People : Un jeune homme condamné pour avoir appelé au viol de Rokhaya Diallo sur Twitter

0
47

 rokhaya-diallo-appel-au-viol-sur-twitter-jewanda

Sur Twitter, un jeune homme avait appelé au viol de la militante féministe et antiraciste Rokhaya Diallo. Le tribunal correctionnel de Paris l’a condamné ce vendredi à 2000 euros d’amende et 1000 euros de dommages et intérêts. 

“Je suis surtout soulagée que ce soit fini”, a-t-elle déclaré, “j’ai été exposée à une menace, j’ai reçu énormément d’injures tout au long de cette affaire”. Elle a été violemment critiquée pour avoir demandé des dommages et intérêts à hauteur de 520 000 euros, qu’elle souhaitait reverser à des associations anti-racistes, rappelait-elle sur le Nouvel Obs.

Manque de coopération

Satisfaite que son préjudice ait été reconnu, elle a jugé la sanction “tout à fait mesurée”, mais son but n’était “clairement pas” de (s’)enrichir ou de conduire” le prévenu “à la banqueroute”, a-t-elle expliqué.

Son avocat, Me Kevin Grossmann, a quant à lui souligné les vertus pédagogiques du jugement, concernant le prévenu mais aussi “pour que tous les gens qui sont derrière leur portable et leur ordinateur comprennent qu’internet, c’est public”.

Me Marie Mercier, qui représentait le jeune homme, a salué un “jugement d’équilibre”, estimant que le tribunal a ramené à de plus “justes proportions” les demandes de la plaignante. Pour Me Mercier, il était “important qu’il y ait une condamnation pénale” afin que son client se rende compte de la “portée de ses propos”.

“C’est la police française qui a mené l’investigation au frais du contribuable français pour avoir des informations dont Twitter disposait déjà”, déplorait Rokhaya Diallo début décembre, lors de l’ouverture du procès. Elle avait alors regretté le manque de coopération de Twitter, qui avait refusé de fournir l’identité de l’utilisateur, rappelle 20 Minutes.

Ce même jour, en Grande-Bretagne, un homme et une femme ont été condamné à huit et douze semaines de prison ferme pour des insultes et des menaces de viol sur le même réseau social.

Via L’Express

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.