Home Blog Shooting : Naomi en pagne dans W Magazine

Shooting : Naomi en pagne dans W Magazine

1
Shooting : Naomi en pagne dans W Magazine

 

La gazelle Naomi Campbell pose sous l’objectif de la photographe Emma Summerton pour le W Magazine du mois de juillet 2012. Et après 27 ans de podiums et de shootings, je peux vous dire que la mère répond toujours !
Dans cet édito intitulé « Luxe be a Lady », le célèbre top modèle fait la belle en Louis Vuitton, Etro ou Prada, mais surtout dans ce qu’il convient, excusez-moi, d’appeler purement et simple : du pagne ou tout au moins au motif pagne (stylisme par Giovanna Battaglia). Cela ne vous a-t-il pas frappé ? Je vous vois sauter de joie ! Wow des designers africains ! Je vous arrête tout de suite ! Non ! Il s’agit pour les plus frappants de  Miu Miu et Marc Jacobs, deux marques biens occidentales !
Après Burberry, les deux marques s’y mettent aussi. Je ne peux pas dire que je ne sois pas heureuse de ce nouvel attrait pour le pagne. Car quelque part, il s’agit du témoignage de l’engouement pour la culture africaine. Je dois même avouer que les créations sont belles (il s’agit de designers talentueux, je n’en attendais pas moins). Mais bon, en même temps, cela ne date pas d’hier qu’on ‘AAAADOOORE’ cette culture si « exotique et colorée » ! Pardonnez moi, je vais être vulgaire en deux mots : « bull shit » !
Mais en quoi cela nous fait-il réellement du bien ou même simplement de la pub ? Qu’est-ce que cela nous apporte s’il ne s’agit pas de designers africains ?! Parce que vous pensez qu’on prend le temps d’expliquer aux clientes les origines de cette inspiration ? (C’est un constat et non un reproche). Où sont-ils les Alphadi et j’en passe ? C’est aujourd’hui que l’on découvre que « le pagne c’est chic » ? Enfin, c’est pourquoi je salue des initiatives telles que Fashizblack ou Arise Magazine car on a beau dire, je crois effectivement en la maxime qui dit que l’ “on n’est jamais mieux servi que par soi-même” !
Attention, je ne condamne pas ces marques occidentales qui se mettent au pagne. Je regrette juste la triste réalité, qui est qu’il aura fallu pour certains, la validation de l’occident pour “confirmer” que ce avec quoi vous vous habillez chez vous, peut être synonyme de luxe… mais pas chez vous, ni avec vous !
En bref, je ne me sens pas “fière” quand je vois ces images, belles soient-elles, car elles sont le douloureux témoignage de notre incapacité à nous mettre nous-mêmes en valeur.
Mais chers frères africains et soeurs africaines, quand vous rendrez-vous compte que vous êtes beaux, riches et intelligents ? Et surtout  CAPABLES ?! Enfin, ceci n’est pas un discours pessimiste, juste quelques mots pour (r)éveiller les consciences. Alors, debout on se bouge !
Bref, un “tout petit” coup de gueule à chaud pour exprimer ma “légère” frustration sur le sujet. Et vous, qu’en pensez-vous ?

C.V.F

 

 

Previous article Concours Google Science Fair 2012 : Et le gagnant est… Le Swaziland !
Next article Clip : “Gaga Crazy” – Chuddy K (Nigéria)
Céline Victoria Fotso ou l'esprit créatif. Femme d'affaires, designer, community manager ou architecte événementielle, telles sont les multiples casquettes de Céline Victoria Fotso, fondatrice de Je Wanda Magazine. Riche de ses expériences multiples, cette diplômée en marketing de l'Ecole Supérieure du Management de l'Entreprise à Nice et de l'Académie des Arts et du Design de Montréal, se consacre depuis trois ans à bâtir un pôle d'activités créatives tourné vers l'Afrique. Ainsi, après avoir collaboré au sein des services marketing et commercial d'enseignes de renom telles que Yves-Saint Laurent, Michaël Kors, Smalto, ou encore Réminiscence, cette passionnée de culture, d'Afrique aux goûts éclectiques finit par créer Je Wanda & Co, un concept nouveau à mi-chemin entre le web, l'événementiel, la mode et la communication. Véritable fruit de sa brillante inventivité, et de son insatiable fascination pour les individus et la mixité des cultures. Son rêve : Incarner une Afrique jeune, moderne et en mouvement, loin des multiples stéréotypes négatifs récurrents. Autrement dit, montrer une Afrique résolument positive qui ose.

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.