Home Blog Le mot « tweet » entre dans le dictionnaire

Le mot « tweet » entre dans le dictionnaire

0
Le mot « tweet » entre dans le dictionnaire

Les experts de la langue française ont rendu leur verdict : parmi les nouveaux mots sélectionnés pour l’édition 2012 du Petit Robert,  le “tweet” fait une entrée remarquée.
« Court message informatif posté sur le Web par l’intermédiaire d’un service qui le transmet à des abonnés », telle est la définition donnée par les rédacteurs des Editions Robert.
Twitter déjà très développé aux Etats-Unis et en France, est aujourd’hui l’un des réseaux très à la mode. Par ailleurs, Twitter continue de se développer en utilisant des technologies comme un bouton “Follow” ou en s’intégrant à Firefox (lequel est d’ailleurs l’un des navigateurs web très appréciés par la communauté internet, pour sa robustesse et la sécurité garantie).
De quoi ravir Evan Williams, fondateur du site de micro-blogging, qui décroche une entrée supplémentaire avec le verbe “tweeter” (« écrire des tweets »).
Nous ne pouvons sembler qu’heureux de constater la prise en compte d’une certaine diversité, d’un modernisme et de couleurs dans une langue comme le Français (qui reconnaissons le, est loin de s’imposer comme un symbole de diversité et de multiculturalisme). On notera donc une certaine résignation du conseiller éditorial des éditions Le Robert, lorsque qu’il reconnaît que : “On veut que le bouquin soit un reflet assez fidèle des habitudes de paroles contemporaines. On aime mieux courriel que mail mais on est bien obligé de constater que mail est plus courant, et quand on fait du buzz en tweetant il n’y a pas moyen de l’exprimer autrement”, constate sagement Alain Rey. Néanmoins regrette-t-il « J’aimerais mieux que ce verbe soit formé sur une racine française, cela éviterait les erreurs d’orthographe ».
En tout cas, l’introduction des noms des deux plus grands réseaux sociaux mondiaux dans le dictionnaire français (Facebook est lui aussi déjà inscrit dans le registre linguistique français) va sans doute contraindre les “sages” du CSA à revoir leur copie. En attendant, le régulateur s’est fait une bien mauvaise publicité : celle d’un organisme érigeant des règles inapplicables. L’entrée dans le dictionnaire de “tweet” et “Facebook” montre à quel point les réseaux sociaux ne sont pas des marques comme les autres mais des espaces publics où des millions de personnes discutent et échangent des informations.

POSAH

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.