Home Lifestyle Fashion & Style Ajak Deng – Une Fleur Soudanaise

Ajak Deng – Une Fleur Soudanaise

0
Ajak Deng – Une Fleur Soudanaise

Ajak Deng, elle incarne à elle toute seule la beauté africaine. On ne peut que rester ébahi devant tant de grace et de joie de vivre. Angélique est son vrai prénom, et elle le porte à merveille…

Cette beauté noire ébène destinée à briller est née le 7 décembre 1989, au Soudan dans un pays où les guerres civiles font ragent, et qui obligent la population à fuir pour trouver refuge dans un pays limitrophe.
Lorsque la situation du Soudan s’aggrave, sa famille est obligée de quitter son domicile pour se réfugier dans un campement pour réfugiés à Kakuma, au nord du Kenya, pour trouver un semblant de stabilité. Déja que sa vie n’était pas facile, elle s’assombrie encore plus  à la mort de sa mère, Ajak n’a alors que 12 ans et doit assumer du haut de son jeune âge, la sécurité, l’éducation, de ses sept frères et soeurs, dont la dernière qui n’est agée que de 6 mois.

En 2005, elle quitte enfin le bourbier soudanais pour aller s’installer en Australie à Melbourne. Elle part à la rencontre d’une vie qu’elle espère meilleure, mais les débuts ne sont pas simples. Consciente de son physique, et de sa beauté de mannequin , elle tente des concours mais sans grand succès. Mais Ajak n’est pas seulement belle,  elle est aussi tenace. Elle se fera remarquer à la suite de sa participation au concours” “Miss Sud Soudan Australie”, suite à cela elle signe avec une agence australienne. C’est le début d’une aventure qu’elle n’aurait jamais pu rêver !
La même année en 2009, elle intègre la très prestigieuse agence IMG New York,  et dès lors, les sentiers de la gloire lui sont ouverts. Elle enchaîne les défilés, les plus grands noms de la mode la veulent, de Lanvin en passant par Chanel, ou Louis Vuitton. Elle fait la couverture de nombreux magazines, demandée et adulée de tous, elle n’oublie cependant pas le chemin qui pour elle fut long et douloureux.
La consécration vient lorsqu’elle défile pour Chloé devenant ainsi la deuxième femme noire à arpenter leur catwalk depuis quatre saisons.
Six ans après avoir brisé ses chaînes et s’être libérée avec pour seuls bagages ses rêves et son courage, elle peut enfin regarder le chemin parcouru. Nul doute qu’on n’a pas fini de voir son sourire éclatant, ses yeux brillants et ses jambes interminables.

N.Y.Z

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.