Home A la Une Clip : “Njama Njama Cow” de Stanley Enow, on en parle ?

Clip : “Njama Njama Cow” de Stanley Enow, on en parle ?

19
Clip : “Njama Njama Cow” de Stanley Enow, on en parle ?

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=djXgoEPI_BM[/youtube]

Wanda People, hier sortait le clip du morceau “Njama Njama Cow” de Stanley Enow réalisé par Shamak. Et si on en parlait ?

Vous savez que mes critiques ne sont jamais gratuites mais toujours constructives et assorties de conseils professionnels (qui n’engagent que moi), sinon je préfère m’abstenir. Tirer sur les ambulances c’est pas mon truc… Cela ne plaira sans doute pas au concerné et son entourage, mais je me lance et prends le “risque” immense de me faire traiter de “hater” puisqu’il semble que c’est la mode dès que les gens n’aiment pas ce que vous avez à dire. Je suis réputée pour un certain franc parler, mais je pense toujours être bienveillante en général, donc allons-y… (non je préfère prévenir ooooh).

Le niveau de la musique urbaine africaine et camerounaise en particulier étant en hausse, les attentes n’en sont que plus grandes ou alors disons au minimum à la hauteur de ce à quoi on finit par s’habituer. Depuis trois ans maintenant on peut voir une amélioration sans cesse croissante pour notre plus grand plaisir, au-delà même de ce que nous aurions pu espérer à l’époque. Et même si à mon sens le public camerounais n’est pas encore mature dans ses goûts musicaux, il n’en est pas dupe pour autant.

Pour en revenir précisément à ce clip, en fait, je le trouve plutôt bien esthétiquement parlant. Le réalisateur Shamak est en constante évolution, et même si on peut parfois lui reprocher son manque de créativité ou d’originalité d’un clip à l’autre, cette fois-ci, je peux dire qu’il y a un effort de direction artistique. Et quand bien même l’on en comprend pas toujours la logique, il y a de très beaux plans. Des voitures et les belles nanas, ça a toujours son petit effet… Il ne faudrait juste pas qu’il n’y ait que ça dans tous ces clips par contre. L’écriture peut encore s’améliorer. Bon, je ne reviendrai pas sur les grimaces et autres gimmicks de Stanley qui m’insupportent de plus en plus, chacun sa marque de fabrique…

clip-stanley-enow-njama-njama-cow-jewanda

Quant au single…

Par où commencer ? Il vaut mieux apprécier ce clip en mettant le volume en sourdine, car il ne parvient tout de même pas à nous faire oublier la musique. Lorsque j’ai écouté le single la première fois il y a quelques mois, j’ai été horrifiée par la qualité médiocre du titre. J’ai pu très difficilement l’écouter jusqu’à la fin (pour dire vrai je ne l’ai pas écouté jusqu’à la fin) et je n’ai pu d’ailleurs m’empêcher de pousser ma gueulante sur Twitter à ce sujet. Une vraie cacophonie désagréable. Je suis allergique à la médiocrité surtout quand on a la chance de sa vie entre les mains. Car vous savez que la chance ne passe jamais deux fois. Quel gâchis !

Face au clip de “Hein Père” que je n’avais pas trouvé à la hauteur du single, car je pensais qu’il aurait pu faire quelque chose de plus authentique, là c’est l’inverse, malheureusement le titre ne porte pas le clip. Et je crains bien que le très bon travail du réalisateur ne réussira pas à nous faire passer ce goût amer. A mon sens il n’y a vraiment que dans “TumbuBoss” que les deux protagonistes étaient assez en phase bien que j’ai trouvé le single en soi en assez faible. Après “Hein Père” bon, why not. Mais deux chansons d’affilée qui reprennent des chants populaires, c’est prendre les gens pour des imbéciles.

