Home Blog Polémique : Réponses de Valérie Toranian, rédactrice en chef du magazine ELLE

Polémique : Réponses de Valérie Toranian, rédactrice en chef du magazine ELLE

4
Polémique : Réponses de Valérie Toranian, rédactrice en chef du magazine ELLE

Après un message “explicatif” insatisfaisant de la rédactrice en chef Valérie Toranian hier en réponse à la polémique sur l’article paru dans le ELLE le 13 janvier dernier (magazine papier et site internet), et des réactions de plus en plus vives sur la toile suite à celui-ci, voici enfin des excuses en bonnes et dues formes…

Un véritable tollé s’était fait sentir sur la toile puisque de nombreux messages de lectrices (et non lectrices) ont fleuri notamment sur la page Facebook, manifestant leur mécontentement à l’encontre de l’article de la journaliste Nathalie Dolivo et la rédactrice en chef Valérie Toranian pour sa réponse tout aussi lacunaire.

Même des voix populaires s’étaient également élevées contre cette réaction sur Twitter. Sonia Rolland (@Sonia Rolland) s’offusque : “Ca fait mal au ventre de faire des excuses ? Remplacer un article (débile) par un autre, ce n’est pas une excuse”, a ainsi glissé l’ancienne Miss France. Inna Modja avait également réagi à la polémique sur Facebook et Twitter (@Innamodja) : “Le Style n’a pas de Couleur. Je crée mes propres Codes. Parce que je suis une Femme Libre. Ma Grand-mère, ma mère sont élégantes depuis toujours, pourtant Tintin n’est pas passé par Bamako… Je suis offensée par des termes aussi réducteurs”, s’était-elle aussi insurgée.

———————-

Mardi 24 janvier 2012 – Réponse de Valérie Toranian sur Facebook

L’idée de l’article « Black Fashion Power », pris à parti par certains internautes, est née du constat suivant : aujourd’hui, les égéries qui enthousiasment la mode, les filles les plus pointues du moment, celles qui donnent le « la », qui sont en premier rang des défilés, qui squattent les tapis rouges, sont des femmes noires. Le phénomène est d’abord et avant tout américain, puisque les artistes comme Nicki Minaj, Solange Knowles ou Zoe Saldana sont américaines. Il nous a paru évident qu’il fallait traiter ce phénomène, comme nous en traitons régulièrement dans nos pages, comme d’autres phénomènes culturels, sociétaux ou mode tels que la nouvelle beurgeoisie, ou l’émergence de créateurs d’origine asiatique qui sont les valeurs montantes de la mode US (Alexander Wang, Jason Wu, Thakoon, Prabal Gurung).

Ce « mouvement » coïncide par ailleurs avec le mandat Obama. Michelle, son épouse, a une influence majeure en terme stylistique sur les femmes, et les femmes de la communauté afro en
particulier. Cela nous a semblé intéressant de le souligner C’est le cas aussi par exemple pour Kate Middleton, en Grande-Bretagne, qui a littéralement boosté l’industrie textile britannique ou en son temps Jackie Kennedy, autre icône de la maison blanche qui a inspiré tant de femmes.

Bien sûr que les femmes noires n’ont pas attendu l’avènement d’Obama pour avoir du style. Ce n’est pas ce qui est dit dans l’article, puisqu’ il est fait référence aussi à d’autres époques hautes en style. Et le propos n’était pas de généraliser : toutes les femmes noires aux US n’étaient pas adeptes du street wear jusqu¹à ce qu’elles adoptent un style plus fashion ! Il nous semblait que cela allait de soi…

Bien sûr, l’article peut donner l’impression d’un miroir déformant puisqu’il ne s’agit pas en effet de dresser un portrait exhaustif de la communauté noire et de son rapport à la mode, depuis toujours et de toute éternité. C’est une photographie, un instantané, un focus sur un phénomène assez pointu à un moment donné, qui concerne les femmes noires mais aussi la mode en général. Nous sommes navrées que cette volonté, au contraire, de faire la place belle à ces femmes qui nous inspirent, ait été mal interprétée, car notre intention n’était nullement de véhiculer des stéréotypes erronés ou racistes, mais bien plutôt de mettre en avant un mouvement passionnant, riche et porteur de sens. Comme l’est souvent la mode.

