Home A la Une Nouveau : Lancement de Forbes Afrique avec Samuel Eto’o en couverture !

Nouveau : Lancement de Forbes Afrique avec Samuel Eto’o en couverture !

0
Nouveau : Lancement de Forbes Afrique avec Samuel Eto’o en couverture !

Le 24 juillet 2012 marquait le lancement officiel en grande pompe de Forbes Afrique à Brazzaville (République du Congo), et dont la première couverture est consacrée à nul autre que le footballeur camerounais Samuel Eto’o, désormais hommes d’affaires à travers Eto’o Telecom.
Avec son propre style de journalisme dérivé de la marque mondialement reconnue FORBES, Forbes Afrique présentera à la région le profil des individus les plus aisés financièrement dans l’Afrique Francophone ainsi qu’une description détaillée des PDG des compagnies les plus dynamiques, qu’il s’agisse de nouveaux entrants ou appartenant à des sociétés bien établies.
Forbes Afrique ambitionne d’être la voix distincte  innovante de l’entreprenariat en Afrique francophone, avec pour cible les cadres supérieurs africains, les entrepreneurs et tous ceux dont l’ambition professionnelle les poussent vers le leadership des sociétés.
Le magazine mensuel envisage à ce titre de toucher un public cible et d’être distribué dans plus de 20 pays, dont la RDC, plus grand pays francophone, et d’offrir aux spécialistes du marché l’accès unique aux informations clés dans le domaine de la direction d’entreprises et de l’entreprenariat dans cette région prospère.
Choix de une pertinent de la part du rédacteur en chef délégué Michel Lobé Ewane, car Samuel Eto’o n’est plus désormais qu’un footballeur camerounais, mais bel et bien un investisseur africain qui participe au développement du continent. Preuve en est avec SET Mobile, le 3e réseau de téléphonie mobile au Cameroun. Ainsi le ton est donné : Forbes Afrique sera riche, moderne et positif ! Tout ce qui nous plait d’entendre et tout ce en quoi l’on croit !
Par ailleurs, le magazine se consacre entre autres, à « la stratégie panafricaine du Nigérian Dangote », ou encore à Yves Michel Fotso, dont il retrace la « gloire et la chute d’un golden boy ».
Excellent nouvelle que l’existence de ce magazine (qui existait déjà en langue anglaise) prouvant donc que l’on a bien raison d’être afroptimiste. Et j’espère qu’il est le signe précurseur que l’Afrique francophone -à la traîne selon moi- rentrera enfin concrètement dans la course au développement !
Seul petit Bemol, nous n’avons trouvé nulle part Forbes Afrique sur les réseaux sociaux Facebook ou Twitter… A corriger urgemment !
Bon je l’achète cette semaine et je vous dis ce que j’en pense très bientôt !

C.V.F

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.