lundi, septembre 16, 2019

Moët Impérial 150th Anniversaire

Accueil Focus Portraits Portrait : Hassan Hayek ou la bonne étoile qui veille sur le...

Portrait : Hassan Hayek ou la bonne étoile qui veille sur le peuple Ivoirien !

-

Wanda Peeps, son surnom est le “Vagabond de la charité”; et sa devise, « Faire du bien n’est pas un choix, mais un devoir citoyen” ! Comprenez donc tout de suite qu’Hassan Hayek, l’homme dont nous vous parlerons aujourd’hui, est à l’image d’un véritable super héros. Amoureux de la côte d’Ivoire, il a fait des cas sociaux de ce pays son cheval de bataille. Focus sur ce bon samaritain des temps modernes.

Wanda People, Hassan Hayek, “le vagabond de la charité”, s’est rendu célèbre en Côte d’Ivoire par ses actions caritatives auprès des plus démunis et personnes en situation de détresse. Âgé de 35 ans, originaire du Liban mais né à Dubai, il s’est pris d’amour très tôt pour le pays de Didier Drogba.

 
 

C’est d’ailleurs à l’école libanaise de Treichville, dans le sud d’Abidjan qu’il effectuera ses premières classes. Un brin turbulent, il s’y fera renvoyer dans sa jeunesse. Il retournera ensuite en 2009 au Liban, son pays d’origine, où il optera pour le football et ira même jusqu’à devenir joueur professionnel. Mais alors qu’un club allemand lui propose un contrat, Hassan Hayek décline celui-ci par nostalgie pour la belle Côte d’Ivoire. “L’attieké (semoule de manioc) me manquait”, confesse-t- il alors quand il est interrogé sur la raison de son choix

En aidant son père qui est dans l’industrie du textile, Hassan prendra plus tard son envol en s’installant à son propre compte dans la commune d’Adjamé. Il fournissait des stylistes à Abidjan jusqu’à ce qu’un incendie emporte dans les flammes son magasin malheureusement pas couvert par une police d’assurance. Sa reconversion se fait très vite dans la restauration à Abidjan Mall (centre commercial), dans la commune huppée de Cocody, où il devient propriétaire du restaurant « Cosi Coffee et Kitchen ».

Particulièrement actif sur les réseaux sociaux, Hassan Hayek, marié et père d’un enfant, se lance entre-temps dans des actions humanitaires, venant en aide à des cas sociaux un peu partout en Côte d’Ivoire. Les choses prennent une ampleur telle que le jeune homme se trouve très vite comparé à « Mère Theresa ».

Hassan crée en effet « Bénévoles de premiers secours », une page Facebook où il coordonne l’activité de plus de 12 000 bénévoles repartis sur l’ensemble du territoire. Principalement des enfants atteint de tumeurs, des malformations, ou d’autres pathologies graves ont été prises en charge grâce aux Bénévoles de premier secours. Disponible et accessible H 24, pour tous, ‘’accroché’’ à son smartphone et scrutant les publications des cas sociaux, il n’hésite pas à aider le cas qui se présente à lui.

Nous avons créé ce groupe et en deux jours 17.000 personnes y ont adhéré car notre seule politique, c’est pouvoir soigner, surtout ceux qui vivent à l’intérieur du pays”, explique-t-il. “Les cas que nous rencontrons sont d’une extrême violence. Dès que je lance un SOS, des gens m’appellent un peu de partout dans le monde pour me faire des transferts d’argent afin d’aider le nécessiteux”, affirme-t-il, précisant que “70% des aides reçues vient des Ivoiriens”.

Lorsque qu’un cas social se manifeste, Hassan délègue ses bénévoles pour s’assurer de la véracité des faits. Et une fois fait, en fonction des moyens financiers à leur disposition (lui et son équipe), ils prennent en charge les frais.

« Nous mettons le montant des soins avec des numéros pour recevoir les contributions. En temps réel et au fur et à mesure que nous recevons les dons, on poste en commentaire le reste à collecter. Une fois le montant atteint, on ferme la publication. »

La personne dans le besoin est alors suivie dans les hôpitaux publics ou privés à Abidjan pour un diagnostic médical, Wanda People.

J’ai connu la pauvreté par le passé. Ce qui m’intéresse personnellement, c’est donner le sourire aux enfants, aux orphelins, aux nécessiteux, pouvoir réaliser même les plus petits rêves de ces enfants”, répond Hassan lorsqu’on lui demande ce qui motive ses intentions.

N’est-ce pas là un vrai super héros ? Il a l’humilité qui va avec en tout cas. L’une des premières actions qu’il a menée était celle d’un jeune garçon nommé Mikou, atteint d’un cancer du lymphome de Burkitt dont il a pris en charge les soins. Hassan a également fait soigner un homme atteint d’une tumeur dorsale, un enfant quasiment incapable de parler et a fait rapatrier très récemment une Ivoirienne traitée en esclave dans un pays d’Asie, un acte qui a d’ailleurs fait grand bruit en Côte d’Ivoire et ailleurs. Les faits d’armes du Libanais sont si nombreux qu’on ne saurait tous les compter.

Quand le soleil se couche, Hassan Hayek fait le tour des réseaux sociaux pour voir s’il n’y aurait pas de cas de détresse dans les différents groupes de discussion, avant de faire le point de la journée. Entre la vie de famille et le bénévolat ce n’est “pas du tout facile” de jongler. Heureusement pour lui, [sa] femme [le] comprend et [lui] fait beaucoup de dons aussi ».

Que pensez-vous de cet homme pas comme les autres Wanda People ?

C.B.

 

Laisser un commentaire

 

Ça chauffe en ce moment !

Wandayant !

WandNews

Wand'Event

WanDiscovery

#Bestof

Chronique

Vidéo

TV