Home Blog Cinéma : Vu – « Viva Riva ! » – Verdict ?

Cinéma : Vu – « Viva Riva ! » – Verdict ?

2
Cinéma : Vu – « Viva Riva ! » – Verdict ?

 

Comme bon nombre d’entre vous, j’ai entendu parler de « VIVA RIVA ! », le long-métrage “made-in-RDC” d’un jeune réalisateur congolais, tourné à Kinshasa. D’ailleurs Je Wanda Magazine, lors de sa sortie en Afrique, avait déjà partagé avec vous quelques infos croustillantes l’année dernière. En ce qui me concerne, je vais me prêter au jeu de l’envoyée spéciale et vous raconter mon aventure « VIVA RIVA ! » !

J’ai choisi une séance du soir. Ne me demandez pas pourquoi, mais j’ai en horreur l’idée d’être plongée dans le noir pendant plus d’une heure alors qu’il fait jour dehors. Mais passons. J’embarque une copine comédienne avec moi en lui disant : « t’as pas envie d’aller mater un film africain en mode sexe, drugs and ndombolo ? Ca a l’air d’envoyer niveau réal !» Elle est tout de suite curieuse, pourtant le ndombolo n’est pas du tout dans sa culture croyez-moi, mais passons encore.

Nous voilà devant l’UGC des Halles : les places sont prises, on court presque pour avoir de bonnes places. Une fois dans la salle, on s’installe. Elle n’est pas immense, mais pas non plus minuscule. Les bandes annonces s’achèvent, la pièce est pleine et moi, mon cœur bat. Ca y est le film a commencé, plus un bruit dans la salle. Je regarde le film et en même temps, je suis à l’écoute des réactions des spectateurs.

« VIVA RIVA !» me scie littéralement dans mon fauteuil. Je découvre une image bien léchée, de très belles compositions de cadres, un rythme quasi zéro faute, de bons comédiens dont les principaux sont incarnés par Patsha Bay (aussi musicien congolais) et Manie Malone, actrice franco-ivoirienne.

Petite piqûre de rappel de l’histoire : Riva est un jeune congolais qui a passé dix longues années hors de son pays natal, à la quête du bon vivre angolais. De retour au bercail, il ne revient pas les mains dans les poches : tout un camion d’essence lui fait office d’ombre et a pour but de lui rapporter un max d’argent. Mais Riva a endormi son butin à son boss angolais, qui a bien l’intention de récupérer son dut. Le contexte du film est celui de la crise du carburant qui a touché la République Démocratique du Congo dans les années 90. L’argent est au centre de tout, mais ce que Riva veut le plus est déjà pris : Nora, la femme d’un truand qui fait la loi à Kinshasa.

Je vais éviter de vous raconter tout le film même si l’envie m’en démange. Mais je peux vous dire ceci : dans la salle, l’atmosphère était palpable. De chacun émanait la bonne surprise du film, des moments forts, des scènes que l’on n’est pas prêt d’oublier tant elles sont maîtrisées. Je dois avouer qu’en tant qu’africaine, je planais de fierté. VIVA RIVA vaut le détour, les Wanda people ! C’est un bon film devant lequel on ne s’ennuie pas une seconde. On aime les personnages, on rit avec eux, on les déteste volontiers aussi et on ressent également de la peine pour eux.

Kinshasa est filmée avec un regard si vrai et une ambiance si unique, qu’on ne veut pas que le film s’arrête. La première semaine d’un film en salle est déterminante ! Montrons l’intérêt de “VIVA RIVA!” pour une longue vie, pour une salle plus grande, parce qu’il le vaut bien ! Mon amie et moi sommes sorties de la salle ravies. Peut être qu’un ou deux détails de l’histoire nous ont un peu chagriné, mais aucun film n’est parfait !

Et puis, chapeau bas au scénariste et réalisateur du film, Djo Tunda Wa Munga. Courrez dans les salles, allez voir par vous-mêmes et dites-moi si je déborde trop d’enthousiasme pour rien !

AFRICA RISING !

F.E.

En savoir plus…

2 COMMENTS

  1. j’aime trop ce film, mais sauf que c’est un peu difficile de le regarder avec les enfants parce que y a des images un peu honteuses pour nous africain.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.