Home Blog C. Urbain : Undangarou et le vêtement qui fait déborder la valise

C. Urbain : Undangarou et le vêtement qui fait déborder la valise

5
C. Urbain : Undangarou et le vêtement qui fait déborder la valise

 

Et une marque africaine de plus, une ! Undangarou, un nom plutôt particulier pour une créatrice qui ne l’est pas moins, est le fruit du travail de Sandrine Gomis, jeune créatrice de mode afro-antillaise.

C’est en 2010 que Sandrine Gomis quitte la France pour s’installer à St Louis au Sénégal afin de collaborer avec les artisans locaux et mettre à profit les richesses dont regorge le textile africain. Au menu donc, des accessoires, des sacs pour femmes, des chaussures aux designs modernes et aux imprimés africains, véritable carte d’identité vestimentaire pour tous les fashionistas ayant une sensibilité pour le “bled”. Ses œuvres valent le détour, disponibles à Dakar (Sénégal), à Bologne (Italie) et très prochainement à Paris.

Seulement voilà, autant je suis le premier à encourager l’initiative africaine sous toutes ses formes, tant qu’elle reste constructive bien sûr, autant je reste perplexe devant la redondance dont peut faire montre grand nombre de designers africains.

C’est triste à dire mais les plus belles créations ayant pour matière première l’Afrique dont j’ai eu à prendre connaissance ces derniers mois sont toutes issues de designers occidentaux. Preuve que je ne suis pas un vendu, je ne citerai pas de noms, histoire de ne pas faire leur publicité. Mais il n’en demeure pas moins que la grande majorité des designers africains donnent l’air de ne pas trop se fouler et se contentent juste de faire ce qui a déjà été fait cent fois. Comme pour dire que “l’Afrique est à la mode alors on va faire, vite fait, des vêtement aux designs colorés et les proposer au monde”.

Alors, sans vouloir trop entrer dans le débat je dirais juste à nos cher créateurs africains de mode, qu’étant encore une industrie en pleine construction, nous ne pouvons nous permettre de nous faire devancer créativement parlant par les occidentaux et ce sur un créneau qui en plus nous est propre. Pendant que pour Burberry l’Afrique c’est trendy, pour nous l’Afrique c’est notre culture. Travaillons dur pour lui donner la place qu’elle mérite.

C.Otse qui vous l’a dit…

 

Rejoignez-moi sur Facebook.
www.c-otse.com

5 COMMENTS

  1. C’est l’article le plus débile et le plus pathétique que j’ai pu lire sur la mode africaine; Et j’en ai lus pas mal du New York Times en passant par Genevieve Magazinze (Nigeria) ou du Daily Mail ( UK) etc… Mais il illustre très bien ce que l’on appelle ” LA MENTALITÉ BLACK” bref le nouveau / ancien complexe Bounty;
    Pour moi cet article est à mettre dans le même rayon raciste que celui de Elle qui disait que “Les noirs avaient adopté les codes vestimentaires des blancs;”
    Des phrases comme ” aux imprimés africains, véritable carte d’identité vestimentaire pour tous les fashionistas ayant une sensibilité pour le « bled » ou bien ” les plus belles créations ayant pour matière première l’Afrique dont j’ai eu à prendre connaissance ces derniers mois sont toutes issues de designers occidentaux ” .
    Es ce parce que c’est écrit par un afro-descendant que LA connotation RACISTE ET RÉDUCTRICE EST ACCEPTABLE ? JE VOUS PARIE QUE LE MÊME ARTICLE ÉCRIT PAR UN BLANC DANS UN MAGAZINE GENRE “ELLE ” AURAIT CHOQUE ” LES BONS BLACKS” ; Ceux la même qui attendent l’approbation du Maitre Blanc pour apprécier ET SURTOUT SE RENSEIGNER SÉRIEUSEMENT SUR LA MODE AFRICAINE AVANT D’écrire de telles inepties; Je ne vais même pas perdre mon temps à faire un exposé sur la mode Africaine à quelqu’un qui n’a pas l’air de s’y intéresser; Comme dit le proverbe ” IL N’Y A PAS PIRE AVEUGLE QUE CELUI QUI NE VEUT PAS VOIR”

    • Mama, pour info le rédacteur est un camerounais qui vit au Cameroun. Donc pour l’affaire de Bounty là… Je crois que tu te trompes sur ses intentions (que je ne comprends pas bien d’ailleurs car ton message n’est finalement pas très clair…).

      • Papa merci deux fois; D’ abord pour la politesse ( et je te la renvoie) et pour avoir confirmé ce que j’ai écris dans mon précédent commentaire; Cet article est donc acceptable par ce qu’il a été écrit par un Africain; mon message est donc très clair puisque tu y a répondu par l’affirmative d’une certaine façon;
        Tu est aussi très intelligent pour savoir ce qu’est UN BOUNTY . Pour ta gouverne on peut être un africain vivant en Afrique et être un Bounty CAR ETRE UN BOUNTY EST UN ETAT D’ESPRIT ET NON” UN ÉTAT DE LIEUX”.
        GROS BISOUS.

    • Minasek , excuse-moi mais je crois que tu n’as tout simplement pas compris ce qu’il essaye de dire.En résumé je crois qu’il aimerait voir les designers africains faire montre de plus de créativité tout simplement. Ou tu vois du racisme ? Il dit pas que les blancs sont supérieurs mais au contraire le fait de parler de “ces derniers mois” montre bien qu’il a eu à aimer particulièrement le travail africain avant et qu’il remarque now une sorte de relâchement. Anyway je sais pas pourquoi tu t’emporte de la sorte. Et puis si c’était réducteur je crois pas que la redac de Je Wanda Magazine l’aurait publié cet article. Puis de toutes façons cest un article subjectif donc ya pas de quoi faire un proces.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.