Même si l’on n’est pas un pro du pidgin, il ne nous aura pas échappé la pauvreté des textes de cette chanson qui ne riment strictement à rien. Et le peu qu’on entend, est inaudible. Alors je vous vois venir. Vous me direz les sons américains il y en a beaucoup qui ne racontent rien de bon, et vous auriez raison car c’est vrai. Mais nous, nous sommes en construction, alors comparons-nous à ce qui est bien. Quoiqu’on dise, ceux qui ont allié musique et richesse des paroles (outres d’autres éléments) ont fait de longues carrières. Doit-on encore citer en exemple, Jay-Z, Nas, 50 Cent, Eminem… Ce sont des gars à “punch lines” assassines qui vous trottent dans la tête et vous marquent au fer. Ils ont convaincu d’abord les américains, beaucoup pour ce qu’ils racontaient dans leurs chansons. Alors oui, on se souvient des Vanilla Ice, Big Punisher ou Fatman Scoop qui continuent à nous enjailler sur leurs sons légendaires, mais aujourd’hui ils sont qualifiés de “old school” et ils ont la particularité d’avoir eu un grand tube avant de retomber dans l’anonymat. Mais dans leurs pays, il y a les droits d’auteurs qui leur permettent au moins de survivre après le succès. Chez nous c’est une toute autre histoire. Tout se vit dans l’instant. Tout se maximise dans le présent. Sans compter que le public est malheureusement ingrat et a la mémoire courte. Si vous ne satisfaites pas leurs désirs avides, vous êtes vite relégués au rang de relique.

De plus, je veux bien qu’on soit cool et tout, qu’on joue le pseudo rebelle, mais dire “Brenda Biya wants my …(bip)… now” est un sous-entendu que je trouve déplacé et déplorable. Non pas parce que c’est la fille du Président du Cameroun, mais parce qu’elle est mineure… Donc les paroles limite pédophiles, je crois qu’on en a pas besoin dans notre “rap game”.

D’ailleurs, je pensais qu’il y avait un remix avec le ghanéen Sarkodie, je ne comprends pas la logique de faire deux clips mais bon, peut-être qu’on ne sait pas tout… Peut-être qu’il s’agit d’un autre titre, là j’avoue que je n’ai pas trop d’infos. Passons…

stanley-enow-sarkodie-jewanda

Mon conseil

Stanley Enow a eu la formidable opportunité d’une vitrine qu’aucun rappeur n’avait eu avant lui au Cameroun. Une belle exposition médiatique internationale inespérée qui a fait le plus grand bien au hip hop camerounais. Et pour cela, on ne l’oubliera jamais, et le Cameroun peut lui dire merci comme à d’autres avant lui qui ont apporté leur pierre à l’édifice. Mais cette vitrine n’est qu’une rampe de lancement, elle ne garantit aucunement la suite. Et il faut en avoir pleine conscience. L’histoire de cet artiste est une belle histoire de solidarité camerounaise. Car le Cameroun s’est levé comme un seul homme pour le soutenir, car nous nous sommes sentis tous concernés. Les professionnels de la musique vous diront que “Hein Père” en soi ne casse pas des briques en matière de hip hop et avec raison, mais c’est ce que ce titre représente qui a compté pour les camerounais d’abord et les africains ensuite. Mais à un moment quand la solidarité devient contre-productive, il faut arrêter et dire la vérité pour faire mieux, et surtout que d’autres ne fassent pas les mêmes erreurs.

Un artiste sage sait se faire accepter par ses pairs et ses aînés. Un artiste sage doit connaître ses points forts et ses points faibles et surtout ses limites. Car on ne sait pas toujours tout faire (ils sont rares ceux qui y arrivent). Un artiste sage sait faire appel aux meilleurs professionnels dans leur domaine pour venir les enrichir de leur expertise (et je ne parle pas de faire des remix ou des duos avec des artistes étrangers). Un artiste sage ne regarde pas le salaire des autres. Un artiste sage ne se complait pas dans un reflet narcissique de son entourage dithyrambique qui lui dit sans cesse qu’il est le meilleur.

