• Business
  • Chroniques
  • Pays
Plus

    Moët Impérial 150th Anniversaire

    Accueil Business Business : Mais c’est quoi le Bitcoin, cette nouvelle monnaie virtuelle dite...

    Business : Mais c’est quoi le Bitcoin, cette nouvelle monnaie virtuelle dite révolutionnaire ?

    -

    Wooh le bitcoin est monté… Wooh le bitcoin est descendu… Mais c’est qu’est-ce que c’est que ce truc à la fin, Wanda People ? Vous en avez déjà entendu parler au moins une fois, au détour d’un couloir et sans réellement comprendre. Il s’agirait alors de cette monnaie qui viendrait prétendument solutionner bien de maux présents et à venir dans nos sociétés. Asseyez-vous ! La Wanda Team éclaire vos lanternes sans vous donner de maux de têtes.

    Pour vous sucrer très vite les yeux, sachez d’ores et déjà qu’1 bitcoin vaut à l’heure actuelle un peu plus de 3 millions de FCFA (5 000 euros). C’est fou non ? Créée sur la base d’un document de travail publié en 2008 et dans l’indifférence générale par Satoshi Nakamoto, un pseudonyme derrière lequel se cachent un ou plusieurs individus non identifiés jusqu’ici, le bitcoin c’est ce qu’on appelle une « crypto monnaie », une monnaie virtuelle.

     
     

    Pour mieux vous imaginer la chose, il vous est impossible d’avoir une pièce ou billet de bitcoin que vous souhaiteriez dépenser à la boutique du coin pour acheter votre pain. Contrairement à une monnaie classique comme le Francs Cfa, l’Euro, le Dollars ou encore le Yen…

    Ces monnaies-là, utilisées par des Etats, dépendent d’une Banque Centrale. Et, si vous avez quelques notions d’économies, vous savez forcément que ce sont ces banques centrales qui ont la charge de créer et de réguler ces monnaies dites « normales ». On parle de gestion centralisée de la monnaie.

    Or ce qu’il faut déjà savoir en ce qui concerne le bitcoin, c’est que celui-ci n’est pas dépendant d’une banque centrale qui la créerait ou la régulerait. C’est dire que contrairement à une monnaie classique qui exigerait, pour toute transaction bancaire, que celle-ci soit vérifiée par une autorité bancaire, une transaction impliquant le bitcoin ne souffrirait pas de cela. Non. Le bitcoin est régulé certes, mais pas par une banque centrale qui vous dirait si oui ou non vous pouvez envoyer de l’argent. Mais plutôt par ce qu’on appelle une ‘Blockchain’ (dont tout le monde peut d’ailleurs faire partie) et qui constitue un réseau de plusieurs milliers de personnes à travers le monde derrière un ordinateur, qui vérifient si oui ou non vous pouvez effectuer votre transaction.

    En une fraction de secondes, les membres de la ‘Blockchain’ vont détecter à base de calculs rapides si vous possédez un bitcoin, si la personne à qui vous souhaitez l’envoyer possède une adresse bitcoin, et le cas échéant, va valider votre transaction. La transaction étant vérifiée par plusieurs personnes au lieu d’une seule (la fameuse Banque centrale), on dira donc que le Bitcoin, comme toutes les autres crypto monnaies (car il y en a d’autres – Etherum, Litetecoin, Riple, Dash… -) est une monnaie décentralisée.

    Jusque-là ça se comprend facilement noor, Wanda Peeps ? Evoluons donc !

    Il faut savoir que ces personnes qui restent derrière des ordinateurs à longueur de journée sont appelées des ‘Mineurs’. On dit qu’ils minent du bitcoin ! Et en récompense de leur travail de participation à la validation de toutes ces transactions, ces gens-là reçoivent des commissions sur les transactions effectuées, en plus d’une partie des nouveaux bitcoins créés chaque jour. En gros, c’est parce qu’ils contribuent au bon fonctionnement du système que les mineurs acquièrent du bitcoin.

    Toutefois, si ça a l’air simple ainsi décrit, il faut savoir que le travail de minage consiste plus précisément à résoudre des équations mathématiques complexes, énoncées par le code informatique initial à l’origine du bitcoin. L’opération est fastidieuse et chronophage, mais lorsqu’une équation est résolue, le mineur empoche 1 bitcoin. Cette opération d’extraction est ainsi appelée “minage”, car elle rappelle le travail des mineurs qui extraient le minerai sous la terre pour en faire de la monnaie.

    Pour donc posséder du bitcoin, il faut soit que quelqu’un vous l’ait envoyé ou que vous l’ayez acheté, soit que vous fassiez un travail de minage. Et d’ailleurs pour s’aider dans ce boulot loin d’être évident, certains s’achètent des machines superpuissantes dédiées uniquement à cette quête. Ne soyez donc pas surpris de voir des entrepôts où sont parqués de milliers d’ordinateurs uniquement à cette fin. Eh ouais, la fin justifie les moyens ! Le vrai far west !

