Home Focus A la présidence du Gabon, on communique en 2.0

A la présidence du Gabon, on communique en 2.0

0
A la présidence du Gabon, on communique en 2.0

On fait désormais dans la modernité dans certains pays africains en terme de communication présidentielle. Au gabon, on a choisi l’esprit très anglo-saxon : des voeux très glamour, le portrait de famille, la mise en avant de la première dame très active. La nouvelle vague de jeunes présidents africains veut consommer une certaine rupture avec le passé en prenant exemple sur leurs homologues tels que Barack Obama.


Page Facebook de la première dame Sylvia Bongo Ondimba


Les premières dames, plus que des ambassadrices, des VRP d’un genre nouveau
Les premières dames commencent à avoir une place de choix et ont la part belle, même en Afrique. La première dame du Gabon, Sylvia Bongo Ondimba, épouse d’Ali Bongo Ondimba, a d’ailleurs une page officielle sur Facebook avec plus de 10 000 fans (entendez donc potentiels électeurs) scrupuleusement et régulièrement tenue. Photo de profil avec pose quasi hollywoodienne, oserait-on même dire un brin sexy, une citation d’Arthur Rimbaud (on en aurait suggéré une d’origine africaine cela dit) et un “mur” rempli d’actualités, de photos et “statuts” divers. Twitter n’a sans doute aussi plus de secret pour la première internaute du Gabon, puisqu’elle y a également une page. Preuve qu’un lourd dispositif en communication a été mis en place autour de la première dame.
L’on y suit sa vie officielle avec quelques brèves apparitions de son mari. Il s’agit notamment de relater, photos et commentaires à l’appui, les visites officielles, les activités caritatives et autres en matière de culture, santé, d’éducation, d’écologie etc de cette dernière. Y sont donc véhiculées les valeurs de la famille, de générosité, du travail, du patriotisme et d’amour tout simplement.
Une certaine distance demeure, sans doute liée aux origines de la première dame
Parfait pour rapprocher la première dame de son peuple qui d’ailleurs lui témoigne de nombreux de messages d’encouragements et remerciements. Remarquons tout de même la façon de s’exprimer qu’ont les internautes qui y laissent des messages : ils emploient très souvent le pronom “vous” lorsqu’ils s’adressent à elle. A la différence des internautes camerounais par exemple lorsqu’ils s’adressent à Chantal Biya, ils la tutoient toujours comme on tutoierait une mère. C’est dire que malgré tout, étonnamment, il demeure une certaine distance, sans doute liée aux origines de la première dame (?). Sans doute qu’il lui faudra un peu de temps pour se faire accepter totalement comme une des leurs, mais le miracle Facebook permet déjà de lui donner une image beaucoup plus accessible. Le Gabon est décidément un pays jeune. Bien joué ! Note : 18/20.
Communiquer sur Facebook : une stratégie probablement payante à terme
Quand on sait que Facebook est massivement et activement utilisé par les 18-24 ans, et que 60% de la population a en moyenne en dessous de 25 ans en Afrique, les calculs en terme d’électorat sont vite faits. Signe qu’en matière de communication, certains pays ont compris le bien-fondé d’un média tel qu’Internet dans leur stratégie, et qui plus est de Facebook.
De plus, pour le rayonnement à l’international, sans doute que l’on vous prendra un peu plus au sérieux à l’avenir si vous avez une page Facebook. Car, il est de plus en plus certain que ne pas y être, c’est déjà ne pas pouvoir contrôler ce qu’il s’y passe concernant son image, laissant ainsi le champs libre à une prolifération de faux profils qui peuvent parfois faire très mal en période électorale. Mais également peut être interprété comme un manque d’intérêt évident pour les nouveaux modes de communication que sont le Web 2.0. et ses réseaux sociaux.

Analyse de quelques photos

Ali Bongo Odimba et sa charmante épouse Sylvia Bongo Ondimba, ainsi que deux de leurs enfants Noureddin Edouard et Jalil Louis.
Pose naturelle, couleurs assortis (le bleu est une couleur assez neutre), le président a sa main posée sur l’épaule de sa femme, ce qui est une marque d’affection. Portrait de famille emprunt d’amour et d’unité. L’image renvoyée ici est que la famille présidentielle demeure une famille comme les autres.


Les voeux du couple présidentiel à l’occasion de la fête nationale du Gabon.
La position du couple n’est pas banale. La première dame est devant son mari, il lui tient délicatement le bras. L’image renvoyée est que la femme (la famille) passe avant et que le couple est uni. La couleur dominante est le noir, marque de sobriété et d’élégance.


Sylvia Bongo Ondimba, première dame du Gabon.
Pose quasi Hollywoodienne,  tenue sobre par la couleur noire de sa robe et le modèle presqu’austère car ne dévoilant rien de ses atouts, mais un brin sexy par le côté près du corps.


C.V.F

Plus de photos…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.