A ce stade de sa carrière, Stanley Enow devrait agir comme si c’était le début et non comme si c’était la fin et se mettre au travail. Car quelqu’un qui voit loin ne se satisfait jamais du succès d’aujourd’hui car il sait qu’il peut être éphémère et qu’il faut l’entretenir avec de la matière. Si ce jeune artiste ne se ressaisit pas vite (à mon sens il est même peut-être déjà trop tard), il risque de cumuler les titres médiocres et perdre son public déçu et las des déconfitures. Et là, je vous raconte pas la descente aux enfers au pays quand tu as été au sommet. Même prendre le taxi quand le “ngué” te touche peut devenir compliqué.

Bref, Stanley Enow, est loin d’être le meilleur et ne le sera sans doute jamais, on ne s’auto-proclame pas “king” avec une couronne en papier, un seul tube et quelques maigres cachets. Il faut savoir respecter le travail qui mène à ce titre. Mais cela ne veut pas dire qu’il ne peut pas s’améliorer en travaillant, en s’entourant des meilleurs. Et qu’il ne peut pas avoir une carrière honorable. On ne lui demande même pas un deuxième “Hein père”, car deux tubes d’affilée c’est pas évident pour quiconque, c’est beaucoup plus complexe que cela. On lui demande juste de faire un minimum de bon son et d’arrêter de prendre les gens (le public) pour des cons. Aura-t-il la clairvoyance et l’intelligence pour en avoir conscience ? Je crains qu’aujourd’hui, il soit trop aveuglé par le succès, qui n’est malheureusement qu’un écran de fumée dans cette industrie musicale africaine naissante mais déjà sans pitié. D’autres profiteront sans doute davantage financièrement de ce qu’il a accompli en si peu de temps.

Je lui souhaite d’avoir les couilles de se regarder dans le miroir et d’accepter qu’il doit encore beaucoup bosser. A bon entendeur…

Me rejoindre sur Facebook / Twitter.

 C.V.F

Previous article People : Classement des rappeurs qui gagnent le plus selon Forbes
Next article Single : 2Face Idibia ft. Wizkid – “Dance go (eau de vie)”
Céline Victoria Fotso ou l'esprit créatif. Femme d'affaires, designer, community manager ou architecte événementielle, telles sont les multiples casquettes de Céline Victoria Fotso, fondatrice de Je Wanda Magazine. Riche de ses expériences multiples, cette diplômée en marketing de l'Ecole Supérieure du Management de l'Entreprise à Nice et de l'Académie des Arts et du Design de Montréal, se consacre depuis trois ans à bâtir un pôle d'activités créatives tourné vers l'Afrique. Ainsi, après avoir collaboré au sein des services marketing et commercial d'enseignes de renom telles que Yves-Saint Laurent, Michaël Kors, Smalto, ou encore Réminiscence, cette passionnée de culture, d'Afrique aux goûts éclectiques finit par créer Je Wanda & Co, un concept nouveau à mi-chemin entre le web, l'événementiel, la mode et la communication. Véritable fruit de sa brillante inventivité, et de son insatiable fascination pour les individus et la mixité des cultures. Son rêve : Incarner une Afrique jeune, moderne et en mouvement, loin des multiples stéréotypes négatifs récurrents. Autrement dit, montrer une Afrique résolument positive qui ose.

19 COMMENTS

  1. hahahahhaah
    Si je connaissais ton gout en bière ou en jus je t ‘offrerai un casier …..
    En fait c ‘était que quelqu’un dise se genre de chose
    c’était inévitable carrément
    il s ‘est tagué de king du rap camer avec sa musique …. de merde et son égo ou son pseudo ego lui faire perdre la tete.
    et son fantasme avec la fille du président est un peu osé . mais bon il a chanté à la présidence non ?? loool
    j’espère qu’il comprendra que le rap au cameroun est en construction et on na besoin de mieux . Merci Fotso t’es la meilleur

