Home JWD Mag Lettre Ouverte aux Nappex aka Nappys Extrêmistes : j’me défrise et j’vous emmerde

Lettre Ouverte aux Nappex aka Nappys Extrêmistes : j’me défrise et j’vous emmerde

15
Lettre Ouverte aux Nappex aka Nappys Extrêmistes : j’me défrise et j’vous emmerde

Il y a quelques jours j’ai créé mon propre Dictionnaire aka le Maybachtionnary ( ICI ). J’y ai rentré des mots que des pairs ou moi-même avons créé pour qualifier certains phénomènes auxquels nous avons à faire face dans notre vie quotidienne. Aujourd’hui donc, solennellement j’introduis le mot NAPPEX.
Non il ne s’agit pas d’une contraction entre « nappe » et « tipex », mais plutôt entre « nappy » et « extrémiste « . Pour ma part, une Nappex est généralement une jeune fille noire entre  16 et 25 ans, très branchée Blogosphère,forums Beauté et stars, en somme une fille « normale ». A ceci près, qu’après avoir vu une vidéo sur Youtube/ lu un article sur un blog à ce sujet, elle devient subitement convaincue que l’emploi de produits chimiques sur sa tignasse est un signe de la domination du blanc sur le noir, et que par conséquent, il faut le combattre à tout prix. Pire, elle croit qu’il est de son devoir, telle une combattante du Djhad, de « convertir » ses consoeurs à cette pratique. Généralement, elle qui était fana des coupes à la Rihanna il y a encore quelques semaines, se permet maintenant de juger très sévèrement celles qui le sont encore, une fois qu’elle est devenue Nappy. La Nappex n’aime pas qu’on lui dise que chacun dispose de ses cheveux comme il ou elle le souhaite, car la Nappex est convaincue que seuls les cheveux naturels témoignent de l’intégrité NEGRE d’une personne d’origine afro-antillaise.
Cet article s’adresse donc à vous, les néo-évangélistes du cuir chevelu.Depuis près de 3 à 4 ans, vous me les cassez avec vos regards moralisateurs à deux francs, votre attitude supra-hautaine, comme si vous faisiez partie d’une caste de négresses à part depuis que vous avez croisé la route d’Erykah Badu.
Je le disais tantôt, la nouvelle mode c’est d’être anti-conformiste, anti-social, anti-establishment. A l’époque où je traînais encore sur Skyrock, vous les NAPPEX, je vous ai vu venir de loin; spécifiquement lorsque vous avez trouvé en une certaine Bloggueuse votre porte-voix, elle d’ailleurs qui au passage affirmait que l’homosexualité est une pathologie perverse, que les couples mixtes sont une aberration, que toute personne qui désapprouvait Kemi Seba était nécessairement un ou une Bounty ( un nom plus exotique pour « Collabo » ), et donc que la femme noire devait retourner plus que jamais à son « essence » , à sa période pré-coloniale.   Vous avez dit « lieux communs »?
J’ai toujours été stupéfaite de l’influence que cette fille a eu sur beaucoup de jeunes Skybloggueuses noires en pleine construction d’identité. S’appuyant sur des passages bibliques, elle s’est évertuée à vouloir prouver par A+B que le néo-colonialisme peut être combattue avec véhémence, lorsque l’on vit en banlieue parisienne et qu’on a comme première préoccupation (futile) d’aller voir le dernier Blockbuster dont tout le monde parle. Bah oui quoi, la jeune afropéenne, elle aime bien s’indigner devant son écran d’ordinateur, mais une fois qu’elle éteint ce dernier, le lendemain elle reprend le cours de sa vie. Parce qu’il faut pas croire, se révolter contre l’oppression de l’Occident sur nous, pauvres petits nègres çà demande pas mal d’efforts….On trouve donc un compromis qui arrange tout le monde:
» JE LUTTE CONTRE L’OCCIDENTALISATION DE LA BEAUTE NOIRE A MON ECHELLE EN REJETANT TOUT DEFRISANT/TOUTE MECHE/TOUT ARTIFICE. Comment ai-je pu me laisser AVEUGLER par les Ciara,les Beyoncé qui en plus d’être accessoirement des Illuminatis, m’ont lavé le cerveau et forcé à renier mon identité ? Oui, mon identité c’est d’avoir le cheveu crépu et de le porter fièrement parce qu’il est une preuve que je résiste à l’oppression. Mon cheveu crépu est une médaille de victoire que je porte telle une reine nubienne !  Désormais j’écouterai uniquement de la soul, des chanteuses comme India Arie, Jill Scott, Erykah Badu, Leela James, je me renseignerai sur Angela Davis, je lirai les discours de Malcolm X, je changerai mon prénom chrétien, honteux héritage de nos maîtres d’esclavage, et je prendrai un prénom typiquement bantou, moi descendante directe et sans escale de la reine Makeda. Je lirai toutes les encyclopédies sur les Kémites…et surtout, j’essaierai de convaincre mes soeurs qui sont encore sur le sentier de la perdition. Amen. «
….B*tch please.
