• People
  • Pays
Plus

    Moët Impérial 150th Anniversaire

    Accueil People People : « Il me forçait à imiter la voix d’une petite...

    People : « Il me forçait à imiter la voix d’une petite fille », les nouvelles confessions choc d’une ex de R. Kelly

    -

    Face aux violences conjugales ou aux agressions sexuelles, c’est souvent facile de dire “ça ne peut même pas m’arriver! Je ne peux pas laisser quelqu’un me faire ça” Wanda Peeps, mais est-ce vraiment facile de voir les signes d’une personne abusive à temps ? La question se pose depuis qu’Asante McGee l’ex petite amie de R. Kelly et une de ses victimes s’est exprimée sur l’enfer vécu avec le chanteur de légende. La Wanda Team partage avec vous ces confessions, accrochez vos coeurs Wanda Peeps, car certaines peuvent choquer !

    Asante McGee est une femme d’affaires, écrivaine, conférencière et activiste Américaine qui est au coeur de l’actualité depuis qu’elle a écrit un livre événement sur ses jours sombres au côté de R. Kelly. Le chanteur mythique connaît une descente aux enfers sans précédents depuis que le public a su avec effroi le prédateur sexuel qui se cache derrière l’artiste.

     
     

    Aujourd’hui encore, McGee se confie à NBCNews et donne un peu plus d’infirmations accablantes sur R. Kelly, ces informations tendant à confirmer ce que les médias relaient depuis longtemps : le gars est un dépravé sexuel.

    Asante McGee

    Elle rappelle avant tout que R. Kelly est la personne qui chante et qui se produit sur scène mais dans l’intimité il cesse d’être R. Kelly et devient Robert. “Je l’ai rencontré plusieurs fois et nous avons entamé un semblant de relation au fil du temps, mais tout s’est compliqué quand il m’a emmenée chez lui, dans son repaire” dit-elle avant d’ajouter “J’ai fui après trois semaines chez Robert“. Tout ça fait froid dans le dos Wanda Peeps, et c’est loin d’être fini !

    Asante et R. Kelly

    Asante McGee poursuit : “Avant d’emménager chez lui rien ne laissait présager qu’il était pervers à ce point. Il était très protecteur certes, il avait demandé que je ne dise à personne que je le voyais, soi-disant pour me protéger des paparazzi et des agresseurs. Je me suis dit c’est normal, c’est R. Kelly ! Je l’ai cru sans me douter de rien !“. À elle de rajouter “Il a créé une histoire selon laquelle une de ses ex s’est fait agresser dans un taxi car elle avait dit à haute voix qu’elle allait le voir et j’y ai cru, j’ai vraiment pensé qu’il voulait me protéger, mais ce n’est plus le cas. Je pense qu’il manipule les filles pour faire croire que lui seul se soucie de leur sécurité.

    À travers ce récit on peut voir un R. Kelly sournois et manipulateur prêt à tout pour être la seule chose sur laquelle se reposeraient ses victimes, son jeu était bien rodé ! À ce propos Asante McGee ajoute : “Quand j’ai quitté mon ex-mari, je me suis promis que je ne laisserais jamais un autre homme me maltraiter ou me maltraiter. Je me suis retrouvée avec R. Kelly, dans la situation même que je m’étais promis d’éviter. Je ne pensais vraiment pas qu’il me blesserait volontairement; Je sais maintenant qu’il a utilisé ma douleur à son avantage.

    Les confessions de la courageuse écrivaine prennent une tournure des plus Wandayantes après ça : “Je n’imaginais pas qu’il aime les mineurs, je n’en étais pas une. Pourtant quand nous étions ensemble, il voulait toujours que je parle comme une petite fille. Il me disait quoi dire, je le répétais, et il me répétait sans cesse: “Non, fais-le différemment, fais-le un peu plus doucement“, jusqu’à ce que je parvienne à la voix qu’il voulait. Je pensais que c’était étrange, mais ensuite j’ai pensé que c’était peut-être juste un jeu de rôle pour lui.” On comprend que le gars avait déjà mangé le cerveau de la go au point de parvenir à faire passer ça !

    McGee va plus loin : “Une fois j’ai rencontré une fille que j’avais vue lors d’un spectacle en 2015 au Connecticut; Je me souviens de l’avoir vue assise sur ses genoux et j’ai alors pensé qu’elle avait l’air très jeune. Beaucoup d’entre nous avaient l’air plus jeunes que nous ne le sommes vraiment, alors je ne l’ai pas remis en question à ce moment-là. Une fois que j’ai emménagé, j’ai appris qu’elle n’avait que 17 ans. c’est à ce moment que j’ai commencé à m’inquiéter.” Wandaful !

    Asante et d’autres vicitmes de R. Kelly

    McGee poursuit l’interview en révélant que R. Kelly la forçait à l’appeler “papa”, avait confisqué son téléphone pour lui en donner un qui ne pouvait contacter que son numéro, et la faisait surveiller par d’autres filles. Avec ses allures de gourou, il était parvenu à devenir le centre de l’univers de ses victimes. “Quand je dis aux gens que nous étions prisonnières, c’est plus une une prison mentale. Il nous a persuadées que nous ne pouvions pas partir et que nous ne le voulions d’ailleurs pas.

    La victime ne s’étend pas sur le moyen qu’elle a employé pour s’enfuir mais explique que le sort des filles qui vivent encore ce cauchemar, souvent sans que leur famille ne sache où elles se trouvent la touche beaucoup, d’où son dévouement à la lutte contre les crimes sexuels et surtout contre R. Kelly : “Je veux que ces enfants, ces filles, rentrent chez elles et vivent une vie d’adolescente, avec le genre de problèmes que rencontrent des adolescents normaux, qu’elles vivent les expériences des jeunes et profitent de la vie, qu’elles réapprennent à s’aimer.

    Avec ces confessions, on en découvre un peu plus sur l’effroyable personnage qui se cache derrière R. Kelly. Heureusement que la justice s’occupe déjà sérieusement de son cas. La Wanda Team espère qu’il paiera pour ses actes.

    C.D.E

     

    Laisser un commentaire

     

    Ça chauffe en ce moment !

    Wandayant !

    WandNews

    Wand'Event

    WanDiscovery

    #Bestof

    Chronique

    Vidéo

    TV