  2. Parlant de “King”, il y a plusieurs manières d’être le King, c’est pas toujours en respectant les plus anciens qu’on le devient, on se l’arrache ou s’auto-proclame King, je prends exemple sur Booba à ses débuts, ce mec aux “supers grosses couilles” c’est auto-proclamé le King parce qu’il trouvait ses prédécesseurs assez légers face à lui et c’est aussi le cas de Stanley ! qui était là avant lui ?! ce n’est que juste de se dire ROI face à une faible concurrence . parlant de la vidéo hein père, ce jeune rappeur a raconté sa galère à STV face à NGONGANG pour faire seulement le titre hein père, que dire de la vidéo ?! , où allait il trouvé des financements ?! (ndlr avec son passage à la première partie de youssoupha à la maison du parti). je penses que t’as été trop péjoratif dans tes dires

  3. tu dis ne pas avoir suivis juska la fin mais tu sais kil parle de brenda comment en plus tu devrais parler du clip et non de la personne ceci n est pas une critique mais une balle envoyee dans le but de faire quoi je ne sais rien mais bon revenons au song proprement dit moi un bon camerounais il n est pas mauvais ce njama njama cow car ma petite connaissance du pidgin me fait omprendre k le sieur stanley enow parle de sa vie #manbedrylikeserapo A CHACUN SES GOUTS ET SES COULEURS merci pour la bonne intention celine mais dans ce papier ya trop de reglement de compte…

  4. Cet article me tétanise je ne suis point choqué mais quelque peu déçu de voir que le hiphop kmer si jeune tel que decrit par CVF se heurte deja à des rivalités (jovi-stanley) la critique en elle meme n’est peut etre pas négative mais l’usage de certains termes et de certaines remarque a la fois sur l’artiste stanley et son realisateur laisse paraitre un arriere gout de problemes personels ils y’a de veritable talent dans ce pays des artistes bourrés de talents qui boss dur qui se battent pour sortir des video que jamais votre magazine n’a mis en avant des artistes melodieux aux textes lourd tel (vincent la rappeuse,sir nostra,venum,killamel,mr sto etc..) pour ne citer que ceux la mais aulieu de montrer votre apport en tant que vitrine en apportant votre lumiere sur ces talents vous les marginaliséz au profit de votre systeme de reseautage et d’affinité si il faut parler de thematik jovi est tout aussi nul que stanley mets l’argent a terre veuillez m’expliquer ou est la morale? Vous le couvrez pourtant de fleurs a chaque sortie donc veuillez nous epargner avec votre soit disante maturité musicale et mettez en avant tout ces jeunes qui font du bon boulot et que vous critiquez kom etant trop frenchi ou trop cainri leurs textes profond et leur melodie profonde pourrait donner plus de valeur a notr mouvement je termine en disant bravo a stanley enow qui certe ‘ne devrait pas,dormir sur ses lauriers mais qui reconnaissons le a franchi un palier qui offre a tout rappeurs camerounais une ouverture en or. Continu de bosser mon frere et vous CVF ouvrez les portes a tout ces jeunes qui comme votre jovi font du bon boulot et meme mieux et alors la ce debat deviendra un peu moin flagrant quand au favoritisme et a l’animausité dont vous faites,preuves vis a vis de ce jeune talent internationale,qu’est devenu SE donnez l’opportunité a tous ces jeunes,qui frappent a votre porte er peutetr vous et nous nous pourrons,enfin parler d’humilite et de progres