Je n’ai rien du tout contre le fait de vouloir se plonger dans l’histoire de la négritude, parce qu’elle a été trop longtemps mise de côté pour des raisons que nous connaissons à peu près tous. Seulement, là où toutes ces choses ont commencé à me faire tiquer, c’est quand ces fameuses NAPPEX se sont transformées en missionnaires chargées de répandre la bonne nouvelle. Soudainement, il était IMPOSSIBLE de se promener sur un forum de beauté pour femmes noires sans qu’il n’y en ait une qui ouvre sa grande bouche pour nous dire  » arrêtez de loucher sur les coiffures de blanches, l’afro est la meilleure coupe à faire si on aime vraiment ses cheveux « . Oui parce que la Nappex adore te faire culpabiliser, et pour çà, elle n’hésite pas une tierce de seconde à mélanger tout et n’importe quoi, du moment que çà sonne cohérent à ses oreilles. Morceaux choisis:
–  » Si tu te défrises/tu fais des tissages/tu portes une Weave, c’est pareil que de te décolorer la peau « : alors chères NAPPEX, arrêtons les frais SVP merci ! Je ne renie pas qu’il y ait certaines jeunes femmes qui soient totalement atteintes du syndrome LIL’KIM ( aka effacer tout trait négroïde: nez épaté, peau noire, cheveux crépus ), mais elles ne constituent pas la majorité. Et puis d’ailleurs, pourquoi une femme noire n’aurait pas le droit de jouer autant d’artifices que les caucasiennes ? Pourquoi renvoie-t-on SYSTEMATIQUEMENT la femme noire à la texture de sa chevelure/ à sa couleur de peau ? On peut m’expliquer en quoi le fait de vouloir une frange lisse est semblable au fait de s’oindre d’eau de javel mélangée à des crèmes pseudo-éclaircissantes ?
–  » Si tu te défrises/tu fais des tissages/tu portes une Weave, tu es sale « : bien sûr, si l’on ne se base que sur les Niafous, on ne peut que penser cela. Bien sûr. Le fait d’avoir une coiffure toute faite entraîne la paresse de certaines, oubliant qu’il faille entretenir les mèches, que l’on peut laver en-dessous selon la pose et surtout qu’un tissage ( en tout cas pour moi ) ne se garde pas plus d’un mois et demi. Mais une fois de plus, il faut que les Nappex se calment un peu, parce que pour ma part, avoir des cheveux « naturels » n’est pas forcément synonyme de propreté. J’ai pu en croiser des filles qui avaient des Afro qui, en plus d’être épouvantablement mal-entretenues ( les cheveux ressemblaient à de la paille ), puaient incroyablement le beurre de karité qui a moisi. Et ce n’est pas parce que les huiles qu’elles mettent sont naturelles, qu’elles sont forcément agréables à l’odeur…Je pense que lorsque l’on vit en société et qu’on est amené à être en public ( transports, lieu de travail, cours ), on n’a pas à imposer les conséquences de nos choix capillaires, qui après tout, ne regardent que nous-mêmes. La propreté et l’entretien des cheveux est l’affaire de tout le monde, défrisé ou nappy.
–  » Si tu te défrises/tu fais des tissages/tu portes une Weave, tu te renies « : Bon. Chères Nappex, il faudrait que vous sachiez que TOUT LE MONDE ne voit pas le monde sous un oeil raciste ( au sens: un monde catégoriquement organisé en fonction des « races » ). Par là j’entend que l’on peut être noir, né en France, n’en  avoir RIEN A FOUTRE de Cheick Anta Diop, ne voir en Aimé Cesaire qu’un type qui a donné son nom à des rues/écoles. Au demeurant, je préfère que l’on trouve cela choquant pour un(e) noir(e) de ne pas connaître ces illustres personnages parce que l’on considère que cela relève de la culture générale, et non parce qu’il est NOIR.
J’ai toujours eu la sensation que dans l’absolu, les Nappex veulent créer ce que j’appelle le Code Du Bon Nègre, soit, une espèce de charte qui comprend toutes les choses qu’un  » VRAI  » noir doit et ne doit pas faire ( un vrai noir aime FORCEMENT le poulet, un vrai noir aime FORCEMENT les femmes noires sinon il est complexé, une vraie noire est FORCEMENT croyante et pieuse, une vraie noire çà n’écoute pas du rock, musique sataniste d’ailleurs…). Comme l’a expliqué G.Kelman dans son excellent  » Je suis noir mais je n’aime pas le manioc » ( que je vous recommande de lire, avec une certaine distance toutefois ), le NOIR est bien le seul qui n’ait pas le droit à l’individualité. Tout ce qu’un noir fait est toujours mis en parallèle avec sa communauté, avec sa race, sa tribu, son ethnie, son quartier…Un noir se ridiculise ? Il a ridiculisé les noirs. Un noir gagne quelque chose ? Il a gagné pour tous les noirs. Une fille noire refuse de garder ses cheveux naturels ? Elle stigmatise toutes les filles noires. C’est-à-dire qu’on reproche aux occidentaux de toujours nous considérer comme un seul et même groupe, mais en attendant, on continue de répéter le schéma. Continuant donc sur cette lancée, pourquoi X ne pourrait pas avoir TOUT BETEMENT envie de changer de tête ou ne pas aimer les « vanilles » sans qu’on y voit l’empreinte du néo-colonialisme ? Une femme noire, comme toutes les autres, pour moi, a le choix de soit vivre à la Nègre, vivre à l’Européenne, ou vivre entre les deux. C’est à ELLE et ELLE SEULE de décider de la couleur de son rouge à lèvres, de son vernis et de sa coiffure. Les cheveux sont un élément de coquetterie au même titre que les autres, de ce fait, mélanger SYSTEMATIQUEMENT problème d’identité socio-raciale et chevelure me paraît aussi pertinent que de construire un château de sable le jour d’une marée haute.

