Home Tech High-Tech Canal + interdit à ses journalistes de tweeter

Canal + interdit à ses journalistes de tweeter

0
Canal + interdit à ses journalistes de tweeter
L’on n’est désormais plus à se demander quel est l’impact du réseau social Twitter dans notre société aujourd’hui, encore moins dans notre manière de communiquer ou de consommer de l’information.
En pleine audition lors de l’affaire DSK, le Groupe Canal + interdit à ses reporters de commenter sur Twitter les évènements pour lesquels ils sont dépêchés. Leurs commentaires devant être réservés à la télévision. Les premiers jours de l’affaire DSK, de nombreux journalistes présents à New-York pour assister à l’audience de l’ancien patron du FMI ont utilisé Twitter pour rendre compte de l’ambiance et de ce qu’ils y voyaient. Mais pas Laurence Haïm, la correspondante aux Etats-Unis de la chaîne i>Télé. Le groupe Canal + estime en effet que les tweets publiés sur Internet font concurrence à son antenne, et préfère réserver les exclusivités de la journaliste à sa chaîne d’information.
Rodolphe Belmer, directeur général de la chaîne, invoque “des raisons d’exclusivité”. Au contraire des textos, les tweets sont publics. Selon lui, “les journalistes doivent d’abord réserver leurs informations à leurs rédactions”.
Il aura donc fallu attendre la fin de l’audience pour que Laurence Haïm, une fois sortie du tribunal, livre son récit aux téléspectateurs face caméra. Avec donc 20 minutes de retard sur les tweets de la concurrence déjà relayés et « retweetés » des centaines de fois.
Canal + qui n’hésite pas pourtant à se servir lui-même de Twitter pour enrichir ses informations… au risque de se planter. “Ce jour-là, i>Télé a ainsi été trompée en relayant dans son “ticker”, la barre d’informations qui se situe en bas de l’écran, un message posté sur le compte usurpé de Tristane Banon, expliquant qu’elle avait déposé plainte contre Dominique Strauss-Kahn”, raconte le site Ozap.com. Or l’information était fausse.
En attendant, BFM TV qui est très présente sur Twitter et qui n’a pas hésité à utiliser le réseau social, est la chaîne qui a le plus profité de l’évènement DSK. Elle a ainsi battu un record d’audience avec 1,1 million de téléspectateurs lundi.
Réserver la primeur d’une information au média qui emploie un journaliste n’a rien de choquant. En revanche, dans des circonstances exceptionnelles comme la première audience sur une affaire d’une telle envergure, rien ne justifie vraiment « ce devoir d’exclusivité ». Les téléspectateurs consomment chaque jour une peu plus d’information et face à l’immense panoplie d’outils ou vecteurs médiatiques qu’ils possèdent (Smartphone, tablette, télé, radio, internet …), il existe un besoin urgent d’avoir un condensé de l’information même (surtout) de plusieurs sources diverses. Tweeter revient donc à s’inscrire dans une logique comme celle là.

POSAH

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.