  5. Mon dieu!vous jossez trop!et au camer c tout le monde ki veut jouer au interressant.j’ai voulu m’abstenir d particiciper a votre cirque,mais bon laisser moi o6 jouer mon interessant,du moins,just l tps d giv mn avis.apres avoir lu la critik(ou constat,peu importe)de CVF ds sn mag sur le last clip d SE et le droit d reponse du chronikeur FTM a culture ebene et meme tt c ki a ete di a ce sujet,ma remark est la suivante:au camer on a rien a do et a joss.la zik ki un art ki emane d l’esprit et ki n sert ka la distraction et au loisir,outrepasse(du moins ds vos esprit)sn caractere ludique au point de devenir 1 sujet de discorde(ki est pour ki? ki aime koi? ki a do koi?…).pendant kon y est takez les’et reglez vos cptes,n’importe koi.ne reflechissez pas sur vos vies,comment truver des emplois,cmt solutioner les pb economic et sociaux du bled(ki st legions),passer seulmnt des n8 blanche a seancer sur cmt rediger des article merdeux et inutiles avec tou le gros francais ke vs avez bush au school(vs etes tres intello).mais d grace,laissez ns la paix.Ns o6 ns aimons la bonnes zik,mais seulmnt pour adoucir nos moeurs(ou pr nang),pour shake o6(…)et chakun sn gout et sn style,peu importe;a bas le fanatysme lyrical et tou vos fantasme sur la muzik.laissez les chanteur chanter,ou chantez o6 6 vs le pouvez et on verra bien 6 sa passe ou pa,laissez les chronikeurs chroniker,mais interessont ns et discutons de ce ki est important.j’en ai pas fini avec c sujet,mais bon je m’arrete la pour l’instant,car j’ai d’autre way plus interessant a do,a plus.

  6. Article bien écrit!

    constat réel!

    mais le ton, les expressions…c’est à la limite partisan!
    oui SE peut avoir des textes vides, mais JOVI n’est pas mieux. “ma cousine est bordelle”…hum. quelqu’un pourrait-il m’expliquer la logique derrière CA$h? car jusqu’ici je me perds. JOVI est un artiste de génie, ses prods, remixes et sampling laissent bouche bée, c’est un OVNI…

    Stanley Enow…ce mec est un Entertainer avec grand E! ça c’est son art! et encore, je connais le mec depuis les mboa come test…il est tres tres doué, coté flow et punchlines. Je me fais pas de soucis pour lui.

    Et parlons de ses “maigres cachets”…maigres certes mais lui au moins détient les plus gros cachets de l’histoire du HipHop 237.

    Mlle CVF votre article est pertinent mais à la fin, ce qui en ressort c’est une semblable inimitié et même opposition envers la personne de Stanley Enow et non une critique réelle de l’artiste.

    Cordialement

  7. Dans la musique tout est une question de choix artistique. Stanley a fait le sien: des textes simplistes sur des instrus lourds avec des refrains faciles à retenir, le tout sur fond de clips flashy. Vous voulez quoi?! Perso, je prefère Jovi mais parfois dans la musique (et je parle en connaissance de cause) le plus dur c’est de trouver la ‘bonne formule’ et de savoir bien s’entourer(Manager, promo, concept). Zuckerberg(créateur de facebook) n’est surement pas le plus grand développeur mais il a su trouver la formule et tout se résume à ça!! Moi j’encourage S.E. Pittbull au USA n’a jamais été un grand rappeur et il en était conscient: il a donc créer son concept:style costard sur morceau dançant et on connait le résultat. Je le repète tout est une question de formule.

  8. Honnetement je trouve ca scandaleux pour ce rédacteur. quelqu’un comme elle avec les missions qu’elle se donne en Afrique et autres associé à son prestigieux profil et ses inombrables expériences de publier ce genre de chose c’est Hallucinant…Allons sur la base selon laquelle nul n’est parfait et comme elle le cite si bien le HIP HOP Camerounais est encore au debut d’un long periple, et generalement dans les debuts, il faut “encourager” et “critiquer” de facon constructive, de facon à ameliorer, de facon à optimiser… Quel est l’objectif recherché dans ce Magazine? quels sont les moyens qu’on se donne pour les atteindre???
    A lire cet Article on se pose des questions de critiques ou Injures?
    Motivation ou démotivation?
    Contructivité ou destruction?

