Home Blog WanDiscovery : B.Blassta, de Yaoundé à Paris, un Mozart dans le ghetto

WanDiscovery : B.Blassta, de Yaoundé à Paris, un Mozart dans le ghetto

0
WanDiscovery : B.Blassta, de Yaoundé à Paris, un Mozart dans le ghetto

wandiscovery-b.blassta-chanteur-cameroun

Chers Wanda People, la WanDiscovery du jour se trouve du côté d’un jeune artiste d’origine camerounaise qui nous propose du “Mélorap”. Qu’est-ce que c’est ? C’est ce que nous allons découvrir dans la suite.
Quel artiste surprenant que ce B.Blassta, qu’on ne saurait ranger dans la catégorie rap, sans un sentiment de frustration, d’inachevé, ni dans la catégorie chanson, sans éprouver les mêmes sentiments. Car, c’est du rap, mais pas que, de la chanson, mais pas totalement. Conscient de cette exquise ambiguïté, Armand Kanga, jeune français d’origine camerounaise a baptisé son art du néologisme « Mélorap », qualifiant ainsi ce mélange intelligent de rap et de musicalité, qui donne des mélodies « wandahantes » et entrainantes. Le moins qu’on puisse dire, c’est que, lorsqu’on entend une chanson de B.Blassta, on n’a qu’une envie c’est de se lever et de se trémousser !
Mais faut pas croire pour autant que sa musique n’est que légère et festive ! Tout au contraire ! Ce féru de poésie manie avec aisance les mots qu’il scande de manière touchante pour rendre hommage à nos mères par exemple, dans sa chanson « Ma mère, mon héros », qui revendique plus de 200000 vues sur Youtube tout de même ! C’est dire si sa musique interpelle ! J’en veux pour preuve supplémentaire la chanson « Michtonneuse », qui elle, affiche près de 295375 vues, et dans laquelle il fustige les filles matérialistes et « inépousables ». Les concernées apprécieront. En tout cas, il y’a clairement du potentiel dans la musique d’Armand Kanga.
B.Blassta, de Yaoundé à Paris, un Mozart dans le ghettoOui, je sais ce que vous allez vous demander à ce stade d’”atalakou” : où peut-on se procurer le « Diamant dans la boue », titre du premier album sorti en juin 2011, de celui qui se définit comme le « Stunna du Mélorap » ? Eh bien, cela me fait penser que j’ai oublié de préciser que B.Blassta est ce que l’on appelle dans le jargon, un artiste indépendant. Jaloux de sa liberté artistique, il ne porte la marque d’aucune grande maison de disque. Il fait tout, tout seul de la production à la distribution. Ou presque tout seul, car, jusqu’ici, le jeune homme était soutenu par un ami et mécène, qui avait toujours cru en lui, et qui, malheureusement est décédé en 2011 ! Coup dur pour l’artiste qui, non seulement perd un ami, mais voit ses espoirs artistiques s’amenuiser. Il se retire pendant un an, pour recharger ses batteries et se remettre en selle. Voici le guerrier de nouveau debout, qui débarque en 2012, avec les clips « Mendier de l’amour, jamais ! » et « Danse des louveteaux », ce dernier ayant été vu par plus de 186 000 personnes, et dans lequel Fanny Robert Neguesha, la petite amie du footballeur Mario Balotelli fait une apparition comment dire …. très dansante ! Ici, ce sont les amateurs de danse qui apprécieront ! De fait, il suffit pour se procurer ce précieux « Diamant dans la boue », de passer par les plateformes virtuelles classiques légales.
Et je vous recommande vivement de le faire, car B.Blassta est un artiste rare, je ne dis pas un « rare artiste » ce qui est différent sous un angle purement « camer », mais rare de par sa sincérité et sa générosité. C’est un « mec bien » comme on dit, et surtout, un authentique comme on n’en fait plus. Sans compter que son travail en impose ! En témoigne son retour en janvier 2013 pour son anniversaire, avec son nouveau titre « Jeux d’échec » en collaboration avec Tito Prince, de la scène rap française.
Alors, Wanda People, si vous ne soutenez pas un p’tit « mbom » issue des quartiers pauvres d’ « Ongola* » ayant atterri en île de France à 9 ans, talentueux et prometteur, qui se « débré » tout seul, on va faire comment ? De toutes les façons, la seule chose que vous risquez en achetant son album, c’est le « Point de non-retour » comme s’intitule si justement un de ses tubes, et ce sera tant mieux pour ce diamant musical polissé !

*Appelation de la Yaoundé en patois.

Le rejoindre sur Facebook et Youtube.

M.A.B

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.