Home Blog O.S.E.R l’Afrique – L’interview de Tidiane Diagne et Serge Owona

O.S.E.R l’Afrique – L’interview de Tidiane Diagne et Serge Owona

0
O.S.E.R l’Afrique – L’interview de Tidiane Diagne et Serge Owona

Après la sortie le mois dernier du “Carnet de la Jeunesse Pour l’Afrique », deux des membres du collectif O.S.E.R. l’Afrique, à l’origine de ce projet, ont accordé une interview à Je Wanda Magazine. Tidiane DIAGNE, Responsable du Pôle Fédérations du Collectif, et Serge OWONA, Responsable du Pôle International du Collectif reviennent donc sur les raisons d’une telle initiative et leurs ambitions.

1 / Comment est née l’aventure O.S.E.R. l’Afrique ?

Tout est parti de la célébration du cinquantenaire des indépendances… ou devrais-je dire à l’approche de ces célébrations. Ça été pour nous un véritable déclic. Devant les nombreux défis auxquels se trouve encore confronté le continent africain il nous fallait réagir. Nous avons pris le temps de la réflexion (quelques mois) afin d’avoir une approche rationnelle et pragmatique. Rationnelle, parce que nous avions beaucoup d’idées et comme tout jeune de notre âge nous avons l’envie de refaire le monde ; et pragmatique, tout simplement parce que nous ne pouvions pas tout faire. Il nous fallait d’une part apporter une solution mais surtout une solution qui s’inscrirait dans le temps. Nous avons alors choisi la voie du rassemblement de la jeunesse afin que nous puissions ensemble participer pleinement et activement aux efforts de développement du continent voire même impulser ce développement.
A vrai dire, tous les éléments étaient réunis : un groupe de jeunes originaires des quatre coins de l’Afrique (une quinzaine de nationalités) et partageant une vision commune et animés par le désir de voir émerger la jeunesse africaine… et surtout d’être des acteurs de cette émergence de la jeunesse africaine… ainsi est né le Collectif O.S.E.R. l’Afrique.

2 / Quelle vision de l’Afrique souhaitez-vous promouvoir ?

O.S.E.R. signifie en toutes lettres : Ouverture, Solidarité, Exemplarité et Responsabilité.
Nous étions convaincus que c’est par le seul rassemblement que nous serons capables de faire émerger l’Afrique. Ainsi, fort de ce constat toute la démarche du Collectif O.S.E.R. l’Afrique, dans ses débuts et jusqu’à maintenant, a été de se présenter auprès des autres acteurs de la scène associative comme de véritables partenaires plutôt que comme des concurrents. Nous n’avons rien contre la concurrence saine mais malheureusement les bonnes et belles initiatives vers le continent sont éparses et notre volonté dans un premier temps est d’arriver à les rassembler, de créer des synergies entre ces différentes initiatives qui ont toutes un objectif commun : l’émergence du continent africain.

Au fond, qu’est-ce qui peut arrêter une jeunesse créative qui évolue en synergies, de façon organisée et avec un objectif commun ? Rien…

3 / Vous venez de publier en ligne le “Carnet de la Jeunesse Pour l’Afrique”, pourquoi avez-vous choisi une telle initiative et comment avez-vous fait pour la réaliser ?

Nous avons pour habitude de dire que le Collectif O.S.E.R. l’Afrique est une initiative de la jeunesse africaine par la jeunesse africaine et pour la jeunesse africaine. L’Afrique est le continent qui compte le plus de jeunes au monde. C’est un atout indiscutable que beaucoup d’autres nations nous envient. Et nous sommes convaincus que l’émergence de l’Afrique arrivera par sa jeunesse. Mais toute évolution se doit d’être organisée afin de se pérenniser. Ce constat fait, il nous a paru important de participer à l’organisation de cette émergence.
Ainsi, le Carnet de la Jeunesse pour l’Afrique constitue une « feuille de route », une “guideline” comme le disent les Anglo-saxons, pour les jeunes entreprenants qui, comme nous, sont pleins d’ambition et remplis d’espoirs mais, hélas, en proie au découragement.
Les « Success Stories » dans le Carnet sont là pour rappeler aux jeunes que « OUI c’est possible, ils l’ont fait ».

