lundi, janvier 27, 2020

Moët Impérial 150th Anniversaire

Accueil WandaMania WandaNews News : Moussa Soumbounou démissionne d'Universal Music Africa. Explications et enjeux...

News : Moussa Soumbounou démissionne d’Universal Music Africa. Explications et enjeux…

-

On vous l’annonçait récemment, le DG d’Universal Music Africa, Moussa Soumbounou a quitté la succursale africaine de la Major après deux ans et demi de services pour la multinationale. C’est le 31 décembre 2019 qu’il est enfin sorti de son silence par le biais d’un communiqué de presse, confirmant ainsi la rumeur de son départ d’UMA.

Ce qu’il y a à retenir du communiqué :

 
 

Les questions que suscitent ce départ prématuré :

  • Moussa Soumbounou a-t-il quitté son poste de DG parce qu’on ne lui permettait pas d’agir à sa guise en tant que tel ?
    “(…) pour embrasser de nouvelles aventures, plus grandes, avec plus de liberté et plus de challenges (…)”

    En effet, encore (trop) souvent les grands groupes (à défaut de désigner un de leur compatriotes) qui emploient des Africains pour diriger leurs succursales continuent de prendre les décisions depuis leur siège. Et ce qui hélas est souvent à l’origine de décisions qui ne collent pas avec la réalité du terrain. Un mode de management à l’ancienne qui tend à ne plus fonctionner dans l’Afrique moderne. Rappelons qu’une succursale dépend complètement de la société mère juridiquement comme fiscalement, et lui appartient totalement.

  • Moussa Soumbounou laisserait-il entendre qu’il part à la concurrence ? Sony ? Warner ?
    “(…) je promets à mes anciens collaborateurs une concurrence intelligente, saine, farouche parole de Moussa 😉

    Il faut dire que les trois principales majors de l’industrie du disque se livrent désormais une bataille féroce sur le continent. Et le trône (de fer 🙂 ) reviendra à celle qui placera le mieux ses pions sur l’échiquier musical africain. Les enjeux futurs du secteur sont immenses quand on regarde la taille du marché africain (2,4 milliards d’africains annoncés d’ici 2050). Qu’à cela ne tienne, si tel est le cas, la nouvelle ne devrait pas se faire attendre.

  • La Major aurait-elle du mal à trouver ses marques managériales dans cette industrie africaine naissante ?
    En effet, c’est le 3e Directeur général depuis le début de l’aventure africaine d’Universal Music Group.

  • Bien évidemment la nouvelle la plus attendue, qui va prendre la suite ?
    UMA va-t-il promouvoir un ancien collaborateur de Moussa Soumbounou ou recruter à l’externe ? Il y a de fortes chances qu’ils parient sur quelqu’un de la maison, vu le secteur délicat qu’est la musique. Mais, le catalogue d’UMA s’étant considérablement étoffé au cours de ces derniers mois, son successeur va-t-il continuer avec tous les artistes ou labels signés par Sombounou ? En effet, l’histoire de l’industrie du disque en occident nous enseigne que même s’il s’agit de musique, le facteur humain y a toute sa place, et que souvent quand il y a changement de direction, cela peut impacter sur l’implication de la maison de disque dans les projets en cours ou à venir.
    Nous devrions le savoir d’ici peu…

  • Et enfin, Soumbounou va-t-il récupérer des artistes qu’il a signés en fin de contrat ?

Découvrez la teneur du communiqué plus bas.

“Bonjour chers amis, collaborateurs, et amis de la presse.

Je tiens dans un premier temps à vous souhaiter d’excellentes fêtes de fin d’année, qui pour moi sera un point final sur mon aventure au sein d’Universal Music Group. 

Je quitte UMG, oui je quitte la direction générale du projet Afrique d’Universal Music Group. Non pas parce que j’ai été rendu coupable des atrocités qui circulent à mon sujet depuis deux semaines maintenant, mais pour embrasser de nouvelles aventures, plus grandes, avec plus de liberté et plus de challenges, et je sais que ceux qui me connaissent savent que les challenges sont pour moi des carburants indispensables. 

Universal  Music Africa a été une réelle opportunité et une expérience constructive et enrichissante. J’ai ainsi avec mes collaborateurs lors de ces presque deux ans et demi construit un projet, une marque, un positionnement solide, un catalogue et un dialogue avec l’industrie locale.

Nous avons créé des résultats et relevé des défis là où tous nous donnaient perdants. Pour tous les combats que nous avons eu à mener auprès de nos artistes, de chaque concurrent en interne et/ou externe, pour chaque centimètre que nous avons parcouru ensemble, je vous promets une suite surprenante.

Vous savez j’en suis certain, qu’un rêve n’est pas l’attribut d’une entreprise, mais dans notre cas, de personnes qui ensemble regardent dans la même direction et construisent autour de l’authenticité, de l’espoir, de la fraternité et d’une certaine façon d’un peu de folie. La folie de croire en ses rêves et de les poursuivre de toutes ses forces parce que nous en sommes capables et que l’issue ne peut être forcément que la réussite.

Je tiens à remercier Olivier Nusse (PDG d’Universal Music France, NDLR) et toutes les personnes des projets UMG/Vivendi qui m’ont soutenu et je promets à mes anciens collaborateurs une concurrence intelligente, saine, farouche parole de Moussa 😉

Ce n’est pas la fin mais le commencement, donc à toutes et à tous je vous souhaite une merveilleuse nouvelle année, pleine de santé de réussite, de défis et surtout pleine de vie.

Bien à vous, Moussa Soumbounou.”

 

Céline Victoria Fotsohttp://www.jewanda.com
Céline Victoria Fotso ou l'esprit créatif. Femme d'affaires, designer, community manager ou architecte événementielle, telles sont les multiples casquettes de Céline Victoria Fotso, fondatrice de Je Wanda Magazine. Riche de ses expériences multiples, cette diplômée en marketing de l'Ecole Supérieure du Management de l'Entreprise à Nice et de l'Académie des Arts et du Design de Montréal, se consacre depuis trois ans à bâtir un pôle d'activités créatives tourné vers l'Afrique. Ainsi, après avoir collaboré au sein des services marketing et commercial d'enseignes de renom telles que Yves-Saint Laurent, Michaël Kors, Smalto, ou encore Réminiscence, cette passionnée de culture, d'Afrique aux goûts éclectiques finit par créer Je Wanda & Co, un concept nouveau à mi-chemin entre le web, l'événementiel, la mode et la communication. Véritable fruit de sa brillante inventivité, et de son insatiable fascination pour les individus et la mixité des cultures. Son rêve : Incarner une Afrique jeune, moderne et en mouvement, loin des multiples stéréotypes négatifs récurrents. Autrement dit, montrer une Afrique résolument positive qui ose.

Laisser un commentaire

 

Ça chauffe en ce moment !

Wandayant !

WandNews

Wand'Event

WanDiscovery

#Bestof

Chronique

Vidéo

TV