• Culture
  • Pays
Plus

    Moët Impérial 150th Anniversaire

    Accueil Culture Musique Musique : Le New York Times accuse Drake d’avoir détruit le Rap

    Musique : Le New York Times accuse Drake d’avoir détruit le Rap

    -

    Wanda Peeps, qui l’aurait cru ? L’un des rappeurs les plus célèbres au monde critiqué pour son art. Le rap de Drake vient de faire l’objet d’une attaque tranchante par le New York Times, qui le trouve en inadéquation avec à l’essence du style musical en question.

    Drake a un rap assez particulier, ça on le sait tous. Le gars alterne entre rap pur et rap mélodieux ou chantant on pourrait dire. Mais ce qui semble avoir fait de lui un rappeur aussi célèbre semble être beaucoup plus le second point. Un style aujourd’hui critiqué par le journaliste du New York Times, Jon Caramanica à travers son article sur Drake, comme le relaie Generations.

     
     

    Le journaliste du New York Times trouve en effet que le style de Drizzy a eu une mauvaise influence sur le rap, et même sur d’autres rappeurs qui emploient le même désormais. D’ailleurs, il a donné comme titre à son article “Les rappeurs sont désormais des chanteurs. Merci Drake.”

    Dans l’article le journaliste affirme :

    “En fin 2009, le son le plus populaire du pays était Empire State of Mind. La brulante, gonflée et assourdissante collaboration entre Jay-Z et Alicia Keys. A cette époque, la formule selon laquelle le rappeur apporte l’histoire et le chanteur mélancolie, joie ou sensualité n’était pas remise en question.”

    “L’album So Far Gone de Drake sorti en févier 2009 marqua l’arrivée d’une nouvelle voie : chanter en rappant, rapper en chantant… Drake détruisit la conception selon laquelle ces deux éléments devaient être apportés par deux personnes différentes et les dénatura par la même occasion.”   

    “En 2015 le barrage a cédé… Drake sort Hotline Bling un son sans rap (même pas du chant-rap) ; il remportera le Grammy du meilleur son de rap et de la meilleure performance rap/chanson. Tout le monde commençait clairement à être confus.”

    “Dire que Drake a renversé les conventions n’est pas assez fort. Il a fondamentalement réécrit les règles régissant le statut de rappeur dans la décennie 2010. Avant lui Kanye West et Lil Wayne on flirté avec le rap chantant – T. Pain aussi bien sûr – mais Drake en a fait toute une vision.”

    L’article du New York Times, loin de consterner le public, a même reçu l’approbation de plusieurs internautes dont des journalistes de rap. Mais aussi, il s’est laissé posé la question de savoir si Drake était vraiment à l’origine de cette transformation du Rap.

    Drake est-il responsable des rappeurs étant aussi des chanteurs aujourd’hui?
    Je ne remercierai pas Drake. Ayant grandi en voyant Queen Latifah, Lauryn Hill, Wyclef ar Pharell Williams chanter et rapper dans leur albums. Donc je ne peux pas remercier ce type pour quelque chose qui a été fait bien avant qu’il ne veuille devenir un rappeur professionnel.

    Wanda Peeps, le rappeur qui vient de se lancer dans le business de la marijuana a peut-être bien changé les règles du game mais il reste tout autant apprécier. Que dire du côté des puristes ?

    M.E.

     

    Laisser un commentaire

     

    Ça chauffe en ce moment !

    Wandayant !

    WandNews

    Wand'Event

    WanDiscovery

    #Bestof

    Chronique

    Vidéo

    TV