Home Lifestyle Beauté Vidéo : “Cette couleur qui me dérange” – Film documentaire de Khady Pouye

Vidéo : “Cette couleur qui me dérange” – Film documentaire de Khady Pouye

0
Vidéo : “Cette couleur qui me dérange” – Film documentaire de Khady Pouye

 Khardiata Pouye - Sénégal

«Cette couleur qui me dérange», c’est le titre du film projeté jeudi 25 juillet à la fondation Konrad Adenauer dans le cadre du ciné-club. Il est, une alerte à la dépigmentation.  La réalisatrice Khady Pouye,  expose à travers ce film, les méfaits de cette pratique et laisse celles qui  s’y adonnent d’en juger.
«Cette couleur qui me dérange» est un film documentaire de 26 mn qui s’adresse aux femmes noires qui se dépigmentent. Au Sénégal, ce phénomène s’appelle le «xessal». Une manière de changer sa couleur noire pour en avoir plus claire. Et c’est des produits éclaircissants à base hydroquinone qui sont utilisés par les femmes.  Ce film documentaire  fait parler des dames qui ont vécu une expérience malheureuse avec le «Xessal». Il a aussi fait réagir des personnes ressources telles que : celles du corps médical, des douaniers. Projeté jeudi dernier à Dakar à la fondation Konrad Adenauer, ce film veut servir de plaidoyer pour l’éradication de cette apparence.  Pour l’une d’entre-elle, c’est pour  être mieux considérée au niveau de la société, qu’elle a utilisé le «xessal».  «  Je voulais être mieux vue, mieux considérée par la société que je me suis dépigmentée.Au tout début, j’étais très belle avec le « xessal » et je ne passais jamais inaperçue. Mais au fil du temps que j’utilise ses produits, ma peau a commencé à se détériorer et je garde aujourd’hui une mauvaise souvenir du «Xessal» avec des rides, des taches noires partout sur mon corps» a avancé une bonne dame rongeait par la dépigmentation.  Aujourd’hui, avec une expérience malheureuse du «xessal», la femme sonne l’alerte et demande à ses consœurs de conserver leur couleur.La réalisatrice a aussi mis en exergue, un vendeur de ces produits «xessal». Un monsieur qui montre aux dames comment les utilisés, qui les indiquent le chemin le plus rapide pour avoir un teint clair. Lui-même fait la préparation pour ces bonnes dames qui s’y rendent souvent à la recherche de produits (savons, tubes ou crème).
Khady Pouye ne s’est pas seulement limité aux consommateurs et vendeurs de produits éclaircissants. Elle a fait balader sa caméra à l’hôpital Le Dantec où beaucoup de femmes s’y rendent pour se faire consulter. Ainsi, « cette couleur qui me dérange », a prouvé image à l’appui que dans un premier temps, le xessal a fait la fierté de ces dames, mais qu’au fil du temps, le revers les a amèné irrémédiablement chez un dermatologue où les consultations liées au « xessal » constituent 30% des motifs de consultation.
Des images terribles des séquelles que peut entraîner cette pratique, sont autant de mises en garde qu’elle laisse voir aux adeptes. Elles peuvent entraîner aussi bien un cancer de la peau qu’une Érysipèle mortelle a avancé le professeur Mame Thierno Dieng. Au niveau de la Douane, il a précisé que «tout ce que la loi demande, c’est que ces produits s’acquittent des droits de douanes». Pour la réalisatrice, « le «xessal» cause énormément de souffrances aux femmes qui s’y adonnent.
L’alerte n’est pas suffisamment donnée, hormis les quelques activités menées par des associations de médecin et qui n’ont pas beaucoup d’impact » Et d’ajouter : « les femmes sont souvent influencées par leur entourage. Elles ont une sœur qui le fait, elles sont allées à une cérémonie ou elles n’ont pas eu de succès parce qu’elles étaient noires, ou encore c’est parce qu’il y a un homme derrière qui leur dit qu’il préfère une femme claire. Il y a tout un tas de raisons qui font que ces dames font le «xessal» sans se rendre compte de ce qu’elles sont en train de perdre. »

Source : Sudonline

Pétition : STOP aux publicités de produits éclaircissants !

Signez la ICI.

Attention les images du documentaire pourraient heurter la sensibilité de certains.

 [youtube]http://youtu.be/4x3wfY_GYC0[/youtube]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.