiny’s Child :

 «Et j’utilise Kelly Rowland comme exemple. Elle est un bon exemple. Mais vous savez, ce qui est formidable, c’est que Kelly a fait une exception, en dehors des États-Unis. En particulier en Australie. Kelly a vendu plus de quatre millions de disques», explique-t-il.

Des affirmations qui sont loin d’être vides de sens, Wanda People. On se souvient en effet que Kelly Rowland avait confié il y a quelques années au magazine britannique Heat, qu’elle avait songé à se faire éclaircir la peau tellement elle était complexée.

« Je suis allée dans une école où il n’y avait que des blancs. Je me souviens avoir pensé ‘Je ne veux pas être aussi noire que je le suis, je veux une peau plus claire. Je ne voulais pas être moi’. » Mais c’est finalement Tina Knowles, la mère de Beyonce, qui l’a aidé à retrouver confiance en elle.

Elle m’a assise devant le miroir et m’a dit ‘Ma fille, regarde comme tu es jolie!’ Je me suis alors enfin sentie bien dans ma peau“, avait-elle conclu.

Wanda Peeps, pensez-vous également que la couleur du teint a son rôle à jouer dans le succès d’un artiste aux Etats-Unis ? Dites-nous ce que vous en pensez.

C.B.

 

Laisser un commentaire

 

Ça chauffe en ce moment !

Wandayant !

WandNews

Wand'Event

WanDiscovery

#Bestof

Chronique

Vidéo

TV