Home Blog WandEvent : New York Forum Africa – Du 8 au 10 juin 2012 à Libreville (Gabon)

WandEvent : New York Forum Africa – Du 8 au 10 juin 2012 à Libreville (Gabon)

1
WandEvent : New York Forum Africa – Du 8 au 10 juin 2012 à Libreville (Gabon)

Le New York Forum s’exporte en Afrique. Loin de l’afro-scepticisme ambiant, aura lieu du 8 au 10 juin 2012 le New York Forum Africa à Libreville au Gabon, organisé par Richard Attias. Un “laboratoire d’idées” pour le développement de l’Afrique, organisé en partenariat avec le New York Forum Institute et la Fondation Omar Bongo Ondimba..

A l’initiative de cet évènement, très connu comme le “nouvel” époux de Cécilia, après Nicolas Sarkozy, l’homme d’affaires marocain Richard Attias, ex-producteur du Forum de Davos et co-fondateur de la Clinton Global Initiative et de la Conférence des Prix Nobel, aujourd’hui installé aux Etats-Unis. Un événement qui se veut un grand rassemblement de décideurs économiques jeunes entrepreneurs, fonds souverains et fonds d’investissements, décideurs politiques, média leaders, experts et économistes intéressés par le continent africain.

Selon les organisateurs, le Gabon a été retenu comme pays d’accueil de ce Forum à la fois pour positionnement géographique au cœur du continent, pour sa grande stabilité politique et la qualité de ses infrastructures. Par ailleurs, à l’issue de ce Forum qui intégrera toutes les innovations technologiques et d’interactivité, un livre blanc sera présenté au G20 à Los Cabos, au Mexique, et à l’ensemble des chefs d’États africains.

Le New York Forum Africa se donne pour objectifs de lancer des pistes de réflexion concrètes sur “les enjeux de création d’emplois, d’éducation, de la gestion des ressources naturelles, des défis énergétiques, des questions de santé, et de l’insertion des jeunes”. Une façon également de contribuer à faire évoluer la vision de l’Afrique, notamment dans les pays occidentaux.

Les questions clés de la création d’emplois, de l’éducation, de l’utilisation des ressources naturelles, des nouvelles équations énergétiques, des systèmes de santé, du rôle des femmes dans la société africaine, de la promotion des jeunes talents et génies africains, de la coopération avec l’Asie, les Etats-Unis, l’Europe, les pays du Golfe, l’Amérique Latine, du rôle du sport dans l’économie, seront au programme.

“Ce continent de plus d’un milliard d’individus à la vitalité retrouvée et une croissance annoncée de 6 % attire l’attention d’investisseurs de plus en plus nombreux, et peut devenir une partie de la solution aux problèmes économiques internationaux et non un nouveau problème”, assure Richard Attias.

“La marche en avant du continent africain est incontestable”, poursuit-il, se refusant à sombrer dans l’afro-scepticisme qui caractérise une partie des élites européennes. La rencontre de Libreville doit d’ailleurs déboucher sur des “solutions concrètes et des forces de propositions afin de permettre à l’Afrique de rejoindre définitivement le concert des nations émergentes et en fort développement”.

L’attachement du natif de Fés (Maroc) au continent africain ne date pas d’hier. Richard Attias conseille depuis de nombreuses années chefs d’état et hommes d’affaires africains, et il est un des premiers à s’être lancé dans l’organisation d’évènements internationaux sur le sol africain, qu’il s’agisse du Gatt à Marrakech, du sommet économique en Afrique du Sud ou plus récemment du Dakar Agricole (Sénégal).

Visiter le site.

Source : Les échos

1 COMMENT

  1. Ce forum est un show, une opération de relation publique, pour aider Ali Bongo à gagner un peu de légitimité, car c’est un président qui n’a jamais été démocratiquement élu par les Gabonais! Le Gabon est pays rongé par la corruption, les injustices, les crimes rituels, la mauvaise redistribution des ressources, la dictature…

    Les Gabonais indignés organiseront un contre Forum (voir le site):

    http://www.lesindignesdugabon.org/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.