  9. A mon avis l’auteur de ce post a probablement la bonne intention de faire une(des) critique(s) constructive(s).
    Mais pourquoi supposer tout de suite que Stanley Enow prend les auditeurs pour des cons? Pourquoi dire qu’il se prend la tête? Et pourquoi traiter les auditeurs d’immatures?
    A chacun son style…
    Je suis d’accord pour la critique constructive, mais peut-être est ce sa manière à lui de faire, de travailler. On peut bien lui donner une opinion qui reste subjective c’est bien, mais se concentrer sur les critiques constructives c’est mieux. Peut-être que que s’il se fait entourer de certains pros, il évoluera dans ce sens. Peut-être fait il avec les moyens qu’il a…
    Perso, je pense que l’auteur a raison, qu’il reste encore beaucoup de travail coté vidéogramme, et peut-être texte (moi je n’y comprends pas grand chose); je pense aussi qu’il risque de dégringoler dangereusement.
    En effet en tant que la vitrine, il a une énorme responsabilité sur les épaules s’il ne veut pas se trimbaler une mauvaise étiquette sur le dos pour la suite de sa carrière. Donc, je l’encourage vivement à bien et beaucoup travailler s’il veut survivre, peut-être même plus que les autres; sinon, il risque d’être marqué au fer rouge, sans compter que la compétition s’annonce très féroce. A bon entendeur…

  10. le clip est peu etre beau mais na rien avoir avec cet chanson on ne fait pas des clip pour faire on prend en compte ce qui est dit dans le son.les paroles son sont une vrai catastrophe c’est un chant que chantait mes parents quand il avait 10ans et qu’ils voyaient un troupeau de boeuf.il nous a habitué a mieux

  11. A propos Clip : « Njama Njama Cow » de Stanley Enow- Critique éditée par—- Céline Victoria
    mama STP trouve un autre sujet raconté, de ce côté, tu n’a rien dire, Bref pour résumer ce que tu vient de raconté a propos de ce clip et Stanley, car je pense que tu n’a pas compris le concept et tu veu mem pas comprendre, je comprend ce n’est de ta faute, il est trop speed.
    Du courage nous te soutenons………..

  12. je dis hein vraiment il faut laisser Stanley ENOW.
    ce gars nous a amener la musique urbaine camerounaise ou elle n’a jamais été auparavant. Ces icones de la musique americaine que vous citez notamment 50 cent; Eminen; Jay Z et autres nous les avons ecoutees beaucoup trop longtemps et voulez vous que leur message de violence; drogue et sex a tout bout de champs soit ecoutez par nos petit freres et enfants ?. vous les medias camerounais faites chier vraiment au lieu de foutre la merdre au fils d’autrui qui a hustle toute sa vie vous le fusillez en tout cas racontez ce que vous voulez nous on ne gere pas.
    enfin quelkun ki va nous eviter de suivre tout ces niga et tous ces ricains.
    vous sous entendez que stanley est grossier plus que ces icones de la musique americaine? je ne pense pas et vous quand vous a la fin de votre article qu’il faille qu’il ait des couilles n’etes vous pas aussi grossiere?
    jovi aparamant vous l’aimez bien ne fera jamais faire le buzz de stanley je l’aime bien mais a cesar ce qui est a cesar laissez nous; nous on aimes stanley et si vous l’aimez pas bah tant pis.
    mais bon c’est votre avis.

  13. Je ne sais pas si certaines personnes prennent la peine de lire et de comprendre la pertinence de ce que dit CVF.
    Arrêté un peu de penser qu’elle en veut à Stanley Enow. Vos réactions font preuve de mesquinerie,d’hypocrisie et d’un nombrilisme à nul pareil. Pensez-vous qu’elle manque quoi faire pour rédiger cette article? Non soyons sérieux. Je ne suis pas spécialiste de la musique et d’ailleurs il ne faut pas en être un pour dire ce qu’on pense. CVF n’en est pas un,alors elle a dit ce qu’elle pense. Et sa reaction témoigne à suffisance son amour pour le Made in Cameroon. Alors si elle n’est pas contente elle a droit de le dire. On s’en faut de la plateforme d’expression. Nous n’allons pas toujours soutenir les nôtres quand ils empruntent un mauvais chemin

