Vous connaissez certainement la célèbre émission Koh Lanta diffusée sur TF1 tous les vendredis soir et qui relate les aventures quelque peu difficiles de plusieurs candidats venus d’horizons différents. Si l’émission a toujours connu un grand succès à cause de son caractère unique, cette fois, c’est une bien triste histoire qui fait parler de Koh Lanta : L’agression sexuelle présumée de la fille de l’ancien sélectionneur de la Côte d’Ivoire et de la Zambie survenue en plein tournage. Incroyable !

On se croirait dans une télé-réalité tellement l’histoire est incroyable. Koh Lanta, la célèbre émission d’aventures de TF1 passe par une période difficile. Une candidate aurait été agressée et depuis le tournage de la nouvelle saison a été interrompu. La production soutient que les conditions n’étaient plus “suffisamment sereines” pour continuer le tournage. Mais qu’est-ce qui n’a pas marché Wanda People ?

D’après le site de la radio Europe 1, il s’agirait d’une tentative de viol sur une candidate dénommée Candide Renard, 21 ans, fille de l’ancien sélectionneur de la Côte d’Ivoire et de la Zambie, Hervé Renard. Les faits se seraient déroulés dans la nuit du 4ème au 5ème jour de tournage.

Si le candidat accusé d’être à l’origine de cette tentative de viol nie en bloc les faits qui lui son reprochés, il aurait cependant déjà sollicité les services d’un avocat à savoir maitre Jérémi Assous nous renseigne Public.

La révélation de nouveaux éléments par Closer pourraient inquiéter le jeune homme sur qui pèse les soupçons. D’après le magazine, deux autres candidats (une fille nommée Aurélie et un homme) auraient apporté des témoignages. A en croire leurs versions, Candide Renard se seraient isolée car elle ne se sentait pas bien et c’est à ce moment qu’elle aurait été victime d’agression sexuelle. C’est Aurélie qui aurait alerté la production en urgence via le talki-walki de secours. Cependant les autres candidats soutiennent n’avoir rien remarqué d’anormal cette nuit là.

La chaine TF1 qui a donc arrêté la production ne souhaite pas fournir davantage d’informations à ce sujet. ” Nous ne sommes ni juge, ni procureur et tenons à respecter la parole de l’une comme la présomption d’innocence de l’autre, raison pour laquelle il a été indiqué hier qu’il ne serait fait aucun autre commentaire”.

Affaire à suivre Wanda People…

A.K.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here