• Tendances
  • Pays
Plus

    Moët Impérial 150th Anniversaire

    Accueil Focus Portraits Portrait : Huddah Monroe, l’entrepreneuse et influenceuse kenyane la plus sulfureuse

    Portrait : Huddah Monroe, l’entrepreneuse et influenceuse kenyane la plus sulfureuse

    -

    Wanda People, stars des réseaux sociaux, Huddah Monroe a.k.a « The Boss Lady » a une riche histoire. Ultra populaire mais souvent décriée pour son côté sulfureux, son parcours est une véritable source d’inspiration pour ceux qui font face à des difficultés, subissent de mauvais traitements dans leur famille, mais aspirent à devenir des célébrités. Portrait d’une méga star qui s’est construite d’elle-même.

    Huddah Monroe est l’une des influenceuses et entrepreneuses kényanes les plus populaires sur les réseaux sociaux. Grâce à sa participation à l’émission de téléréalité sud-africaine Big Brother Africa 8, elle a réussi à se faire connaître des Kenyans et du monde entier, même s’il elle n’en est pas sortie gagnante.

     
     

    Avec un patrimoine estimé à 3 millions de dollars, Huddah est riche, très riche, mais attention la go s’est battue pour le devenir Wanda People. De son vrai nom, Alhuda Njoroge est née le 10 octobre 1991 à Eastleigh, à Nairobi, d’un père somalien et d’une mère kenyane. Alors qu’elle grandit dans le domaine Huruma à Nairobi, son père décède très tôt dans sa vie. Peu de temps après, sa mère se remariera avec un homme loin d’être charmant.

    En effet, l’enfance de Huddah est ponctuée de divers conflits domestiques et de brimades qui la conduiront à fuir la maison avant même d’être assez âgée pour se prendre en main. Cependant, travailleuse et déterminée à accomplir beaucoup de choses dans la vie, elle se battra pour réaliser ses rêves.

    Au cours de son adolescence, elle prend un emploi de mannequin indépendant pour gagner sa vie. Elle fera alors face à de dures réalités qui lui permettront de développer un caractère affirmé, et son surnom « The Boss Chick ».

    Avec le temps et son passage à Big Brother, Huddah, prend de la valeur. Sur Instagram où elle est suivie par plus d’1 million d’abonnés, sa cote monte en flèche. Femme d’influence “The Boss Chick” signe de gros contrats. En 2016 la star devient l’ambassadrice de la marque de produits de beauté, BrightenMi. Cela lui rapporte de nombreux zéros sur son compte en banque et contribue à accroître sa notoriété.

    Sa fibre entrepreneuriale et son savoir faire en matière de beauté la conduise à créer la même année sa propre marque : “Huddah Cosmetics” qui cartonne.

    Célébrité accomplie, Huddah finit par entrer dans l’histoire en devenant cette année la première femme kényane à figurer sur la couverture du magazine Harper’s Bazaar, numéro de septembre du magazine américain de la mode féminine.

    Outre le mannequinat, Huddah possède désormais dix hectares de terres au Kenya, où se cultivent diverses cultures vivrières largement vendues sur les marchés kényans et même exportées vers les pays voisins. La boss lady possède également des voitures, des maisons, des bijoux de luxe et a également construit une maison pour sa mère au Kenya.

    Malgré son succès notoire, Huddah n’a néanmoins pas échappé aux critiques. Ses photos à demi nues ont inondé Internet il n’y a pas si longtemps, suscitant de vives réactions négatives de la part de ses amis et de ses fans. Mais le modèle a expliqué que provoquer le public n’était pas l’une de ses intentions, soulignant que les photos de nu n’étaient qu’à des fins commerciales.

    Huddah est en couple, même si elle se refuse de dévoiler l’identité de son gars. Une chose est certaine en tout cas, il ne s’agit pas d’un Kenyan, la star ayant publiquement déclaré sur les réseaux sociaux qu’elle ne pouvait pas avoir un Kenyan comme petit ami. Elle est même allée plus loin en conseillant à ses fans de ne pas sortir avec des Kenyans parce qu’ils sont avares d’argent.
    Il faut tout de même ajouter que la belle naïade affirme ne sortir qu’avec des présidents ou vice-présidents, clamant que eux au moins ne divulgueraient pas son intimité car ayant quelque chose à perdre.

    On ne reprochera pas en tout cas à « The Boss Lady » de savoir ce qu’elle veut oh !

    La suivre sur Facebook/Instragam

    C.B.

     

    Laisser un commentaire

     

    Ça chauffe en ce moment !

    Wandayant !

    WandNews

    Wand'Event

    WanDiscovery

    #Bestof

    Chronique

    Vidéo

    TV