Colette Irié Lou cette ivoirienne de 61 ans fait partie des femmes les plus influences dans le monde des affaires en Côte d’Ivoire Wanda People. Sa réussite est encore plus remarquable quand on sait qu’elle est partie de rien et n’a pas assez étudié.

L’école est une base solide pour la réussite Wanda People, mais on ne réussit pas toujours en allant à l’école. Colette Irié Lou en est un parfait exemple. D’abord rien ne la prédestinait à une si grosse fortune puisque née en 1956, une époque où le rôle de la femme n’était réduit qu’à la cuisine et à faire des enfants. Mais dès son enfance, Colette Irié Lou s’illustre par un dynamisme sans pareille.

Ses parents ne pouvant pas l’envoyer à l’école faute de moyens, les travaux champêtres sont ses terrains de prédilection. Si elle ne pourra certainement pas travailler dans un bureau comme les filles de son âge qui vont à l’école, elle doit se consacrer au travail de la terre. Elle accompagne chaque jour sa mère au champs et travaille avec acharnement. C’est d’ailleurs elle que sa mère charge d’aller vendre au marché les fruits des récoltes que sont les aubergines et les gombos.

 

Le travail qui ne trompe pas. C’est de là que va naître en cette dame l’esprit du business. Petit à petit comme on dit souvent, Colette Irié Lou agrandit son commerce. Elle crée en 1983 à Tréichville à Abidjan son premier marché. En 1985, elle fonde sa propre coopérative vivrière et en 1998 elle crée la fédération nationale de coopératives vivrières de Côte d’ Ivoire. Cette fédération compte à ce jour 1800 coopératives reparties dans toute l’Afrique de l’Ouest. Elle emploi à ce jour 55 salariés.

Avec le programme d’appui à la production vivrière et à  la sécurité alimentaire, Colette Irié Lou veut nourrir toute l’Afrique. Cette mère de deux enfants est aussi à la tête de nombreuses organisations non gouvernementales spécialisées en Afrique et dans le monde dans l’agriculture.

Cependant, ce parcours élogieux n’a pas été un long fleuve tranquille. Au contraire cette dame a rencontré de nombreux obstacles sur son chemin. Elle raconte d’ailleurs avoir perdu énormément d’argent, mais ne s’est pas pour autant décourager. Comme pour dire Wanda People que la réussite vient au bout de l’effort. Elle fait partie des femmes qui font bouger la Côte d’Ivoire.

Wanda people c’est la mama Foning de la Côte d’Ivoire.

D.M

 

Laisser un commentaire