Home Blog People : Tantine Oprah Winfrey victime de racisme à Zurich

People : Tantine Oprah Winfrey victime de racisme à Zurich

1
People : Tantine Oprah Winfrey victime de racisme à Zurich
oprah-racisme-zurich
Quand on dit que le racisme existe toujours bel et bien. Pour tout le monde et à tous les niveaux… Même la maman Oprah en a encore fait les frais récemment.
Rappelons tout de même qu’Oprah Winfrey, était il n’y a pas longtemps la femme noire la plus riche au monde avant d’être déclassée par la nigériane Folorunsho Alakija.
Comment auriez-vous réagi Wanda Peeps ?

————

L’animatrice et productrice de télévision américaine Oprah Winfrey s’est dite victime de racisme dans une boutique de luxe lors d’un séjour à Zurich (Suisse). Elle s’y était rendue le mois dernier pour le mariage de Tina Turner. Dans une interview accordée à Larry King le 5 août sur Ora.tv, la reine des «talk-shows» américains a confié qu’une vendeuse a refusé de lui montrer un sac à main, affirmant que celui-ci était «trop cher pour elle».

«J’ai dit à cette femme: Je voudrais voir ce sac à main sur l’étagère, et elle m’a répondu: Non celui-ci est trop cher», indique Oprah Winfrey. La vendeuse a alors expliqué que le sac à main en crocodile avait été créé pour l’actrice américaine Jennifer Aniston. Oprah Winfrey raconte à Larry King qu’elle a eu envie de rire et de jouer à «Pretty Woman» en achetant toute la boutique pour damer le pion à la vendeuse mais qu’elle avait finalement renoncé lorsqu’elle s’est rendu compte que celle-ci toucherait alors une commission. La fortune d’Oprah Winfrey est estimée à 2,8 milliards de dollars par le magazine américain Forbes.

Trudie Götz, la propriétaire de la chaîne suisse de boutiques de luxe Trois Pommes, a expliqué qu’il s’agissait d’un malentendu. «Ma vendeuse a voulu être trop gentille. Elle lui a expliqué qu’il s’agissait d’un sac à 35 000 francs suisses (Ndlr: 30 000 euros) et qu’elle pouvait lui montrer des versions moins chères en autruche, en pur cuir et en velours», s’est-elle défendu.

La patronne de la boutique a ajouté qu’elle ne prévoyait pas de sanctions disciplinaires contre son employée. «C’est une vendeuse très qualifiée. Elle a l’habitude de traiter avec des clients prestigieux», affirme-t-elle. Trudi Götz a précisé qu’elle était en train de réfléchir à la réponse à apporter face à ces accusations et qu’elle allait consulter son avocat.

Suisse Tourisme, l’organisme de promotion du tourisme en Suisse, a, quant à lui, présenté ses excuses sur Twitter: «Cette vendeuse a eu un comportement déplacé. Nous sommes désolés», écrit l’organisation.

Source : Le Parisien

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=tIuHg0_kg3c[/youtube]

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.