• Culture
  • Pays
Plus

    Moët Impérial 150th Anniversaire

    Accueil Culture Musique Musique : L’artiste ivoirien Safarel Obiang accusé d’incitation à la pornographie dans...

    Musique : L’artiste ivoirien Safarel Obiang accusé d’incitation à la pornographie dans son dernier single

    -

    Wanda People, le tout dernier concept de danse inventé par l’artiste ivoirien Safarel Obiang fait des vagues en Côte d’Ivoire. Intitulé « Ahoco », il ferait l’apologie de la masturbation et l’opinion nationale s’indigne grandement devant ce énième écart de l’artiste.

    Goré Bastien Junior a.k.a Safarel Obiang est un artiste ivoirien populaire auprès des jeunes de son pays, bien connu également pour défrayer la chronique. Les concepts de danse qu’il invente sont en effet souvent sujets à discussion, au point d’avoir connu à plusieurs reprises le courroux de l’opinion publique.

     
     

    La première fois, c’était lorsqu’il avait lancé la “Danse de la prière”. Un concept sévèrement critiqué qu’il a dû abandonner après s’être excusé. La seconde fois, c’est lorsqu’il s’est présenté sur des photos avec des liasses d’argent en mains. Dénigré et critiqué par ses fans, Safarel Obiang s’était excusé pour son acte qu’il a mis sur le compte d’une mauvaise communication.

    Pour la troisième fois donc, c’est son nouveau concept le “Ahoco” qui est fustigé. Si Safarel dit promouvoir un instrument de musique tiré du patrimoine culturel ivoirien grâce à son single, pour certains, au vu de la chorégraphie, l’artiste fait plutôt la promotion de la perversité et de la pornographie. En témoigne cette vidéo qui fait grand bruit en Côte d’Ivoire et dans laquelle on voit un jeune garçon danser sur cette musique, se dénuder, puis simuler un acte de masturbation devant tout un public !

    Choqués, les internautes ont crié leur dégout devant le nouveau concept de l’artiste.

    « Hier, pendant que je garais ma voiture j’aperçois un groupe d’enfants de mon quartier entrain de s’entraîner sur “Ahoco”. Safarel, vraiment cette fois-ci non, non et non. Tu es l’artiste le plus aimé par les enfants. C’est une occasion en or pour les éduquer un peu. Mais au contraire en pleine rentrée-là, c’est de ahoco tu viens leur parler. Non, non et non ressaisie-toi. Et retire ce concept stp ».

    « Juste un renseignement, lorsqu’un artiste crée un concept faisant l’apologie ouverte de la masturbation, laquelle chanson provoque de graves dérives. À quel moment l’artiste doit-il être interpellé ? »

    Face à la horde de commentaires négatifs à son sujet, l’artiste n’est pas resté silencieux. Via un direct vidéo sur sa page Facebook que vous pouvez retrouver en fin d’article à l’instar de son single, il a nié toute forme de responsabilité.

     « Je n’ai pas demandé à cet enfant de se déshabiller. Ce n’est pas à moi d’éduquer vos enfants. À chacun de prendre ses responsabilités quant à l’éducation de ses enfants. Il y a beaucoup d’artistes ici qui ont sorti des singles et des concepts vulgaires, on n’a pas réagi. Il y a des hautes autorités de l’État qui ont avancé des propos vulgaires ici, on n’a rien dit…».

    Eh ahh, Wanda People ! Vous-même vous voyez l’affaire ci comment ? À noter qu’n internaute a même décidé de lancer une pétition qui sera remise au Procureur de la République et au ministère de la Famille, de la Femme et de l’Enfant ivoirien afin que soit censurée la chanson de Safarel Obiang. C’est vous dire à quel point les gens sont choqués.

    Dites-nous ce que vous en pensez.

    (Bon sinon entre nous, la masturbation dans l’intimité reste un acte normal hein ! Chuuuut on a rien dit oh !)

    Lire aussi : Amber Rose – “Je me masturbe au moins une fois par jour”

    C.B.

     

    Laisser un commentaire

     

    Ça chauffe en ce moment !

    Wandayant !

    WandNews

    Wand'Event

    WanDiscovery

    #Bestof

    Chronique

    Vidéo

    TV