Musique : “Le Makossa n’est pas mort”, Tchop Tchop clash Nernos

2
6439

Nernos, jeune artiste camerounais, aura dit la phrase qui fâche dans son dernier featuring avec Ngoma et Kikoh pour le titre « Mangosi » sorti le 15 Juillet dernier : le “Makossa est mort.” Le Président Tchop Tchop a donc acheté le problème Wanda Family afin de défendre l’honneur de ce rythme légendaire de chez nous.

Tchop Tchop lors de la présentation de l’émission Jambo du dimanche 16 Juillet dernier a clairement signifié son mécontentement envers son “petit”, l’artiste pour cette phrase. Selon lui, il aurait mieux fallu qu’il se taise au lieu « d’insulter un patrimoine comme le Makossa ». Il continue en ajoutant que le Makossa est un rythme qui continue d’être suivi et qui transcende le temps et les générations contrairement aux « chansons kleenex que vous (Nernos et les autres) produisez ». La position de Tchop Tchop sur cette phrase est partagée par le reste de ses collègues avec qui il partage le plateau.

Nernos a décidé de ne pas rester calme et a préféré prendre position sur le sujet. Il répond sur sa page officielle Facebook en disant : « Je n’ai rien dit de méchant sur le Makossa et je n’ai pas insulté le Makossa. J’ai dit, le Makossa est mort ! Et il est vraiment mort ce Makossa parce que vous l’avez tué ! Après qui suis-je pour le dire ?

Cela, je ne pourrai vous répondre. Même le fils de Dieu a été jugé et méprisé par l’homme. Combien de fois le simple homme que je suis!? #Sokcellerie ». On peut lire dans ce post que pour le jeune artiste, le Makossa est mort sans aucun doute. La preuve dans le clip il le dit : « Le makossa est mort, oui ça me plait it’s fine. / Le Makossa […] est mort, c’est notre tour de briss ça fait mal… ».

De toutes les façons nous pouvons que souhaiter bon vent à l’artiste oh… Qu’en pensez-vous Wanda People ? Le Makossa est-il mort ou pas ?

2 Commentaires

  1. (LE MAKOSSA EST MORT C’EST BIEN ET ÇA ME PLAIT).tel ont été les proposition de l’artiste NERNOS.
    Des paroles qui ont leur places oui dans le sens figuré. cette déclaration de l’artiste nernos dans une frustration de voir émerger dans son pays des rythmes autre que le makossa. l’artiste a eu sa façon a lui de dénoncer la mort du makossa qui se fait de plus en plus absent dans nos chaînes de radio et télévision au profit de la musique urbaine et étrangère. donc de mon point de vue je ne vois pas où est le mal de tirer la sonnette d’alarme de la mort de notre patrimoine

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here