Home Focus Le tour d’horizon des réseaux sociaux africains

Le tour d’horizon des réseaux sociaux africains

0
Le tour d’horizon des réseaux sociaux africains

 

L’on pourrait définir un réseau social comme un ensemble d’identités sociales telles que des individus ou encore des organisations reliées entre elles par des liens créés lors des interactions sociales. Il se représente par une structure ou une forme dynamique d’un groupement social.
Leur émergence est liée aux révolutions technologiques et techniques. Juste pour la petite histoire, l’augmentation du nombres de membres des réseaux sociaux et l’intérêt soudain pour cette masse de personnes pour le réseautage est irrémédiablement lié à l’apparition de la technologie AJAX (Javascript + XML) qui permet des interactions plus rapides avec les pages Web ce qui donc rend par conséquent internet plus confortable à consulter. C’est la naissance du Web 2.0 !
Depuis lors, les développeurs des réseaux sociaux sur Internet en particulier ont mis en œuvre des services axés sur des besoins spécifiques tels que l’amitié, les affaires, la musique, le cinéma etc.. Alors naîtront Facebook, Myspace, Trombi.com, Twitter, Google Buzz, Viadeo, Orkut, Hi5, …
Sur le continent africain, malgré les difficultés de connexion, de formation, de connaissance des outils et de disponibilité des équipements, l’utilisation de ces réseaux sociaux “classiques” est presque une nécessité pour exister sur la toile ou pour rester “in”. Mais même si Facebook, Twitter et Hi5 semblent avoir gagné et consolidé des parts de marché sur le continent, la jeunesse africaine semble aujourd’hui assez curieuse. Elle n’hésite d’ailleurs pas à adopter plusieurs réseaux sociaux, en fonction de leur objectif tels que Viadeo ou Linkedin pour les réseaux professionnels.
Loin de dresser une liste exhaustive des réseaux faits “maison”, nous en citerons quelques uns qui semblent d’une manière ou d’une autre être au-dessus du lot :
Ushahidi
Il s’agit d’une plateforme qui trouve ses origines dans les affrontements extrêmement violents lors des élections au Kenya en 2008. Grâce à la technologie de géolocalisation fourni par Google  Maps, le site permettait aux utilisateurs d’apporter leur témoignage par vidéo, photos en situant le lieu des affrontements. Aujourd’hui, le site est largement plus développé car disposant d’un service de blogs d’envoi/reception d’alerte mail et sms.

www.ushahidi.com

Afrigator
Il s’agit plus d’un agrégateur social de contenus développé en Afrique du Sud. Il dispose également d’un service de blogs et d’une grande capacité de stockage de photos, vidéos etc…

www.afrigator.com

Zoopy
C’est un réseau social sud-africain (encore !) qui propose les même fonctionnalités que YouTube. Le seul hic est qu’il semble s’adresser avant tout au public d’Afrique du Sud même s’il peut être utilisé depuis la planète entière.

www.zoopy.com

Kerawa
C’est un réseau social dont le métier est essentiellement la publication d’annonces, sur les catégories, tels que l’immobilier, les rencontres, les affaires. Juste à déplorer que le site mérite mieux du point de vue de l’ergonomie et de l’analyse et du traitement des informations.

www.kerawa.biz

Il existe chaque jour de nombreux réseaux sociaux africains qui sont développés sur le continent, même si la plupart semble être réalisés en Afrique de Sud (ceci tient des infrastructures disponibles et du débit comme stipulé précédemment).
Reste alors plus qu’à espérer qu’avec l’immense potentiel dont dispose la jeunesse africaine sub-saharienne, les infrastructures suivent enfin…

 

POSAH

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.