J’ai connu des femmes qui ont toujours eu des cheveux naturels, tout simplement pour une raison esthétique, parce qu’elles ont considéré par exemple que l’Afro leur allait mieux qu’un tissage de mèches indiennes. Ceci est un choix que je respecte et qui ne m’offense aucunement. PAR CONTRE, certaines sont devenues Nappys par conviction idéologique et c’est ce genre de filles qui m’exaspère parce qu’elles sont toutes aussi suiveuses que les filles qu’elles critiquent désormais. Il n’y a pas de Bon ou de Mauvais Suivisme, on est un Suiviste un point c’est tout. Vous les nappex, sorry to break it down for You, mais vous n’allez pas changer la perception des AUTRES en arborant votre afro ou torsades or whateva the name. Si vous voulez une diversité des critères de beauté, créez un mouvement politico-idéologique, rentrez en Afrique et oeuvrez sur place; et puis tant qu’on y est, puisque vous luttez contre l’oppression occidentale, brûlez toutes vos fringues H&M, ressortez les pagnes et ne parlez désormais qu’en patois, là au moins votre lutte contre l’Occidentalisation de l’Afrique aura été menée jusqu’au bout de manière cohérente ( haha). Prenez exemple sur les Alter-mondialistes et ceux qui luttent pour la décroissance économique. Les mecs croient tellement en leurs idées qu’ils vont jusqu’au bout et qu’ils sont prêts à tout pour ne pas passer par les canaux de distributions normaux ( boycott de supermarchés, habitat entièrement écologique etc ). Ils sont loins de tout confort mais eux au moins, mènent leurs idées de but en blanc, pendant que vous vous contentez de jouer les militantes assises derrière vos écrans.
Merci donc de ne plus vous sentir comme faisant partie d’une ELITE parce que vous luttez tous les matins pour rétablir un semblant d’ordre sur votre crâne. Et non, vous n’êtes pas FORCEMENT plus belle parce que vous êtes NAPPY, la texture de la chevelure n’est pas assez puissante pour modifier la structure de votre visage ( stop dreamin..). Et non, vous n’êtes pas plus intelligentes/smart/  » CONSCIENTE  » parce que vous n’achetez plus deDark&Lovely chez la chinoise du coin. Et non, les Hommes ne préfèrent pas FORCEMENT une femme qui ne porte pas d’extensions capillaires, ils disent qu’ils le font pour essayer de se démarquer la plupart du temps ( tout comme ceux qui disent aimer les brunes alors qu’ils ne sautent systématiquement que des blondasses ). Bref, avoir des cheveux naturels ne vous place pas au-dessus des autres, stop the foolishness. Arrêtez de conférer à votre chevelure une espèce de pouvoir qui vous donne un statut à part. Vous n’êtes qu’une jeune fille qui a la coupe de cheveux un peu plus imposante que sa voisine de gauche, c’est tout.
Devenez Nappy si çà vous chante mais dans la mesure du possible, faîtes-le pour les bonnes raisons: parce que vous considérez que les tissages sont de véritables investissements, parce que vous avez envie de changer de tête, parce que vous avez tout simplement ENVIE, comme un petit caprice de beauté que vous feriez en préférant une French Manucure à la pose de vernis traditionnelle. Et non parce que vous voulez vous « rebeller » contre ces méchants blancs capitalistes et racistes qui veulent ABSOLUMENT effacer votre négritude en plus de vous appauvrir un peu plus chaque mois.Ou encore parce que vous pensez qu’en devenant Nappy, vous atteindrez le stade ultime du bien-être intérieur..Dédramatisons par pitié, ce ne sont que des cheveux après tout. Et si en tant que femme noire, on veut la même liberté que les autres, il faut déjà commencer par ne pas se tromper de combat et remettre les choses à leur place.
Quant à mes consoeurs défrisées, adeptes de Lace et autres, si vous vous sentez à l’aise telle que vous êtes coiffée actuellement, ne vous laissez pas intimider, et marchez la tête haute ( c’est le cas de le dire ).

