Home Culture Musique WanDiscovery : Tristesse Contemporaine, trio d’artistes – Angleterre, Japon & Suède

WanDiscovery : Tristesse Contemporaine, trio d’artistes – Angleterre, Japon & Suède

0
WanDiscovery : Tristesse Contemporaine, trio d’artistes – Angleterre, Japon & Suède

WanDiscovery : Tristesse Contemporaine, trio d’artistes – Angleterre, Japon & Suède

Le trio Tristesse Contemporaine est de retour après seulement une courte période d’absence ! Après la sortie le 16 Septembre dernier de leur deuxième album  « Stay Golden », Tristesse Contemporaine annonce la sortie officielle le 18 Novembre 2013 de leur single « Fire » chez Record Makers / Dirty.

Trio apatride (Narumi est japonaise, Maïk est anglais, Léo est suédois) ayant choisi Paris comme théâtre des opérations, Tristesse Contemporaine est parti à l’assaut des ondes en 2011 avec un premier album éponyme produit par Pilooski (Discodeine) distillant un son instantanément identifié par les radars. Brut et minimaliste, hypnotique et catchy, pop et mélancolique, Tristesse Contemporaine s’est emparé des brumes du Shoegaze, du Krautrock et de Madchester pour composer la bande son d’une époque perdue dans la nuit. « I Didn’t Know », « Daytime Nighttime », « In The Wake », « Hell Is Other People »… embrasèrent ainsi autant les catwalks (Chanel), les playlists (album plébiscité par la presse), que les scènes de France (en première partie de Pulp à l’Olympia notamment) et d’ailleurs (la Russie et l’Europe de l’Est n’ont pas été épargnés).
WanDiscovery : Tristesse Contemporaine, trio d’artistes – Angleterre, Japon & SuèdeAprès the Woodwork EP qui actait une nouvelle étape en collaboration avec le label Record Makers (et leur maison d’origine Dirty), Tristesse Contemporaine revient avec un second album, Stay Golden, où le trio réaffirme en 9 titres lévitatifs et concis. Ce qui constitue son ADN, tout en tombant le masque pour mieux nous révéler de nouvelles facettes de leurs identités. De la pop solaire de Fire au rock abrasif de « I Do What I Want » en passant la house chirurgicale de « Going Out », « Stay Golden » élargit le spectre de Tristesse Contemporaine pour illuminer le ciel comme les discothèques.

Produit par leurs soins et serti d’une pochette réalisée par Elisabeth Arkhipoff d’après une illustration de Guy Peellaert, « Stay Golden » peut aussi s’envisager comme un recueil de poèmes dédiés à la jeunesse éternelle.

Introduction et pierre angulaire de « Stay Golden », second album de Tristesse Contemporaine sorti le 16 Septembre dernier, le single « Fire » dévoile la face pop du trio parisien, qui a choisi de jouer avec des allumettes pour mieux brûler les doigts. Le clip de « Fire » s’invite chez Xavier Veilhan. Dark, sexy et catchy, « Fire » inspire quatre remixeurs émérites qui livrent chacun sa vision de ce morceau contagieux : house et salsoul pour le parisien Clément ASWF, hispanique et cinématographique pour le mexicain Daniel Maloso, tropicale et funky pour les toulousains d’Hypnolove, électro et rêveuse pour le danois Kasper Bjørke. Le feu marche avec eux…

Visiter leur Site.

 Les rejoindre sur Facebook / Twitter.

WanDiscovery : Tristesse Contemporaine, trio d’artistes – Angleterre, Japon & Suède

[youtube]http://youtu.be/1Syqah_N3dQ[/youtube]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.