Home Blog X-Net Phone, le premier téléphone portable camerounais

X-Net Phone, le premier téléphone portable camerounais

4
X-Net Phone, le premier téléphone portable camerounais

 

Hello Wanda Familia !

Sacrée nouvelle que j’ai pour vous aujourd’hui ! J’ai le plaisir de vous annoncer la naissance du X-Net Phone, le premier téléphone portable conçu par trois ingénieurs camerounais.

Si avec le Kenya en tête, l’Afrique Australe semble être la partie du continent qui promeut le mieux l’univers des réseaux sociaux et les services 2.0 (les nombreuses distinctions internationales dans le domaine, ces deux dernières années ne nous démentiront pas), l’Afrique Centrale avec le Cameroun en tête, semble plutôt se distinguer dans la catégorie Télécommunications.

En effet, après le Cardiopad, première tablette à usage médial, le Cameroun est sur le point de commercialiser son premier téléphone mobile : Le X-Net Phone. Wandaful !

Cette “fierté camerounaise” est le fruit d’une collaboration de trois ingénieurs camerounais vivant à l’étranger (États-Unis et Allemagne) et exerçant chez les meilleurs fabricants de téléphone (dont nous tairons les noms pour des soucis de confidentialité) et a été présenté le 10 février dernier par Benjamin Lekoua (L&F Computer).

Je sais que de tas de questions vous brûlent les lèvres. Genre, Comment se présente t-il ? Combien coûte t-il ? Où se le procurer ? Patience , j’y viens !

Assemblé en Chine (comme tous les téléphones dernier cris de grands fabricants), le X-Net Phone est utilisable en trois langues, anglais, français et espagnol, et est équipé d’un lecteur Mp3/Mp4, d’un appareil photo haute définition, d’une radio FM, d’une torche, un haut-parleur et un bluetooth. Bref les options classiques. Cependant, les musiques du téléphone ont été composées par un artiste camerounais ! Dans la boîte à image du téléphone, l’on peut admirer la splendeur des plages de Kribi ou encore la beauté du palais des Congrès de Yaoundé. Le tout dans un beau design qui n’a rien à envoyer aux autre téléphones.

De type multimédia, il est doté d’un clavier alpha numérique rétro-éclairé, tout ceci pour un prix qui nous rappelle les téléphones prisées tels que Techno ou Huawei : 10.500 Fcfa (sans appareil photo) et 12.500 Fcfa (avec appareil photo). Sa commercialisation devrait s’effectue déjà auprès de L&F Computer, entreprise locale de fournitures de services et matériels informatiques.

A l’horizon 2015, en Afrique plus de 265 millions d’abonnements au mobile haut débit devraient être contractés, soit 31% du total des abonnements mobiles qui s’élèvera à quelques 842 millions à terme. La Chine, avec la patience qu’on lui connaît procède aujourd’hui à un quadrillage géostratégique de l’espace africain et celui des télécommunications en particulier, la présence de Huawei, ZTE, Techno et autres le confirme. Eh bien ! la bataille n’en sera que plus intéressante avec les téléphones “Zte”, “Zinchuai” et autres.

Il n’est que temps de faire parler du savoir-faire africain. Ce credo n’est en aucune manière, l’exclusivité de ce magazine, mais devrait être celui de tout africain où qu’il se trouve. Et cela passe par l’attitude individuelle. Si l’heure n’est plus au génie africain de faire ses preuves, les projets et les réalisations africains aujourd’hui nous élèvent au panthéon des œuvres de l’esprit, et par conséquent méritent amplement notre reconnaissance et implication.

Let’s share, Let’s shine ! Africa Rising ! Consommons africain !

En passant, Congrats à mes Wanda brothers, les chipolopolo (j’adore le nom !) pour leur trophée de vainqueur de la CAN 2012 !

Visiter le site.

POSAH

4 COMMENTS

  1. pour nous c’est un honneur d’avoir notre propre telephone a nous cela prouve que la décolonisation est en marche bravoo les gars …..surtout jean blaise pour sa sympathie

  2. j’aimerai bien dire mes félicitations, mais je suis dessus ce téléphone est fabriqué en chine.
    il suffit de regarder l’image du téléphone pour en apercevoir. moi qui croyait que ces ingénieurs
    des postes au camer, alors qu’ils utilisent le slogan made in Cameroun pour faire de la publicité
    et de se remplir les poches.

    conclusion : pas d’évolution par conséquent nous restons les éternel consommateur (europe ou chinois)

    je suis deçu

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.