P.S.: cela va sans dire que je n’ai rien contre les Nappys dans leur majorité, je ne me suis attaquée qu’à une minorité d’entre elles, elles se reconnaîtront. J’en avais juste marre que ce soit toujours les mêmes que l’on entende sur ce sujet, pendant que d’autres rasent les murs. Maintenant, j’ai dit ce que j’avais à dire, je m’en vais m’occuper des Shery Bebey Deluxxe ( voir la définition dans le Maybachtionnary ). Amusez-vous bien.
L’Agent Carter.
P.S.2: Bon au vu des commentaires, certaines n’ont pas saisi la nuance que je fais dans l’article entre NAPPYS et NAPPEX. Je reposte donc le commentaire que j’ai fait à ce sujet même s’il ne redit que ce qui a déjà été dit dans mon post:
«  Je m’adresse aux intégristes qui confondent CHOIX ESTHETIQUE ( car c’est d’abord de cela qu’il s’agit ) et COMBAT IDEOLOGIQUE. Je considère çà très simpliste de dire “on se défrise parce que l’on est aliéné” . Oui, au début, c’était le cas mais aujourd’hui, il y a des filles qui se sentent TRES à l’aise avec leur Negritude et n’ont donc pas à subir des attaques d’intégristes qui se croient au-dessus de tout le monde parce qu’elles sont devenues Nappy (et les personnes qui agissent de la sorte sont généralement des nappEX et non des nappys « normales » ).
Quand tu parles du suivisme..j’ai répondu à ta question dans mon texte puisque les Nappex jugent les défrisées de suivistes alors qu’elles mêmes sont des suivistes aussi. Le fait de suivre un  » bon exemple  » en devenant Nappy ne les rend pas moins suivistes que les autres, d’où ma phrase :  » Il n’y a pas de Bon ou de Mauvais Suivisme, on est un Suiviste un point c’est tout.  »
On peut vouloir devenir Nappy parce que l’on considère que le défrisage détruit les cheveux, soit, c’est un argument qui se respecte mais une fois de plus, il ne faut pas regarder de haut celles qui ne sont pas pour autant prêtes à laisser pousser une Afro ou faire un « big chop ». Et c’est à ces extrêmistes là que je m’adresse. Je ne leur en veux pas non, pour ma part, je n’ai plus fait de tissages depuis presque 8 mois et je me suis rasée la tête.
Cependant j’aimerai pouvoir me remettre au tissage dans un an ou moins, en toute liberté et sans avoir à subir les agressions des grandes MANITOU du cheveu crépu.. J’ai bien précisé justement que je ne m’adresse pas aux Nappys dans leur globalité, mais à leur minorité extrême aka les Nappex, ou des Nappys Afrocentristes si tu préfères. Mais justement, il y a des Nappys Afrocentristes qui ne sont pas véhémentes et qui ont des convictions qui sont les leurs sans pour autant diaboliser celles qui s’en foutent. Oui le défrisant casse les cheveux etc etc çà je veux bien comprendre que l’on me dise cela pour essayer de me convaincre de devenir nappy. Mais avancer comme 1er argument qu’il faut être nappy parce que c’est un acte libérateur…WTF? »

