Single : « CA$H » de Jovi ou l’hommage du Hip Hop au Bikutsi

1
63

single-jovi-cash-jewanda

Ça y est il est là ! Après nous avoir mis l’eau à la bouche durant quelques jours avec un teaser video, Jovi Le Monstre (vrai vrai) nous dévoile son dernier single “CA$H”. Inutile de vous dire que la toile a pris feu, en témoignent les réactions des internautes !

Ceux qui ont écouté “CA$H” sont sous le choc, ils n’avaient pas vu ça venir. Un cocktail pimenté de Hip Hop et Bikusti raffiné pur jus. Il fallait y penser et Le Monstre l’a fait pour les mélomanes ! Jovi puise ainsi dans l’héritage culturel typiquement camerounais pour donner avec brio une identité sonore à ce Hip Hop camerounais en devenir. Et ce qui assez Wandayant c’est qu’il le fait tout en respectant les codes du genre. Mais le refrain en ewondo vient t’achever ! “Mets l’argent à terre !” New Bell Music nous annonçait leur ambition de “changer la face de la musique camerounaise et africaine en général“, je crois qu’on peut aisément dire que le processus est en marche.

J’ai souvent reproché au Hip Hop camerounais de ne pas avoir encore trouvé son identité, je ne dis pas que celle-ci doit obligatoirement être liée au Bikutsi (encore que qui sait ? Peut-être une tendance est-elle lancée ? L’avenir nous le dira…), mais à la différence des pays européens nous avons la chance d’avoir des genres musicaux très reconnaissables et très populaires (Makossa, Bikusti, Assiko, Benskin etc.), alors profitons-en ! C’est à NOUS, et c’est NOUS ! On ne pourra/devra jamais nous l’enlever.

reaction-cash-jovi-jewandaQu’est-ce qui érigera selon moi la musique urbaine camerounaise à un genre prisé dans tout le pays et ailleurs ? C’est son authenticité. C’est mathématique. La majorité des camerounais consomme et aime en réalité sa propre musique ou maintenant celle du Nigéria (je ne compte pas la variété française et les succès classiques des USA). Alors comment faites-vous pour vous faire écouter de tout un pays et exister face à ces genres très populaires, gagner des parts de marché ? Très simple vous teintez votre musique de ces genres musicaux camerounais prisés. Vous vous en inspirez. C’est ce qu’ont fait les pionniers du Hip Hop aux USA à l’époque avec des samples ou remix de célèbres morceaux de R&B ou Funk. Le genre devait exister et s’installer, et vous connaissez le résultat aujourd’hui. C’est d’ailleurs pour cela qu’un ancien tel que Krotal est entré dans la légende du Hip Hop camerounais avec son fameux “Vert Rouge Jaune“, et qu’il a inspiré toute une génération d’artistes.

Donc le pion que Jovi vient de pousser dans le “rap game” camerounais naissant est très malin. Car, à mon sens, voici un élément essentiel du business model du hip hop camerounais et de la musique urbaine en général. Alors chers artistes, vous ne ferez beaucoup de “CA$H” que si une majorité consomme votre musique dans ce pays. Non, pas parce qu’ils achèteront vos CD (ce n’est pas la vente d’albums qui rapporte), mais parce que vous pourrez gagner quelques cachets de concerts, mais surtout, vous pourrez espérer décrocher un deal avec une ou plusieurs grandes marques. C’est pourquoi certains ont du quasiment s’exiler à l’époque pour vivre de leur art car trop niche pour la scène locale, mais ce temps est révolu ! Pour preuve le succès du désormais célèbre groupe afropop X Maleya, qui était le premier indicateur que le terrain mûrissait peu à peu. Celui de “Hein Père” de Stanley Enow en était le deuxième…

Le Cameroun tient donc probablement son deuxième tube rap avec ce “CA$H”  transgénérationnel, et qui, si l’on tient compte de la popularité du Bikutsi dans la sous-région, devrait faire très mal en 2014… Qu’à cela ne tienne, tube ou pas, le ndjoka* des vacances est assuré. On attend seulement un clip de malade que l’on espère à la hauteur du single… Affaire à suivre…

Trêve de bavardage et place à la musique avec ce bel hommage du Hip hop au Bikutsi !

Pour info “CA$H” sera servi aux chanceux de la soirée African Money de Francfort ce soir ! Ce son doit doser en boîte le feu sort !

*fête

C.V.F

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.