Il est l’un des entrepreneurs les plus puissants du Niger Wanda Peeps. Grâce à sa passion et son dynamisme, Abdoul Aziz a su percer dans un secteur aussi complexe que l’aéronautique. Il est aujourd’hui l’homme d’affaires qui a pu faire décoller Niger Airlines, la principale compagnie du pays. Un challenge qui n’a du tout pas été facile.

A bientôt 50 ans, Abdoul Aziz est un homme d’affaires accompli ! Il pilote avec maestria le management de Niger Airlines, la principale compagnie aérienne de son pays. Il faut dire que sa passion pour l’aéronautique remonte à l’enfance. « À 19 ans, j’étais fasciné par l’atterrissage des avions sur la piste de l’aéroport d’Agadez, situé juste derrière l’École des mines de l’Aïr [Emair], où j’étudiais l’électromécanique. » Raconte-t-il…

Fils de petit commerçant, Abdoul n’a jamais perdu l’espoir de réussir un jour dans la vie. Après avoir complété son cursus par une formation en sciences économiques et sociales à Liège, en Belgique, il revient au pays avec la ferme intention de se rendre utile et de faire des affaires.

Il commence en travaillant dans une entreprise de latex spécialisée dans les matelas, puis dans l’import-export en Côte d’Ivoire, à Abidjan, jusqu’à sa nomination, en 2008, au poste de directeur général de Sahel Airlines. Compagnie qu’il sauve de la faillite par la rigueur de son management.

Bourré d’expérience, Abdoul Aziz Larabou démissionne alors de Sahel Airlines, et co-fonde Niger Airlines, en août 2012. Il explique la clé de sa stratégie qui a visiblement payé : « On est allés trop vite au début mais, depuis, nous avons cessé de louer un Boeing qui ne servait à rien et avons rationalisé l’entreprise pour que nos vols domestiques ne soient plus déficitaires. Avant, les gens avaient peur de l’avion. Mais face aux longues distances par la route, aux accidents et aux attaques, ils nous rejoignent. »

Les résultats sont plutôt au delà des espérances ! La compagnie affiche un chiffre d’affaires honorable d’environ 1,5 milliard de F CFA (près de 2,3 millions d’euros). Tous les mercredis, samedis et dimanches, deux ATR 72-200 et un Fokker 50 assurent les liaisons depuis Niamey vers Agadez, Zinder et Maradi (la desserte de Diffa est suspendue en raison du contexte sécuritaire). Niger Airlines vise un développement régional.

Il n’entend surtout pas s’en arrêter là et ambitionne développer de nouvelles destinations en Afrique.

S.N.B. 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here