MAYBACH CARTER


Source : Lettre Ouverte aux Nappex aka Nappys Extrêmistes: j’me défrise et j’vous emmerde | Fashion,Music & Bitching à la française..

 

15 COMMENTS

  1. Merci…. quand je lis ça je décomplexe à mort et je n’ai plus honte de me défriser les cheveux – encore que je ne suis pas certaine d’avoir un jour eu honte – d’écouter de l’électro, de ne pas manger de banane ou goyave parce que je n’aime pas ça…..
    Merci pour cette fraicheur et cette envolée lyrique. Merci pour ce vent de liberté de penser face au repli qui devient de plus en plus extrême. Merci pour avoir revendiqué l’invidualité de l’être face au “on est tous noirs, blabla…”
    Et aux grincheuses, je dirais, allez vous aérer la tête, la beauté du monde c’est sa mixité, sa différence et surtout sa liberté. Ce melting-pot forcé force à la curiosité, et la curiosité c’est le premier pas vers la tolérance

  2. “Je le disais tantôt, la nouvelle mode c’est d’être anti-conformiste, anti-social, anti-establishment. ”

    Donc un cheveux avec lequel ON NAIT c’est une nouvelle mode, être anti-conformiste, anti-social… Et être une suiveuse ? Mais “Suiveuse” de quoi ??? O_O Bien que n’étend pas extrémiste j’ai hallucinée à la lecture de ton article ! Car en t’éloignant des propos tenue par les extrémistes tu met toutes les naturelles dans le même sac à croire que c’est fait exprès.
    http://hiphopenquirer.com/wp-content/uploads/2012/08/naomi-campbell-bald.jpg

  3. Et toi et tes Nappex vous êtes tous des craqeuses, que chacun se coiffent comme il veut dit c’est que des cheveux rooh pourquoi les gens aiment craquer comme ça hahahaha

  4. Un combat idéologique est plus compréhensible parfois du fait de laisser ses cheveux “crépu ” que a travers un article long mal écrit et incompréhensible comme le tient

  5. Le défrisage n’a rien à voir avec le fait de se décolorer la peau (on ne se défrise pas tous les jours et l’on est moins exposé à un risque de cancer contrairement à l’éclaircissement de peau)…qu’est ce qu’il ne faut pas entendre pour faire culpabiliser les gens inutilement…cherchez d’autres argument svp! Le défrisage de nos jours est un choix esthétique, effectivement il doit être fait avec précaution et les cheveux doivent être soignés post-défrisage pour avoir les cheveux en bonne santé! Chez les noirs tout est bon pour faire de la polémique décidément, mais pour une histoire de cheveux, là on touche le fond! L’essentiel c’est de se sentir bien dans sa peau, dans ses cheveux (naturels, défrisés, colorés, lissés ou tissés) et on n’a pas à le justifier! Perso, je trouve ça bien qu’il y ait une “diversité capillaire” chez les femmes noires…mais j’attends que des “non noirs” viennent me demander pourquoi je ne reviens pas au naturel, afin que je les remette à leur place méchamment, eux qui s’imaginent souvent que les femmes noires sont des sœurs siamoises, genre si l’une se jette dans le vide la tête la première, les autres doivent suivre. Bref, ne nous faisons pas la guerre pour rien, la vie est assez dure comme ça 😉

  6. C’est peut être mon côté Nappo (Naturelle Parano :p) qui parle mais, j’ai l’impression que c’est un cas typique d’hôpital qui se moque de la charité, non?
    Je sens comme un jugement de valeur dans l’extrait à la question “Si tu te défrises/tu fais des tissages/tu portes une Weave, c’est pareil que de te décolorer la peau “. Et je me demande pourquoi une noire n’aurait pas le droit de considérer qu’une peau claire est plus belle; et de jouer de cet artifice la aussi.