    Pour ce qui est du contenu de l’article,nous sommes nombreux à penser que CVF à compris la situation et essaie par la même occasion d’attirer l’attention du concerné. ça s’appelle de l’anticipation.CVF ne fait que dire ce que les autres pensent plus bas. Je sais pertinemment que mon avis ne compte pas, mais puis que je peux écrire et par conséquent dire ce que je pense aussi du concerné, je trouve que s’il ne fait pas attention, il va se cogner le nez. A l’état actuel des choses, il fait preuve d’immaturité dans la gestion de sa carrière. Qu’il prenne une fois de plus le temps de bien travailler ses textes s’il veut que sa musique transcende le temps. Et un peu d’humilité lui ferait du bien croyez moi. Merci à toi CVF pour cette analyse froide de la sphère HIP HOP KMER

  14. moi je dit hein c’est quoi encore sà quand tu veut parler comme une big grde soeur tu call ton petit et tu lui speak. Le genre que c’est ici que tu vient l’afficher là faut parfois mesurer l’ampleur de vos publications. je suis le hip hop depuis tout petit j’ai vu des artistes évoluer chercher leurs styles leurs repères des qu’il l’ont eu se propulser c’est seulement au Cameroun qu’on voit le genre de soutien si toi mm qui publie là ta eu des débuts norrr et pas facile, je suppose que ta eu des critiques aussi mais qui ta afficher devant la planète
    habek #MoijeYamo#Situneyapamo#ah

  15. Evitons de faire des “nuances” sur cet article svp. Il n’est pas question de “visuel” mais bien de “lyrics”. @StanleyEnow avec “hein père” a fait un buzz qui lui a permis de se faire connaitre du GRAND PUBLIC et gagné des récompenses. Dans L’album “Ghetto Street Love” (été 2012) de Black Larue (Tony Nobody Team), il y figure dans le titre “Faut pas ndem remix”, Les VRAIS consommateurs du hip hop 237 peuvent confirmer. Mais en accord avec l’article, les lyrics de @StanleyEnow sont PAUVRES!!! il faut qu’on se l’avoue!! Sultan OSHIMIN n’a peut etre pas gagner les mêmes récompenses que stanley mais voici des ANNEES qu’on écoute sultan oshimin. Comme pour dire “LE PLUS DUR N’EST PAS D’Y ARRIVER MAIS D’Y RESTER”.Pour ma part il ne pourra qu’être considéré comme rappeur Kmer le jour où son fameux album “Soldier like ma papa” sortira et sera soumis à la critique. VALSERO ne s’est pas autoproclamé GENERAL, c’est nous public qui l’avons fait au vue de ses DIFFERENTES HITS. Surfer sur un buzz c’est bien mais le jour où la vague s’arrête on est dans le ndem.

  16. excusé moi mais l auteur de cette article ” a tout dit mais au final n a rien dit ” c est assez aisé de se levé de pondre des articles taxés d objectif et constructif alors qu au final c est l article en soie un exposé de ses pensés les plus obscures
    merci de bien vouloir te taire au lieu de ” versé de l essence sur un véhicule en feu “

  17. Chacun son opinion; Mais franchmen pour une fois soyons constructif.
    ma seule preocup!!! C’est pas de savoir QUI A FAIT MIEUX !?
    MAIS QUI FERA MIEUX ?

  18. N’est pas ducz ki veux vraiment vs avez pri Stanley pr 1DIEU ojrdhui vs lui crachez dessus.il est nul il le sait now je ne suis pa dakor avec Céline victoria fosto car vue kelle sort avec Jovi elle ne dira jamais kil est nul mais regardez bien le mec..ses sons ne jouent nulle part.il n’est sur aucun plateau mais on s’arrange tjr à faire de bon articles sur le fameux site un peu de sérieux vs ns prenez pr ki?le kamer n’avancera jamais avec cette manière de reflechir.jovi ndem sur une scène on dis kil a sauvé la scène mais vs ne l’encouragez pas au contraire kil aille au charbon kil se batte kil se cherche c’est pas en disant à sa famille à bamenda de cliquer sur ses clips sur youtube ke ca fait de lui une star.donc Céline vraiment sois objective..certains sortent des. tubes tu n’en parle mm pas..cest ça les sites d’informations du cameroun?le temps nous dira.signé une fan de hhk

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.