lundi, septembre 16, 2019

Moët Impérial 150th Anniversaire

Accueil People Portrait : Mais qui est Estelle Johnson, la Lionne Indomptable que tout...

Portrait : Mais qui est Estelle Johnson, la Lionne Indomptable que tout le monde rêve secrètement d’épouser ?

-

Aussi belle que talentueuse, Estelle Johnson a conquis les cœurs de nombreux Camerounais durant la Coupe du Monde féminine de Football France 2019 ! Par son calme, son jeu propre, son élégance et son sourire ravageur, la footballeuse encore méconnue du grand public camerounais il y a peu s’est fait une place de choix dans la tanière. Mais qui est donc cette Lionne Indomptable qui a séduit le pays entier et que tout le monde rêve secrètement d’épouser ? La Wanda Team vous la fait découvrir.

Née le 21 juillet 1988 à Maroua dans le Nord-Cameroun, Estelle Johnson vient d’une famille où le sport est une passion. Elle a d’ailleurs vu ses quatre sœurs pratiquer le volley ou le football. Son père, américain et ingénieur agronome, “voyageait en Afrique et aidait les paysans à apprendre comment améliorer un peu leurs récoltes“. Et sa mère Djenaba, est d’origine camerounaise. Tous deux ont donné au sport et à ses valeurs une place très importante dans l’éducation de leurs enfants.

 
 

Élevée dans la ville de Fort Collins dans le Colorado, aux États-Unis, Estelle va faire ses débuts dans le football amateur à la Rocky Mountain High School où pendant 4 ans, elle accumulera de nombreuses récompenses individuelles. Cela lui aura sans doute facilité sa percée dans le monde professionnel du foot. Actuellement joueuse pour le Sky Blue FC dans la Ligue nationale de football féminin aux States, elle est passée par des clubs non moins prestigieux à l’instar du Western New York Flash, le Philadelphia Independence of Women’s Professional Soccer (WPS), le Sydney FC of W-League ou encore le Washington Spirit, où elle évoluera au poste de défenseuse centrale.

À l’apogée de sa carrière, c’est à 30 ans qu’elle va enfin revêtir le maillot vert des Lionnes Indomptables du Cameroun, sélectionnée fin mai dernier pour la première fois pour disputer une Coupe du monde. Un rêve devenu réalité !

Le sélectionneur Alain Djeumfa a en effet ouvert un dossier qui prenait la poussière entre les ministères des Sports et des Relations extérieures, et les bureaux de la Fédération (Fécafoot) dans le quartier de Tsinga, à Yaoundé.

Le coach ne tarit pas d’éloges à son sujet :

«La Fécafoot a compris pourquoi je la voulais, explique Alain Djeumfa. C’est une fille d’une maturité dans le jeu à nulle autre pareille, elle est vraiment expérimentée, a une excellente lecture des situations, elle anticipe beaucoup et a une très bonne relance au pied. Estelle voulait revenir dans son pays d’origine, elle était très motivée. Maintenant elle est au Cameroun et nous sommes très fiers d’elle ».

Le Cameroun a trouvé une défenseuse patriote, Wanda People !

Une fois le coach Alain en place, les choses ont coulé plus facilement, je lui en suis très reconnaissante, a confié Estelle à L’AFP. En débutant le football, je ne pensais pas qu’un jour, je participerais à une Coupe du Monde. Cela dit, j’en rêvais tout de même. Et c’est le message que je veux véhiculer : peu importent les difficultés que vous rencontrez, il est important de poursuivre ses rêves (…) C’est une fierté de porter cette tunique, accompagnée d’une grande responsabilité. Le Cameroun est un grand pays de football, on se sent porté par notre peuple. Je pensais toujours à jouer pour mon pays de naissance, mais quand je les ai vues jouer la Coupe du monde 2015, j’ai vraiment voulu rejoindre l’équipe».

Lorsqu’on lui pose des questions sur son intégration dans le groupe, la défenseuse balaye immédiatement les doutes.

« Je ne pouvais avoir meilleure intégration. Les filles sont géniales avec moi. J’apprends beaucoup auprès d’elles“, assure-t-elle, en insistant sur le rôle de sa capitaine, Christine Manie. “J’évolue juste à côté d’elle, et je vois toute l’énergie qu’elle met à chaque match. Sa dévotion est un exemple pour moi, ça me motive, je ne peux pas me permettre de flancher. Et je comprends pourquoi les Camerounais la comparent à un autre grand joueur, Rigobert Song. Sur le terrain, elle donne sa vie.”

Fan de la nourriture camerounaise et notamment du Ndolè (spécialité du pays, à base de feuilles amères) Estelle est dans la sauce, Wanda Peeps ! Elle fait des efforts en dehors et sur le terrain, essayant même quelques fois de communiquer en Français, bien que le pays soit bilingue :

« En match, j’essaie de communiquer en français, « à droite », « dans ton dos », des choses comme ça, pas du très bon français, mais le message passe !” s’amuse Johnson.

Lorsqu’elle ne touche pas au ballon rond, Estelle est également modèle photo pour des marques de vêtements et sait également profiter de la vie. Belle comme un cœur, elle poste régulièrement des photos d’elle sur son compte Instagram.

La go est bio jusqu’à ! Quel est votre sentiment sur cette nouvelle Lionne Indomptable Wanda People ?

Calme et poncée. Bienvenue chez toi la Lionne !

C.B.

 

Laisser un commentaire

 

Ça chauffe en ce moment !

Wandayant !

WandNews

Wand'Event

WanDiscovery

#Bestof

Chronique

Vidéo

TV