Home Blog Le magazine Fashizblack débute sa version papier

Le magazine Fashizblack débute sa version papier

3
Le magazine Fashizblack débute sa version papier

 

C’est le 21 Janvier dernier, qu’avait lieu le lancement de la version papier du magazine originellement en ligne, Fashizblack, un magazine ethnique de mode positionné sur le marché de la presse ethnique francophone et anglophone, et crée par trois jeunes camerounais.

Toutes les fois que j’ai eu à parler de Fashizblack la description qui m’est venue à l’esprit a toujours été en ces termes : < < Fashizblack est la bouffée d’air qui manquait au milieu de la presse mode afro dont le caractère un chouia trop communautaire asphyxie depuis des années l’effort de mondialisation >> .

Pour ceux qui ne le connaissent pas, Fashizblack est un magazine de mode qui a vu le jour, ou plutôt le web, il y a près de trois ans. Le magazine a en effet débuté sur la toile avec la mise en ligne tous les deux mois d’un nouveau numéro virtuel. Le style novateur et universel de ce magazine pourtant ethnique a immédiatement séduit tant les célébrités, dont certaines telles que Solange Knowles (sœur de Beyoncé) et les sœurs Angela et Vanessa Simmons qui en ont fait la couverture, qu’un lectorat qui est très vite allé en grandissant au fil des années.

C’est d’ailleurs à la suite d’une opération menée auprès des “Fashiz-backers” l’été dernier, que la somme des 30 000 euros nécessaires au lancement de la version solide du magazine a pu être réunie. Le projet Fashizblack Magazine vise la vente de 45 000 à 50 000 exemplaires en kiosque.

Étant donc un “Fashiz-backer” de la première heure je me dois de féliciter l’initiative des jeunes camerounais Laura Eboa-Songue, Paola Audrey Ndengue et Patrick Privat qui mènent ce bateau d’une main de maitre et j’espère qu’un jour en marchant dans les rues de Douala je pourrai tomber sur un kiosque affichant un exemplaire du magazine. J’aurai alors de quoi être fier car c’est aussi grâce à des fidèles lecteurs comme moi que Fashizblack a pu passer du web au papier ! Bravo à toute l’équipe ! Bravo aux “Fashiz-backers” !

Africa Rising ! Consommons africain ! Alors courrez vous procurer votre numéro, disponible dans tous les kiosques du monde au prix de 4,50 €.

Visiter le site.
Les rejoindre sur Facebook et Twitter.

C.Otse qui vous l’a dit…

 
Rejoignez-moi sur Facebook.
www.c-otse.com

 


JT LIVE – 10/02/12 – Edition du soir par AFRICA24

3 COMMENTS

  1. Je ne comprends vraiment pas le problème avec le terme ethnique, j’ai l’impression que pour Jym il s’oppose au concept de modernité? Le terme “ethnique” renvoie à tout groupement humain possédant le même background socioculturel, un magazine ethnique serait donc tout simplement un magazine qui s’adresse premièrement à telle ou telle communauté, qu’elle soit noire, indienne, gothique, que sais-je. Quel est est le rapport entre la modernité et le fait d’affirmer son appartenance à la communauté noire d’Afrique et de la diaspora? Wanda….

  2. J’apprécie l’article. Mais je ne comprends pas très bien ce que l’auteur entend par “magazine ethnique”. Faisons attention ne pas reprendre à notre compte, sans esprit critique, des catégorisations (véhiculant des connotations sinon péjoratives du moins toujours exotiques) que les autres attribuent à nos modes de vie et à nous-mêmes. Pourquoi faudrait-il que ce qui n’est pas spécifiquement occidental soit nécessairement “ethnique” ? La modernité n’est pas l’apanage exclusif d’un centre qui la produit et la diffuse généreusement ensuite au reste du monde. Notre modernité est simultanément produite par tous les peuples et toutes les culture du monde. Ce sont ces différences que nous avons en partage qui font notre modernité et non le regard et la validation de l’autre. Fashizblack est un magazine de mode contemporaine (et très moderne) du monde noir et de ses diasporas. Que les autres y vois quelque chose d'”ethnique”, c’est leur problème; mais de grâce, ne nous parlez pas des figures de notre propre modernité avec des termes aussi exotiques que “modes ethniques”…

    • C’est tout simplement ainsi qu’ils se définissent Jym. Sans doute pour exprimer le fait qu’il est destiné à tout le monde ? Mais seuls les concernés pourront te répondre au mieux.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.