    Quand à la question “On peut m’expliquer en quoi le fait de vouloir une frange lisse est semblable au fait de s’oindre d’eau de javel mélangée à des crèmes pseudo-éclaircissantes ?” la réponse tient dans la composition du produit qui permet d’avoir une frange lisse.

  7. Personnellement j’ai rien à foutre que j’ai les cheveux défrisés ou pas.Si aujourd’hui j’ai un afro sur la tête c’est tout simplement parce que le défrissage, pas parce que ça cassait ou abimait mes cheveux mais tout simplement je ne pouvais pas le supporté sur ma tête j’ai beau essayé toute les types de défrisant rien n’appaisait les brulures, les maux de tête … J’ai stoppé cela tout simplement parce que j’avais envie pas parce que l’on me l’a imposé.Pour moi la couleur de peau rien à foutre, de mêmes que les origines quelconque que l’on peut avoir.Je ne m’attache à aucune ethinie à quoi bon l’importance est de s’accepté telle que l’on est défrisé ou pas afro ou pas blanc, noir, métisse, …Pour vivre heureux “fouter ça là ” les multitudes de couleurs, de types de cheveux, de style, vivez comme vous avez envie j’ai marre d’entendre fière d’être si, fière d’être ça à quoi bon on est obligé de vivre avec des gens different de nous et c’est ce qui fait qu’on ne ressemble pas à des robot, sans couleurs et d’originalité !!!!!

  8. Il faut remettre l’article dans son contexte, blog… Un blog, c’est fait aussi pour s’exprimer. Comme on veut de la manière dont on veut. Moi je comprends sa démarche… Des fois, on se sent tellement débordé par un phénomène où on se sent enrolé de force que, dans ta “normalité”, tu te sens bousculé.
    Et il y a cette envie de dire “Stop! Foutez nous la paix…”, mais j’avoue que cette question “cheveux”, insignifiante pour certains, on devrait se la poser au moins une fois…

    @ Awa
    Que qualifies tu d’artificielle? Les femmes usent de tout artifice pour être plus jolie, ce n’est pas grave en soit. Perso, je suis nappy depuis peu mais j’utilise maintenant des accessoires de cheveux, et je ne vois pas le problème d’utiliser des mêches, même avec des cheveux naturels. Il faut pas tout confondre.

  9. Non à l’extrémisme? Non au suivisme? Très bien, belle morale. Simplement, lorsque l’on est aussi moralisatrice qu’un Rousseau en culotte courte, on tente d’appliquer à soi-même ses propres préceptes. Les” Nappex” seraient ainsi celles qui clameraient HAUT ET FORT leur fierté de porter leurs cheveux au naturel et n’hésiteraient pas à inciter les autres d’en faire de même.? Et, bien évidemment, c’est très très mal, bouh, méchantes fifilles.
    Mais! Que ne lis-je donc pas plus bas? Voilà que celle qui indexe avec force, aigreur et je dois bien le dire, beaucoup de style (sauf quand tu joues à la Mya Frie…Là je ne suis plus d’accord!), se prend elle-même à revendiquer, presque en hurlant (la police, ma chère: il n’est nul besoin de l’agrandir pour se faire comprendre 😉 ) son état de défrisée, et ce, jusque dans le titre de son pamphlet. Puis, plus tard, brandissant son étendard (un manche à balai surmonté de mèches brésiliennes), là voilà qui exhorte les foules, s’adressant à ses…”Consœurs”, les incitant à continuer la lutte (lol, au moins tu m’auras fait rire), et bien sûr, à en être fière. Consœurs hein? Je croyais qu’on avait dit “pas de suivisme”? “Marchez la tête haute” n’est-ce pas? Bah, je croyais qu’on devait être contre toute forme de prosélytisme??

