Football : Médiapart divulgue les propos tenus par les cadres de la DTN – Scandale !

0
45

Au lendemain des différents démentis, Médiapart a diffusé le verbatim de la réunion du 8 novembre, au cours de laquelle a été évoquée la mise en place de quotas discriminatoires. L’honnêteté de Laurent Blanc est mise à mal.
Au lendemain du démenti de Laurent Blanc concernant le projet de quotas discriminatoires, Mediapart a décidé de passer à la deuxième phase de ses révélations, comme ce fut le cas lors de l’affaire Betancourt. Le site d’information diffuse ce samedi le verbatim d’une réunion officielle qui s’est tenue le 8 novembre 2010, à laquelle ont participé une vingtaine de cadres, responsables de la DTN (Direction technique nationale) et entraîneurs nationaux, dont Laurent Blanc, François Blaquart, le DTN, Erick Mombaerts, le sélectionneur des Espoirs, et Francis Smerecki, en charge des moins de 20 ans. Le sujet de la discussion, qui pose un gros problème au sélectionneur, concerne les jeunes à la double nationalité, qui sont formés en France et choisissent ensuite de défendre les couleurs de leur pays d’origine.

A la question d’Erick Mombarts, «est-ce qu’on s’attelle au problème et on limite l’entrée du nombre de gamins qui peuvent changer de nationalité?», Laurent Blanc se lance : «Moi j’y suis tout à fait favorable. Sincèrement, ça me dérange beaucoup […] A mon avis, il faut essayer de l’éradiquer. Et ça n’a aucune connotation raciste ou quoi que ce soit. Quand les gens portent les maillots de l’équipe nationale des 16 ans, 17 ans, 18 ans, 19 ans, 20 ans, Espoirs, et qu’après ils vont aller jouer dans des équipes nord-africaines ou africaines, ça me dérange énormément.» «Donc il faut 30% ? Un tiers de gamins qui peuvent changer (de nationalité, ndrl)?», enchaîne Mombaerts. La réponse de Blaquart est sans concession : «Même pas». «On peut baliser, en non-dit, sur une espèce de quota. Mais il ne faut pas que ce soit dit», poursuit-il.

Vif échange entre Smerecki et Blanc
S’ensuivra un vif échange entre Laurent Blanc et Francis Smerecki, qui dénonce une politique discriminatoire. «Si le mec a envie d’être international, c’est quand même normal qu’il aille vers un pays où il va pouvoir jouer. Je pense que c’est humain quand même», avance Smerecki, qui poursuit, un peu plus tard dans la conversation : «Première chose, c’est discriminatoire […] Ce qui me gêne sur le fond, c’est (qu’il y a) celui qui a la possibilité d’être français-français et d’aller avec Laurent, et celui, parce qu’il n’a pas assez d’aptitudes et de talent pour aller avec Laurent et qui va aller dans un autre pays, et c’est celui-là que vous voudriez éliminer. C’est impossible.» «C’est pas forcément l’éliminer», reprend Blaquart. «Le limiter ? Ça veut dire que vous allez garder lesquels? Les blancs ? Les moins bons ?», s’insurge Smerecki.
Laurent Blanc intervient de nouveau :«On veut pas éliminer les étrangers, pas du tout, mais faire en sorte que les pôles Espoirs ou les pôles de la DTN testent sur des critères mieux définis pour pouvoir attirer d’autres personnes, parce que si on a toujours les mêmes critères, y aura toujours les mêmes personnes (…)Qu’est-ce qu’il y a actuellement comme grands, costauds, puissants ? Les blacks. Et c’est comme ça. C’est un fait actuel. Dieu sait que dans les centres de formation, dans les écoles de football, ben y en a beaucoup (…) Je crois qu’il faut recentrer, surtout pour des garçons de 13-14 ans, 12-13 ans, avoir d’autres critères, modifiés avec notre propre culture (…) Les Espagnols, ils m’ont dit: “Nous, on n’a pas de problème. Nous, des blacks, on n’en a pas” Et Mombaerts de conclure : «Est-ce qu’on peut essayer de proposer avant la fin de l’année un projet (…), s’attaquer à quelques croyances bien établies, notamment le jeu, au détriment peut-être de l’individu. Mais le jeu, forcément, ça va être d’intégrer d’autres types de joueurs. Parce que le jeu, c’est l’intelligence, donc c’est d’autres types de joueurs.» Fernand Duchaussoy, le président de la FFF, est venu clore les débats, mais il n’a pas participé pas à la réunion.
Source : L’équipe

