Home Blog WanDiscovery : Joël Karekezi, Réalisateur – Rwanda

WanDiscovery : Joël Karekezi, Réalisateur – Rwanda

0
WanDiscovery : Joël Karekezi, Réalisateur – Rwanda

Le cinéma africain n’est pas en hibernation, ni même inexistant comme voudraient le faire croire certains. Tous les jours, je fais la connaissance de cinéastes africains via les réseaux sociaux (vive internet !). Ils sont jeunes, ils ont des idées pleins la tête et surtout, ils se mettent en quatre littéralement pour donner vie à leurs projets ! C’est le cas de Joël Karekezi, jeune scénariste et réalisateur rwandais qui a récemment réalisé son premier long-métrage « IMBABAZI : The Pardon ». Son parcours est exemplaire et mérite d’être relaté.

En 2008, Joël Karekezi obtient son diplôme en Réalisation à CINECOURS au Canada. L’année suivante, il participe au MAISHA FILM LAB section écriture de scénarios, après quoi il réalise le court-métrage qu’il y a écrit intitulé : « LE PARDON ». Le film enchaine alors toute une phase d’une reconnaissance incroyable dans les festivals : GOLDEN IMPALA AWARD à l’AMAKULA FILM FESTIVAL en UGANDA. La même année, il est projeté au Kenya International film festival, et en 2010 au Zanzibar International film festival, Durban International film festival, Images that matter short film festival en Ethiopie, au Silicon Valley African Film Festival en Californie où le film gagnera le 2010 BEST SHORT FILM AWARD. Enfin, en 2010 « LE PARDON » participe au THE BERLINALE TALENT CAMPUS en Allemagne.

Je sais ce que vous vous dites, ça en fait des prix, mais qui sont à mon avis amplement mérités ! Mais de quoi parle donc ce fameux film ? Pourquoi un tel engouement autour du « PARDON » et autour de Joël Karekezi ? Je vous invite à découvrir le synopsis du film sans plus tarder :

En 1994, le génocide le plus rapide de l’histoire de l’humanité a eu lieu dans une petite nation de l’Afrique de l’Est, au Rwanda : près d’un million de tutsis ont été tués. « LE PARDON » raconte l’histoire de deux meilleurs amis, Manzi et Karemera, qui se divisent à cause des lignes politiques et tribales générées par le conflit. Après avoir rejoint les extrémistes hutu, Manzi tue la famille de Karemera. Quinze ans plus tard, malgré les efforts du pays pour établir une réconciliation, Karemera se retrouve incapable de pardonner Manzi pour les crimes qu’il a commis, essaie au contraire de trouver des preuves qui pourraient l’impliquer dans la planification du génocide des tutsi.

Une véritable réconciliation est-elle possible dans le pays ? Quel prix sommes-nous prêts à payer pour la paix ? L’histoire a pour thème central la longue route nécessaire pour surmonter la perte, mais surtout, pour pardonner.

Vous aurez compris qu’il s’agit là d’un sujet difficile. Un sujet pour lequel il ne faut surtout pas tomber dans la stigmatisation et enfin, un sujet sensible qui mérite qu’on en parle le plus largement possible.

Joël Karekezi a relevé là un très joli défi, sous un format court et on sent en regardant les premières images, qu’il y a mis tout son cœur.

« IMBABAZI : The Pardon » va être diffusé à partir de Janvier 2013 en AFRIQUE, aux USA et en EUROPE. Je ne sais pas pour vous, Wanda people, mais en ce qui me concerne, il n’est pas question de rater ça !

Visiter la page Facebook.

F.E.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.