Debordo Leekunfa soutient son compatriote DJ Arafat depuis l’Allemagne où il se trouve en ce moment dans le cadre de sa tournée européenne.

Condamné à 12 mois de prison ferme assorti d’une amende de 20 millions F CFA pour dommages et intérêts, Debordo Leekunfa se montre solidaire envers DJ Arafat qui a été condamné ce 25 mai par la justice ivoirienne. Dans une vidéo en direct sur sa page Facebook, quelques heures après le verdict du procès de DJ Arafat pour coups et blessures volontaires et acte de cybercriminalité, l’interprète de “Opah la Nation” estime que la sentence est assez dure pour son confrère.

À l’en croire, si DJ Arafat devait purger cette peine, c’est bien le coupé-décalé qui souffrirait. « Si Arafat va en prison, le coupé-décalé va prendre un coup », regrette-t-il. Pour le chanteur, Arafat et lui sont les deux artistes les plus aimés de ce rythme musical urbain lancé en 2002 par Douk Saga.

 

Wanda People, Debordo reconnait que la correction infligée au petit Marc Régis Naï était trop sévère, mais il déplore cependant l’acte commis par le gamin qui s’était shooté dans la maison d’Arafat.

Par la suite, Debordo a expliqué que le plaignant, Hervé Naï, père biologique de Régis Naï, aurait dû tenir compte du fait que DJ Arafat était devenu pratiquement un second père pour lui et régler l’affaire à l’amiable, quoique blessé dans sa chair. Il a donc déploré que celui-ci ait refusé une proposition du Molare à hauteur de 10 millions F CFA et une autre de DJ Arafat à 20 millions F CFA mais optant fermement pour la justice. Debordo pense bien que l’objectif de Hervé Naï était d’humilier Arafat. Chose qu’il n’apprécie pas parce que, dira-t-il, « au-delà de la Côte d’Ivoire, nous sommes des héros, ne jouez pas avec la puissance des artistes ».

Humm cette affaire devient très sérieuse hein ! Wanda People que pensez-vous du verdict prononcé ? Est-il trop lourd par rapport à la faute commise ou pas ?

 

J.K

 

Laisser un commentaire