———————

Que faire, face à un scandale aussi nauséabond ? Boucher son nez et passer son chemin, ou  réagir chacun à son niveau...
L’équipe nationale de France a toujours été en quelque sorte le pouls du pays. Elle est bien loin l’époque de la France “Black, Blanc, Beur” (1998), qui soit dit en passant, était en soit déjà discriminatoire quand on sait le nombre d’asiatiques qu’il y a en France (vous voulez dire qu’aucun asiatique ne veut jouer au foot ?) Bref…
Aujourd’hui, la soit disant clé du succès de l’époque, le remède miracle ne marcherait plus, et là, il faut créer des quotas clairement discriminatoires, prononçons le mot, clairement RACISTES ?! Aberration ! Il a finalement eu gain de cause Jean-Marie (Lepen), qui fut le premier à faire remarquer la “surpopulation” de noirs et d’arabes en équipe de France.
Le problème de fond, je peux le comprendre, que cela pose un souci d’investir dans un joueur et qu’il prenne la poudre d’escampette plus tard quelques soient les raisons, surtout si cela devient un vrai phénomène, ok. Tout investissement table sur un retour à terme. Mais effectivement peut-on en vouloir à un joueur de partir jouer sous les couleurs d’un drapeau autre si ses perspectives d’avenir se trouvent limiter en France ? Pourquoi quelqu’un voudrait rester en équipe de réserve, s’il peut aller en équipe nationale ailleurs ? A un moment donné, tout le monde ne demande qu’à travailler et gagner sa vie. Donc la vraie question qu’il faut se poser, c’est pourquoi cela arrive, et comment peut-on empêcher les talents de partir ? Que peut-on faire pour les obliger à rester ? C’est sûr les autres joueurs qui n’ont pas la double nationalité qui eux n’ont pas ce choix du roi, et sont obligés de se reconvertir car n’ont pas pu faire carrière, ne posent de problème. Mais ces joueurs ne sont pas fous, beaucoup partent car on ne leur propose pas mieux ou d’autres parce qu’ils sont moins talentueux, et ces derniers intéressent-ils l’Equipe de France !? Ces gens ne seraient-ils pas en train de pêcher par orgueil ? A profil différent (statut de double-nationalité), il n’est pas interdit de trouver une solution différente pour peu que l’on pose le problème sans hypocrisie.
Cela ne m’aurait pas dérangé si l’angle choisi pour traiter ce problème était de trouver des solutions pour empêcher que les bons joueurs partent, ou s’il y avait une volonté d’équité des chances (c’est-à-dire donner la chance aux blancs au même titre que les noirs et arabes, qui pouvait d’ailleurs être posé à l’envers, c’est-à-dire pas assez de minorités en équipe nationale). Et dans ce cas, les asiatiques etc ne devraient pas être en reste. Si telle était la démarche, une démarche d’ouverture, je n’aurais rien à dire. La question aurait été plutôt d’intégrer une politique de quotas qui permet une belle mosaïque. Tant que ce n’est pas au détriment de la compétence, why not ? Et une politique qui garantit la mobilisation des joueurs durant une période au service de la FFF serait tout aussi envisageable…
Mais ici, l’angle du problème qui est posé est grave. Ce qui est soulevé ici à demi-mots, c’est qu’il n’y a pas assez de blancs en équipe nationale, POINT ! Et là, j’ai un problème ! Car nous sommes dans une démarche de fermeture sur des critères purement subjectifs et hypocrites en guise de solution ! En somme, ce qu’ils disent c’est qu’en changeant les critères, c’est-à-dire, en se détachant des critères physiques (endurance, performance etc.), et en privilégiant l’intelligence du jeu, on aurait droit à plus de blancs ! Pour couper court, en gros, les noirs et les arabes sont bêtes, et sont juste bons pour faire les brutes face aux blancs, qui moins physiques certes, sont plus intelligents sur le terrain. Et les antillais alors qui sont français, quels critères leur mettra-t-on ? Mais je demande hein, on est sur quelle planète là ?! Est-ce que l’auteur de tels propos se rend même compte de sa bêtise ? Scandale ! Eeeeh Laurent, là tu viens de ramasser ta part de problèmes gratuitement ! Donc c’est ce que tu penses en solo depuis ??!! Ce djo, je le classe, c’est officiel ! JE WANDA !!!
Si l’on dit que la France est à l’image de son équipe nationale de Football, et bien la France va très mal ! Donc, chers amis qui vous battez pour venir vivre dans la galère de Mbeng là, sachez qu’ici là, c’est mauvais ! Restez au pays, vous y êtes bien mieux ! Car si c’est pour venir vivre une vie de misère et de racisme, on est mieux chez soi ! Et les Mbenguistes, valorisez vos parcours en rentrant au bled, vous y réussirez probablement bien mieux car il y a beaucoup à faire ! A bon entendeur…

C.V.F

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.