Home Blog CAN 2013 : “Sela Sela” vs “We Are The Champions”

CAN 2013 : “Sela Sela” vs “We Are The Champions”

0
CAN 2013 : “Sela Sela” vs “We Are The Champions”

sela-sela

 

Bon il est 3h30 du matin et là ça me gratte ! Je viens de découvrir le clip de l’hymne officiel de la CAN 2013, “Sela Sela” (Danser ensemble)… Et là, instinctivement, j’ai envie de dire, n’en déplaise au respect que j’ai pour le tonton Wes Madiko, “C’est quoi ce faux way ?!”
Zahra qui ?! Universe hein ?! Elle sort d’où ? Vous la connaissez Wanda People ? C’est même d’abord quel nom ça ? Et puis, quel est exactement le message que l’on veut faire passer en faisant reposer un hymne officiel d’un évènement africain sur les épaules d’une chanteuse pop américaine et d’une star has been ? WTF* ?! De qui se moque-t-on ? N’a-t-on pas d’artistes valables ? N’est-ce pas plus logique de mettre en avant des stars africaines à la page ?
Qui choisit de monter des projets pareils ? Montrez moi le responsable I beg ! Est-il africain ? Qui écoute même encore la World Music de nos jours ? Les paters là savent-ils même ce que la jeunesse écoute ? Des gens qui écoutent Azonto tous les jours maintenant ? Et c’est comme ça qu’une fois la CAN finie, on rangera ce morceau simplet avec toutes les reliques des CAN précédentes ! Oui, oui, vous souvenez-vous d’un hymne de CAN ?! C’est ce que je pensais, moi non plus !
Pourquoi diable n’arrivons-nous pas à pondre des morceaux dignes de ce nom alors qu’on produit des tubes par ailleurs ?! Voilà encore des gens qui ne se tiennent pas au fait des réalités du terrain ! Pourtant c’est versé partout à la radio !
Attendez, c’est pas fini ! Je laissais le meilleur pour la fin ! “ZE CLIP” 2013 !
Je dis hein ! D’où sortent les gens qui ont imaginé ce clip ? Vit-on habillés ainsi chez nous ? Je veux bien que l’Afrique soit le berceau du vaudou mais enfin pourquoi nous maintenir dans cet obscurantisme cliché ?! Quand on voit ce dont les africains sont aujourd’hui capables en qualité visuelle, ça fait un peu pitié ! Ceci sans compter les histoires sordides autour du morceau (lire la controverse ICI. Je m’abstiendrai de m’étendre sur l’affiche, elle est muette mais elle parle d’elle-même !
Conclusion : “Sela Sela”, clip “Yabon Bamboula” – nul et non avenu !

——————–

Alors, autant j’ai été agacée par ce morceau, autant quelle ne fut pas surprise lorsque j’ai découvert le morceau “We Are The Champions” interprété par un savant mélange d’artistes venus de divers horizons autant musicaux que professionnels et même géographiques : Lady Ponce featuring Djibril Cisse, Manu Dibango, Truth Hurts, Shaniz.
J’ai appuyé le bouton “play” sans grande conviction, surtout après la daube que je venais de me prendre en pleine figure, vous comprendrez que j’étais conditionnée négativement. Et là ! Surprise ! Un morceau entrainant aux petits accents de musique congolaise dans l’air du temps que je me vois bien danser sur le dancefloor.
Casting détonnant mais qui fonctionne étonnement ! Lady Ponce, la reine du bikutsi camerounais, le patriarche Manu Dibango au saxophone, une ancienne valeur sûre des années 2000 venue du pays d’Obama qui dit que la vérité blesse, un footballeur mi-mannequin mi-extra-terrestre (maintenant mi-chanteur) répondant au nom de Djibril Cisse, et une yoyette que je ne connaissais pas nommée Shaniz !
Ok, c’est pas le morceau du siècle, mais pour la circonstance le refrain est facile à retenir et est plutôt entraînant. Alors j’aaaachète !
Par K.O, “We Are The Champions” l’emporte sur “Sela Sela” (il suffit pas de nous mettre un mot en patois pour nous endormir hein ! Ok, ok je laisse comme ça !). En tout cas, vous mêmes vous me direz non ?!
Je mets au défi les organisateurs de la CAN 2015 de nous faire un morceau qui restera dans les anales comme “This Time for Africa” ! Allez, l’espoir fait vivre ! J’y crois ! Surprenez nous !

*Mbom si tu ne sais pas ce que “WTF” veut dire, ne vient pas chercher piment dans ma bouche !

 

 C.V.F

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.