Home Blog Ce que les internautes d’Afrique ont googlisé en 2011

Ce que les internautes d’Afrique ont googlisé en 2011

0
Ce que les internautes d’Afrique ont googlisé en 2011

Quelles ont été les recherches formulées sur Google par les internautes africains cette année 2011 ? La plupart d’entre eux cherchent des informations sur leur pays. Mais le terme le plus souvent entré dans l’onglet de recherche de Google : «Facebook». Le réseau social est en pleine expansion sur le continent qui compte 32 millions d’utilisateurs, soit 27% des internautes africains. Un record comparé à l’Asie où 18% des internautes utilisent Facebook.

Au sein des géants du web africain (Nigeria, Kenya, Afrique du Sud), les recherches ont assez peu varié par rapport à l’an passé avec toujours Facebook dans le top 3. Et de l’Angola à l’Ethiopie, en passant par la Somalie, le Mali, le Gabon, la Côte d’Ivoire… Facebook fait florès. Une tendance qui est apparue au milieu de l’année 2007 avec un sommet en 2009 et qui perdure en 2011.

Autre tendance qui se dégage de cet inventaire des recherches Google des Africains: le mot «télécharger». Et face au boum de la téléphonie mobile, les recherches portant sur le site Waptrick.com sont en hausse significative en 2011. Ce site permet de télécharger gratuitement du contenu mobile. Pour ce faire, les internautes africains semblent privilégier le désormais très populaire navigateur pour smartphone «Opera Mini» qui a la particularité de compresser les informations envoyées pour économiser de la bande passante. Une technologie particulièrement prisée en Afrique où les connexions sont souvent faibles, ce qui rend le téléchargement de méga-octets fastidieux. Ancrées dans l’actualité de cette année 2011 agitée, les recherches portant sur Mouammar Kadhafi apparaissent aussi dans le haut du classement et ont connu une progression parfois spectaculaire.

Ci-dessous la cartographie des recherches sur Google formulées en 2011. Survoler avec le curseur de la souris la balise du pays de votre choix. (Application non compatible avec les appareils mobiles d’Apple).

Source : Joan Tilouine pour Slate Afrique

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.