Valérie Toranian, directrice de la rédaction du magazine ELLE

Mercredi 25 janvier 2012 – Enfin des excuses

Suite aux vives réactions et aux nombreux commentaires suscités par l’article Black Fashion Power, nous avons décidé de le retirer du site. Si cet article a pu choquer ou blesser certaines personnes nous en sommes profondément désolés car ce n’était nullement notre intention, au contraire. Nous regrettons vivement ce malentendu. Le débat a néanmoins été lancé et il va nous permettre d’enrichir notre travail journalistique. A bientôt donc sur ELLE.fr et dans ELLE pour poursuivre cette discussion.

Valérie Toranian, Directrice de la rédaction de ELLE

http://www.elle.fr/Mode/Dossiers-mode/Tendance-black-fashion-power-1871996

Etait-ce si compliqué ? Que pensez-vous de toute cette histoire Wanda People ? Et que pensez-vous du message d’excuses ? Pensez-vous que la journaliste aurait du s’exprimer également ? Que pensez-vous désormais du magazine ELLE ?

4 COMMENTS

  1. Ces excuses sont inacceptables! Le mal est déjà fait. Elle aurait du travailler sur le sujet avant d’écrire un article comme cela. On a pas attendu les OBAMA pour apprendre à s’habiller. Mais voilà actuellement l’homme le plus puissant est noir alors du coup on commence à s’interesser à nous. Quand commenceriez-vous à vous ouvrir l’esprit mesdames? Si vous nous connaissiez un peu mieux vous sauriez qu’on a rien avoir avec toutes ses filles qu’on voit dans les clips R’N’B et autre. On est bien plus que ça et on aspire à beaucoup plus que ça. Je suis fière de mes origines et je remercie Dieu de m’avoir faite telle que je suis. Je ne changerai rien pour tout l’or du monde. Certaines africaines, “rebeu” valent mieux que des “blanches” et vice versa. Arrêtons de cataloguer les gens par leur couleur de peau! C’est dégradant pour toute l’humanité!

  2. Rien de m’étonne dans l’article de ELLE, se sont les pensées des ces parisiens d’origines de la province ou de la France profonde installés dans notre capital depuis 5, 10, 15, 20, 30 ans avec leur idée sectaire, ignorante, baignée de bêtises et cela malgré leur style « branché ». Les vrais parisiens et les banlieusards eux ont grandi avec des ethnies différents, ils ont partagé les mêmes bacs à sable, les mêmes écoles et les mêmes sorties alors que ces « provinciaux parisiens » ont grandi avec les champs, les vaches, la mer, la montagne et TF1. Malheureusement se sont eux aussi qui font bien souvent de la discrimination à l’embauche… c’est un état d’esprit. Personnellement, je connais des noirs, des asiatiques et des arabes qui ont le goût de l’élégance. Quelque soit l’ethnie, la classe on l’a ou on ne l’a pas ! En ce qui concerne le Président Monsieur Obama, que les dirigeant et les médias se mettent une bonne fois pour toute en tête qu’il n’est pas noir mais métis ! (mère blanche et père noir) Il est temps que la France accepte qu’un métis est à la tête de l’Amérique. Je sais que cela énerve !

  3. En ce qui me concerne non, je n’accepte pas leur excuses. Je vais vous expliquer pourquoi:

    1/ bien que la communauté Noire soit présente , diverse et nombreuse, en France elle est inexistante dans les magazines féminins. On est invisible. Et lorsqu’elles enfin elles se décident à faire un article sur nous, enfin sur la mode/les modes des femmes Noires, patatra = elles sont à côté de la plaque. Pourquoi? Parce qu’elles ne maîtrisent pas le sujet.

    Toutes ces années où elles nous ont ignoré ont eu raison de cela. Nous sommes des énigmes pour elles. De plus j’ai l’impression qu’elles sont fières d’avoir écrit un article sur nous, comme si elles avaient accompli une bonne action. Quelle condescendance!

    News flash = on n’ a pas besoin d’être validé par elles pour se sentir belles ou désirées.

    2/ je vais vous dire ce qui a changé avec l’ascension d’Obama au pouvoir= L’homme le plus puissant du monde était Métis marié à une femme Noire élégante de surcroît. Du coup, les éditeurs de magazines et autres ne pouvaient plus ignorer longtps les Noir(e)s.

    3/ à aucun moment, Kate Middleton n’est réduite à son appartenance raciale, je ne comprend donc pas le parallèle avec le torchon raciste édité dans Elle.

    A choisir je préfère être ignorée qu’être rabaissée ou insultée d’une et de deux, je rappelle que les femmes ayant le plus recours à la chirurgie esthétique ne sont pas Noires, donc merci on s’estime beaucoup plus que d’autres races ou ethnies!

    Qu’elles s’occupent donc de ces femmes là!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.