Home A la Une Business : Pakwathu, premier site immobilier en ligne d’Afrique (Fr)

Business : Pakwathu, premier site immobilier en ligne d’Afrique (Fr)

0
Business : Pakwathu, premier site immobilier en ligne d’Afrique (Fr)

Pakwathu-premier-site immobilier-en-ligne-Afrique-jewanda

Au Malawi, l’essor des classes moyennes a entraîné une hausse de la demande de logements difficile à satisfaire. Mais la recherche d’un bien immobilier est rendue encore plus épineuse par le manque d’informations en temps réel. En mettant l’offre et la demande en contact, Pakwathu est le premier site immobilier en ligne à essayer de remédier à cette situation.

« En 2014, on continue de trouver l’essentiel des annonces de biens immobiliers dans les journaux et autres supports traditionnels », raconte Gonjetso Chinyama (21 ans), cofondateur et propriétaire de la start-up internet Pakwathu. En naviguant sur son site, il est facile de mesurer l’impact que Pakwathu peut avoir. Une recherche d’appartement dans la ville de Blantyre donne rapidement pour résultat un logement de quatre chambres à coucher avec sa description et des photos. « Maintenant qu’un nombre croissant de Malawites ont accès à Internet sur leur téléphone mobile, il doit être possible de trouver un moyen plus efficace pour vendre et acheter un logement. Telle était en tout cas notre conviction quand mon associé et moi avons démarré l’entreprise en juin 2013 ». Pakwathu est un site internet accessible en ligne et sur ordinateur de poche – même si la plupart des visites renvoient vers des smartphones – qui permet au consommateur de vendre et d’acheter des biens immobiliers. Gonjetso : « Les régions reculées sont peut-être les plus grandes bénéficiaires de notre site car les méthodes de publicité traditionnelles ne parviennent pas jusqu’à elles et le marché y est au point mort ».


Gonjetso-Chinyama-Pakwathu-jewandaMais le manque d’informations n’est pas le seul défi auquel est confronté le marché de l’immobilier au Malawi, souligne Gonjetso : « Le manque de logements est beaucoup plus alarmant. La croissance économique repose sur des secteurs très performants comme l’agriculture et l’exploitation minière. Le chômage baisse, les gens passent d’un travail non qualifié à une profession de classe moyenne et disposent désormais de revenus supplémentaires à consacrer au logement. Le gouvernement a beau mettre tout en œuvre pour répondre à la demande, l’offre de logements abordables reste insuffisante. Ce qui signifie que beaucoup de nos utilisateurs ne trouvent pas ce qu’ils cherchent quand ils visitent notre site pour la première fois et reviennent régulièrement consulter nos annonces ».
Une pénurie de logements

Problème de connectivité

Internet équipe un nombre croissant de ménages au Malawi, mais tout n’est pas gagné pour autant : « L’analphabétisme informatique et les problèmes de connectivité empêchent certains de nos clients de pouvoir utiliser nos services », poursuit Gonjetso. « Nous faisons tout notre possible pour vaincre ces obstacles. Nous travaillons ainsi avec six agents immobiliers qui opèrent dans des secteurs où peu de gens ont accès à Internet. Ils effectuent la recherche de logement en leur nom. D’ici la fin de l’année, 27 agents immobiliers devraient couvrir toutes les régions du pays ».

Un modèle de succès

Avec seulement un an d’expérience opérationnelle, Pakwathu représente la parfaite start-up. Gonjetso : « À la fin de l’année 2013, nous comptions 85 utilisateurs inscrits et avions réalisé cinq transactions. Notre ambition est de proposer de plus en plus de biens immobiliers en ligne de manière à ce que nos utilisateurs puissent trouver exactement ce qu’ils cherchent. Nous souhaitons aussi développer notre service à la clientèle en lui proposant un conseil juridique et des études de marché. En devant un modèle de succès, nous espérons ouvrir une nouvelle ère de commerce en ligne au Malawi ».

Visiter le site.

Source

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.