Home Culture Cinéma Cinéma : “Le Premier Rasta” d’Hélène Lee

Cinéma : “Le Premier Rasta” d’Hélène Lee

0
Cinéma : “Le Premier Rasta” d’Hélène Lee

Le 27 avril prochain sort au cinéma le documentaire de Hélène Lee, Le Premier Rasta. Le film suit les traces du pionnier du mouvement rasta, Leonard Percival Howell.
Né à la fin du 19ème siècle et disparu aux débuts des années 80, Leonard Percival Howell (Le Gong), fonde en 1939 Le Pinnacle en Jamaïque, première Commune Rasta, véritable communauté agricole et grande productrice de marijuana. La communauté sera dissoute à la fin des années 50.
Ayant beaucoup voyagé avant de revenir en Jamaïque à la fin des années 30, Leonard Percival Howell puisera de ses voyages et des idées de l’époque (le Bolchevisme, Ghandi, anarchisme…), les fondements de mouvement Rastafari.

Dès son retour en Jamaïque il mobilisera les foules, fédérant les paysans jamaïcains et prônant notamment une soumission à Hailé Sélassié, l’empereur d’Ethiopie, au détriment du roi d’Angleterre.
Hélène Lee avait publié en 1999 un live intitulé Le Premier Rasta, biographie du personnage et autour de lui une présentation des premiers rastas.
Plus de 10 ans plus tard et pour un projet qui a nécessité de long mois de préparation, avec la collaboration de Christophe Farnarier, Hélène Lee réalise une adaptation de son livre et, à travers divers témoignages et images d’archives, elle dresse un portrait, de Leonard Percival Howell et d’une communauté d’hommes (considérés encore à l’époque comme des sous hommes), véritables défenseurs d’une autre vision altermondialiste, en lutte contre les puissances économiques.
Sortie : le 27 avril

Gagnez des places ici.

http://www.lepremierrasta.com

La bande annonce :

 


 

Synopsis :

Au début du siècle dernier, le tout jeune Leonard Howell quitte la Jamaïque, se fait marin et parcourt le monde. Sur sa route, il croise toutes les idées qui agitent l’époque. Du bolchevisme à la new thought , de Gandhi à l’anarchisme, du garveyisme à la psychanalyse, il s’agit de trouver sa terre promise. C’est avec le cocktail de ces idées que Leonard “Gong” Howell revient en Jamaïque pour fonder en 1939 la première Commune rasta, le Pinnacle.

De là va s’élaborer le mode de vie et de pensée qui nourrira la culture du reggae que Bob Marley répandra à travers le monde.

Trente ans après la mort du chanteur, il est grand temps de rendre hommage à Leonard Percival Howell Le Premier Rasta, dont le discours révolutionnaire, politique et social résonne avec les mouvements altermondialistes d’aujourd’hui.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.