    L’on peut adhérer (ou pas) à l’idée originelle de ton texte (oh, oui j’ai oublié: on se tutoie hein, parce que si cela se trouve, je suis peut-être l’une de tes …”consœurs!), en étant Nappy, “Nappex”, Lissée ou Lissex (pour le coup, là, ça sonne moins joli!), mais au bout d’un moment, l’on se perd dans les méandres de ta logique. D’ailleurs, les débuts m’ont quelque peu séduits. Mais, passées les premières lignes, on tombe dans un espèce d’imbroglio sans commune mesure, mêlant et mélangeant tout. Une sorte d’analyse mal dégrossie, un amalgame étonnant ( parce que tout de même, tu n’as pas l’air d’une cruche!) et un universalisme teinté de naïveté…Tout cela sur un ton revanchard chanté grassement sur une mélodie d’une agressivité suspecte, la même que tu reproches..Aux autres! Rassure-nous ma grande: tu n’es jamais tombée dans un odieux guet-apens de méchantes, très méchantes Nappex dis?? On ne t’aurait pas arraché ton tissage long jusqu’aux genoux, pour te laisser sur le carreau..Sans cheveux comme tu l’es maintenant, dis? Non, rassure-nous!

    L’agent Carter, tu n’as pas fait ton travail d’investigation jusqu’au bout, car sais-tu ce que je pensais trouver dans ton texte? Au moins une petite référence, honnête et décomplexée, aux extrémistes lisseuses, si l’on peut les appeler ainsi. Ces Mamans, Tantines, coiffeuses, copines, qui raillent les jeunes femmes ayant garder au naturel leur chevelure, qui n’estiment la femme noire belle que lorsqu’elle n’est pas “crépue”. Entre autres exemples. Et ils sont nombreux, nous le savons toutes deux, allons allons 😉 … Tu aurais alors ajouté que pour elles aussi, tu aurais préféré des arguments purement pratiques, même s’ils peuvent être facilement contrecarrés, tels que: “je défrise mes cheveux car il est plus simple pour moi de les coiffer”, ou “je fais des tissages, parce que je suis une femme active et que le matin, je n’ai ni le temps de me faire un brushing ou des bantus knots”. Magnanime, tu aurais conclu que certaines de ces “jeunes innocentes Nappy” (lol) peuvent aussi légitimement se plaindre de ce type d’agressions au quotidien et que cela n’est pas juste, ni acceptable. Il aurait été juste et sain que tu l’évoques, dans le magmas de tes propos…Extrêmes.
    Alors pour finir je reprendrais l’ossature de ta formule:” Il n’y a pas de Bon ou de Mauvais Extrémisme, on est un extrémiste un point c’est tout.”
    Prends-en de la graine…Celle qui fait pousser les cheveux par exemple 😉

  10. Excellent texte , agreable à lire , bonne argumentation ! on peut ne pas être d’accord ,mais ceux qui ne voient aucune argumentation dans cette looongue tirade 😀 on surement du caca dans les yeux !

  11. C’est dommage. Je comprends le ras le bol d’être attaquée par ces extrémistes qui aiment tant catégoriser les autres et je ne peux que le partager. Je n’aime pas les donneurs de leçons. Mais au final, je lis un article qui répond à la haine par la haine et finit par lui aussi catégoriser l’autre. Dommage parce que pour ma part le retour au naturel n’est ni un choix esthétique ni un combat idéologique. Je ne l’ai pas fait parce que je trouve cela plus joli mais parce qu’il me fallait arrêter de massacrer mes cheveux. Nous ne somme pas tous égaux, ma soeur chérie se défrise et ses cheveux n’en souffrent pas comme les miens en souffraient malgré la quantité supérieure de soins que je leur ai donné. J’arrive au bout de l’article et j’y vois un tas de cases. Pour ma part, je n’y rentre pas !

  12. hahaha aigrie va! en plus mm pas elle donne des arguments pour expliquer son choix. elle dit juste qu’elle a droit!! bah vas y qui t’emmerde? fais tes mêches et autres extensions capilaires
    Perso je suis nappy depuis quelques mois. c’est un choix. je ne veux plus être ARTIFICIELLE! et j’invite les gens que j’aime à le devenir parce que pour moi c’est beau, c’est bien, c’est pratique, c’est économique. je ne force personne.
    Je ne vois pas l’intérêt de ton texte. c’est comme rédiger un livre pour dire au non-fumeur de ne pas emmerder les fumeurs.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.