    Maintenant que vous avez la base, vous aimerez sans aucun doute savoir pourquoi le bitcoin vaut si cher. La Wanda Team vous explique…

    Lors de la création du bitcoin, de la définition de son fonctionnement et de son code, il a été choisi qu’à terme il n’y en aurait que 21 millions, pas un de plus, pas un de moins. Donc mine de rien, ce n’est pas beaucoup. Tous n’ont pas encore été “déterrés” ou plutôt décryptés par les mineurs et il y en a environ 17 millions actuellement en circulation. Il faudra des dizaines et des dizaines d’années pour créer les derniers. Sachant que ça met de plus en plus de temps.

    Une fois que les 21 millions de Bitcoins auront été créées, les gens continueront à se les échanger de manière classique, sauf qu’il n’y en aura pas un de plus. C’est cette rareté qui lui donne sa valeur. En fait, voyez ça comme un métal précieux. L’or par exemple ! Y en a pas beaucoup, les gens en veulent, c’est pour ça que c’est si cher. C’est la même chose pour le bitcoin ! D’où le parrallèle avec les mines d’or.

    Parce qu’aujourd’hui 1 bitcoin vaut 3 millions de FCFA, vous aurez donc forcément envie de vous en procurez un au plus vite. Seulement, chose importante qu’il faut savoir avant d’acquérir un bitcoin, c’est que c’est du loto ! Le risque de perdre la somme investie est plus important que celui de faire du profit. Le bitcoin peut valoir 5 000 euros aujourd’hui et en valoir 10 fois moins dans deux jours ! C’est comme ça ! Et ceux qui vous disent l’inverse sont des “Scammers”* ! Du coup il est tout à fait imaginable que vous investissiez 500 000 FCFA sur 1 bitcoin et que demain, ils n’en valent pas 100 modiques Francs CFA. Investissez donc ce que vous êtes prêts à perdre.

    Aussi, les coffres forts électroniques dans lesquels sont gardés les bitcoins sont vulnérables. Vous ne serez donc pas à l’abri d’éventuels pirates informatiques spécialisés dans le vol de bitcoins.

    Pour les plus casse-cous d’entre vous qui veulent malgré tout tenter leur chance, inscrivez-vous ici et achetez vos bitcoins. Vous serez prévenus. Mais pour rassurer ceux-là, voici les jumeaux Winklevoss.

    Tyler Howard Winklevoss et Cameron Winklevoss

    Ce sont les premiers milliardaires officiels en bitcoins. Après avoir reçu 65 millions de dollars (38 milliards de FCFA) pour régler le contentieux qui les opposaient à Marc Zuckerberg (Ils accusaient le fondateur de Facebook de leur avoir volé l’idée du réseau social), ils ont acheté en 2013 pour 11 millions de dollars de bitcoins (6 milliards de FCFA), alors que la crypto monnaie était encore peu connue et encore moins valorisée. Quelque 4 ans plus tard, le pactole de ces visionnaires se compte en milliards de dollars grâce à l’envolée du bitcoin. Comme pour dire que votre jour de chance est peut-être à venir.

    Enfin, il faut savoir qu’il existe à travers le monde des points et plateformes d’échanges de vos bitcoins en monnaie physique. C’est le cas par exemple de Kraken, Bitstamp, Paymium ou encore Zebitex. Aussi, on assiste même à la naissance de banques d’un nouveau genre à l’instar de la Maison du bitcoin, pionnier de l’univers de la cryptomonnaie en France. Faites gaffe cependant à ne pas vous faire arnaquer. Les Scammers* sont partout là dehors.

    Au total, il faut retenir que le bitcoin est une crypto monnaie, une monnaie virtuelle dont on n’a pas de support physique comme des pièces ou des billets. C’est décentralisé et régulé par la « Bloc Chain », un ensemble d’utilisateurs qui jouent le rôle de la banque et vérifient les transactions. Les échanges sont simples, rapides et l’on reste maître de son argent sans être à l’abri de vol. Comme on peut le constater avec l’affaire Mark Karpèles, un super geek français qui a “perdu” des millions de bitcoins en 2014 !

    On ne pouvait pas faire plus simple Wanda People. Nous espérons vous avoir un peu plus éclairé sur cette affaire. Et dire que Akon projette de créer une ville futuriste où la seule monnaie utilisée serait une crypto monnaie. Ça promet !
    Certains disent que c’est la monnaie du 21e siècle !

    Dites-nous ce que vous pensez du bitcoin Wanda Peeps.

    C.B.

    *Escrocs, pirates informatiques

     

    Laisser un commentaire

     

    Ça chauffe en ce moment !

    Wandayant !

    WandNews

    Wand'Event

    WanDiscovery

    #Bestof

    Chronique

    Vidéo

    TV