Les idées phares (Incarner, Se Regrouper, Innover et Rayonner) que nous mettons en avant dans le Carnet sont le résultat de nombreuses discussions et concertations engagées depuis le Forum de juillet 2010. Ce sont DES idées, DES propositions et nous aurons à cœur de les discuter et de les mettre en œuvre avec la jeunesse africaine. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle nous avons laissé des pages blanches (dans la rubrique « Mon engagement ») afin d’inciter les jeunes à utiliser ce Carnet comme un véritable outil de leur réflexion.
Je ne vous cache pas que ce fut un travail difficile mais néanmoins passionnant et ce, à plusieurs égards. C’est une expérience riche intellectuellement et surtout humainement. Nous avons rencontré et échangé avec de nombreux jeunes africains venus, comme nous, des quatre coins de l’Afrique et du monde. Ce fut assez prenant mais quand vous discutez avec d’autres jeunes comme vous et que vous partagez la même envie pour l’Afrique et que vous êtes tous convaincus qu’on y arrivera et qu’on est sur la bonne voie, ça vous donne tout de suite l’énergie et la volonté de persévérer.

4 / Vous ciblez la jeunesse africaine au sein du Carnet, quels sont, selon vous, les défis qu’elle doit relever pour le 21è siècle qui s’amorce? En quoi le Carnet peut-il permettre à ces jeunes de relever ces défis ?

Pour agir, il faut d’une part avoir confiance en soi et, d’autre part, se sentir prêt. Sur ce dernier point, l’éducation et la formation jouent un rôle clé. Les jeunes doivent trouver les moyens de se former.
Le Collectif O.S.E.R l’Afrique veut inspirer les jeunes afin de leur redonner confiance (cf. les « success stories »). Le Collectif O.S.E.R l’Afrique veut aussi développer un véritable esprit d’initiative chez les jeunes en leur distillant quelques petits conseils: l’exemplarité, l’intérêt de se rapprocher des clubs et réseaux d’affaires ou encore d’innover, etc.
Nous pensons qu’en suivant cette “feuille de route”, beaucoup de jeunes pourront entreprendre efficacement et contribuer, ce faisant, au développement du Continent…

5 / Comment comptez-vous sensibiliser la jeunesse africaine afin de l’inciter à s’engager en faveur de l’Afrique ?

Je pense que le fait que nous soyons des jeunes engagés nous-mêmes qui parlions à d’autres jeunes est un atout non négligeable. La démarche du Collectif O.S.E.R l’Afrique est participative et inclusive. En ce sens que, nos propositions sont ouvertes au débat et nous sommes serons heureux d’en discuter et de les partager. Vous savez l’échange est au cœur de notre démarche. Nous croyons beaucoup aux vertus de l’échange, de l’écoute et de l’humilité. C’est en écoutant les autres que l’on peut se faire entendre et progresser. Nous disons aux jeunes que nous rencontrons que, où qu’ils soient et quel que soit ce qu’ils fassent, chacun peut et doit apporter sa pierre à l’édifice (de l’Afrique à laquelle nous aspirons). Nous voulons réussir mais réussir ensemble. Nous nous battons pour nous-mêmes mais également pour toute notre génération.

6 / Quelles sont les prochaines étapes ?

Notre volonté et notre ambition sont claires : que chaque jeune du Continent ou de la diaspora s’engage à poser un geste responsable et porteur de prospérité pour l’Afrique !
Ainsi, à court terme, et depuis la parution du Carnet de la Jeunesse pour l’Afrique, nous sommes rentrés dans une phase de promotion du Carnet qui devrait s’étaler tout au long du premier semestre 2012. Cette phase de promotion sera l’occasion d’une sensibilisation, concertation et d’un rassemblement de la jeunesse autour des idées développées dans le Carnet.

A moyen terme, nous rentrerons dans une phase beaucoup plus opérationnelle qui consistera à proposer, avec nos partenaires, aux porteurs de projets des outils concrets leur offrant ainsi un « cadre » virtuel et physique qui leurs permettront de transformer leurs ambitions et potentialités en réalisations et initiatives concrètes pour le développement du Continent.

Lire le “Carnet de la Jeunesse pour l’Afrique”

En savoir plus : http://www.oserlafrique.com/carnet.ws

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.